Prorogation de la durée de la transition : Choguel lève le rideau de fumée sur ses intentions

3

Suite à moult rencontres avec la classe politique malienne n’ayant pas abouti à une issue favorable à son projet d’assises nationales et d’organe unique de gestion des élections, Choguel Kokalla Maïga se tourne vers le Corps diplomatique. Devant lui, il a manifesté sa volonté d’aller aux assises nationales de refondation du Mali avant toutes élections dont le report aux calendes grecques est de saison.

« En politique, tous les moyens sont bons lorsqu’ils sont efficaces », disait l’intellectuel complet français, Jean-Paul Sartre, dans sa pièce de théâtre ‘’Les Mains sales’’. Ce passage du penseur colle bien à la volonté affichée du Premier ministre de la transition malienne, Choguel Kokalla Maïga. Un projet resté depuis longtemps couvert de grands nuages qui commencent à se fendre pour mettre à nu l’intention tant décriée.

La levée de boucliers des partis politiques et associations de la société civile contre son projet d’assises nationales et d’organe unique de gestion des élections crèvent les yeux. De ce fait, il faut pour le Premier ministre malien chercher un point d’appui pour mener son ambition à bon port. Il a trouvé juste opportun de convoquer le Corps diplomatique ce jeudi 9 septembre 2021 au Centre international de conférences de Bamako (Cicb).

L’objectif était de leur faire part d’un certain nombre d’actions qui, selon lui, sont nécessaires pour la refondation du Mali. Ce, également à la faveur d’une rectification de la trajectoire de la transition comme le fait croire le PM à tout bout de champ. A ses interlocuteurs du jour, l’orateur Choguel a évoqué les engagements du gouvernement pour apaiser le climat social qui ne cesse de s’échauffer. « Si l’apaisement du climat social auquel le gouvernement s’est attelé avec détermination est de nature à créer les conditions d’une transition apaisée, l’amorce des réformes politiques et institutionnelles va asseoir les fondations du Mali nouveau, un Mali bâti sur les institutions fortes, légitimes et démocratiques », explique-t-il.

Partant, il a sollicité des diplomates l’accompagnement, le soutien technique, financier et matériel pour assurer les conditions de réussite de la transition. Il leur fera savoir que le Gouvernement a expliqué à Gooddluck Jonathan la nécessité d’organiser les assises nationales de refondation afin de mettre d’accord sur un large consensus national, assorti d’un chronogramme précis et détaillé devant conduire aux élections générales dans les plus brefs délais.

Les derniers éléments de cette longue phrase montrent que la date du 23 février ne tient plus aux yeux du Premier ministre. De ce fait, l’on peut dire sans risque de se tromper qu’il est dans la dynamique de fouler au pied la Charte de la transition qui avait déjà déterminé la date des élections. D’ailleurs, un chronogramme de ces échéances avait été publié devant la presse nationale et internationale par le gouvernement de transition précédent.

S’il y a des associations qui demandent la prorogation de la durée de la transition, elle n’est pas la tasse de thé de plusieurs leaders politiques du Mali. Des communiqués sont assez édifiants en la matière. Sur les antennes de radio et les plateaux de télévision, l’on a de cesse demandé la fin de la transition en février pour investir un président démocratiquement élu. Pour obtenir ce qu’il veut, Choguel a du fil à retordre. Son passé récent risque de se retrouver devant lui. Il est dit que Guillotin a inventé la guillotine et a fini par être guillotiné.

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Mon frère tu te trompes, celui qui te parle de refondation il est coupable de notre déchéance ministre combien de fois ? C’est pas lui qui va apporter un changement homme nouveau pour un Mali nouveau pas un homme reformé comme Koukalani, il est comptable de notre malheur .

  2. Ceux qui veulent nous amener aux élections ont peur de la refondation du Mali nouveau qui colle nettement avec la lutte contre la corruption. Si le Premier Ministre demande aux diplomates étrangers en poste au Mali d’accompagner les autorités de la transition . C’est normal . Si ces diplomates sont établis au Mali, c’est parce que les pays respectifs qu’ils représentent ont des accords avec le Mali. Tout le monde sait que c’est bien la CEDEAO qui est en partie responsable de ce qui s’est passé au Mali après le 18 Aout 2020. Pourquoi interdire au Colonel Assimi GOITA de conduire la transition , en acceptant quelques semaines seulement au fils du défunt Président Idriss Deby ITNO ? Même le President francais Emmanuel MACRON, qui s’était farouchement opposé au cas du Colonel Assimi GOITA, a effectué le déplacement de N’Djamena pour apporter son soutien au Général Mahamat Deby ITNO. Alors pourquoi deux poids deux mesures ? Il n’a aucune différence entre les deux cas qui sont tous des coups d’État.

  3. Satre was another very very deceptive European liar. Satre comment used in article in actuality is limited to conditions . Most noted conclusion should be what is effective in short period may be disastrous in longer period. Noted in Mali was IBK use of french security that guarded his corrupt governance that led to many traitors in military during corruption of IBK government. Those traitors while their units were locked in process of battle betrayed them thereof resulting to hundreds of deaths of Malians soldiers plus civilians plus loss of equipment for Malian military so that IBK, Karim Keita plus Boubou Cisse among others could fulfill their corrupt desires plus stash stolen funds in foreign banks.
    We need African solutions with due consideration given to Global Warming.
    How long will it take to facilitate Prime Minister Choguel Maiga desires plus in detail how do we do it?
    Whatever with ” cushion” Russians may provide we may take more desperate, fitting plus fulfilling approach to properly aligning government by jailing in hospitable way all political, civil plus religious leaders appearing to be threat to security while we make that alignment. We have little or no time to waste. Longer we take more it cost financially plus in lives. Maybe we need to Demonstrate to political class no nonsense approach we are willing to take to bring that Negroid muslim injurious nonsense to halt where thereafter we may deliver necessary security throughout Mali that will allow generous upgrade in living conditions suitable for managing Global Warming.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

Répondre à ama Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here