• Exploitation professionnelle : • Les pauvres employés du Relax, du Byblos et de la Fourmi se plaignent toujours de leurs traitements inhumains

    18

    •    Suite à notre article du vendredi 13 avril dernier sur « l’exploitation professionnelle », des travailleurs du supermarché “La Fourmi”, du restaurant “Le Relax”, et du night club “Le Byblos” au quartier Hippodrome, par leur patron, la rédaction de votre journal ‘’Ma patrie’’ a reçu de nombreuses réactions venant des pauvres employés desdits services. Pour ceux-ci, la situation va de pire en pire avec la complicité harmonieuse des différents responsables des services concernés pour le contrôle du fonctionnement desdites entreprises nommées ci-dessus.
    •    Grand pourvoyeur d’emplois à travers ses deux autres établissements, le supermarché “La Fourmi” et le restaurant “Le Relax”, le patron du night club “Le Byblos ” au quartier Hippodrome, en Commune I du District de Bamako, persiste et résiste dans son exploitation professionnelle et de harcèlement à l’égard de son personnel féminin qui travaillent sans aucune forme de contrat encore moins sous une prévoyance sociale. Cela, au su et au vu des autorités concernées du pays.
    •    Aux dires de certains travailleurs, « Nous ne peuvent pas compter sur aucune de nos autorités pour nous débarrasser de cette épine qui ne cesse de nous piquer profondément, dans la mesure où ils sont tous corrompus par le chef. Sans vouloir nommer quelqu’un, certains commissaires de la capitale reçoivent quotidiennement et gratuitement leur petit déjeuné en échange de leur sourd-muet face à la plainte des travailleurs desdites entreprises. ». En ce qui concerne les employés du supermarché, ils affirment que « Nous vendons des aliments périmés et quand les agents de la sécurité alimentaire viennent pour le contrôle des produits, ils retournent avec de nombreux cadeaux venant de nos responsables en permutation de leur silence. Ce qui veut dire qu’ils sont eux aussi corrompus. ».
    •    Les mêmes réactions nous fait savoir que, « sans être inscrits à l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), les travailleurs sont obligés d’apporter une fiche de repos dudit Institut en cas de maladie, dans le cas contraire ton salaire sera défalqué dans la mesure où tu t’absente. Car, aucune autre fiche de repos n’est reconnue si ce n’est celle de l’lNPS. Les retards et absences équivaux à des sanctions salariales. ». Egalement, selon des sources généralement bien informées, dans un groupe d’établissements privés, en l’occurrence “La Fourmi, Le Relax, Le Byblos “, elles sont nombreuses les femmes à être soumises à des pratiques qui frisent l’exploitation de l’homme par l’homme, le harcèlement en tout genre avec à la clé le licenciement abusif. Quand aux personnels masculins, ils gagnent un misérable salaire moins que celui des femmes.
    •    Afin de trouver une solution idoine à cette exploitation professionnelle, de sources bien introduites lèvent le voile sur le mode opératoire du patron des établissements “La Fourmi, Le Relax, Le Byblos “,  Moussa Tanouss. Selon nos sources, tout se fait comme pour prédisposer les pauvres employées à une situation de faiblesse, matrice de tous les vices. Des employées venant de loin, seraient même privées de liberté. Elles sont mêmes interdites de parler autre langue que l’anglais. Cela pour éviter qu’elles se familiarisent avec des clients généralement francophones. Cela constitue une première perte d’identité pour elles. D’où leur envie soudain de retourner au bercail. Ce qui n’est sans heurt. Car, du côté de l’employeur, on n’imagine mal qu’on a fait venir à coup de millions une employée qui ne comble pas les attentes.
    •    Ce qui est illogique dans cette situation, c’est le silence coupable des autorités du pays qui sont soupçonnées de complaisance vis-à-vis de cette situation alarmante connue pour ses frasques.
    •    En tout état de cause, nous revenons sur la chute dudit article de la parution précédente, fermer l’œil sur ces pratiques catastrophiques dans notre pays contribue à ternir l’image de notre chère patrie citée dans les exemplaires d’hospitalité dans le monde ; à entraver les combats multidimensionnels pour la défense des droits des travailleurs d’une manière générale dans notre pays dont certaines ont les frais d’exactions de tout genre des rebelles du MNLA et d’Ansar Dine à Gao, Kidal et Tombouctou.
    •    Affaire à suivre.
    •    Bintou Danioko

    Commentaires via Facebook :

    18 COMMENTAIRES

    1. Je crois que bamba est libanais sinon comment peux tu te lever avec une telle vigueur pour defendre l piur protester contre des critiques faites aux libanais?

    2. l’africain c’est la queue de l’ane.si non c’est libanais ne vont jamais faire ces betises en amerique

    3. au byblos c est une boite de prostitue importe d ukraine.elles sont peivee de leur passeport a l arrivee

    4. IL FAUT UN DEBUT A TOUT ET QUE L’INSPECTION DE TRAVAIL FASSE SON JOB ET AINSI QUE LES EMPLOYES DANS UNE TELLE CONJONCTURE PRENNENT LEUR COURAGE POUR FAIRE UN GRAND MOUVEMENT SOCIAL AFIN QUE LEUR CAUSE SOIT TRAITEE.

    5. Le chien aboie, la caravane passe. Arrêter d’ être jaloux des gens qui ont reussi leurs vie. Tout cet acharmement contre le promoteur du Byblos n’ a d’ explications qu’ une jalousie sterile. Vous avez vraiment du temps et alors pourquoi ne pas l’ utiliser à ameliorer votre cadre de vie. Ne soyez pas egoïste car vous avez profité de sa reussite quelque part. Alors soyez reconnaissants et laissez les gens tranquiles. Le malien conscient à d’ autres priorités actuellement: c’ est le dévénir de ce pays qui nous interpèle tous et qui ne se règle pas dans une une boite de nuit mais au nord du Mali. Si vous vous voulez combattre c’ est au front contre notre ennemi commin: l’ instabilité qui repose sur un problème de developpement. Alors soutenons les gens qui nous aident à nous developper.

      • ce n’est pas que le pays est coupé qu’on ne doit plus parlé de justice humaine, si réellement ce qu’ils disent se passe dans ces établissements là alors ce vraiment grave: vendre des produits périmés, corrompre nos forces de polices etc… on’est ou là, ce n’est pas de la jalousie, il s’agit de droit et dignité du consommateur que nous sommes par ce que ces mêmes gens vont dire dans les coulisses que les maliens ne valent rien et ils sont tous corruptibles encore qui est faut. je n’ ai jamais cru à la bonne volonté de ses établissements.

    6. Moussakoussa je vois ke tu a ete renvoye par un libanais pour escrokerie et vol nous sommes dans un etat de droit nulle n’est au dessus de la LOI c tres Mechant de votre part resigner vous bien avant de sortir tout ce venin je pense k la journaliste Bintou Danioko veux aller travaille au Biblos k dans son journal pourri

      • Diara moi jsuis un fonctionair avec un salaire par moi j’ai pas besoin de travail pour c’est Libanais la au contraire jsuis un client qui leur donne de l’argent mais ce que j’essai de dire ce que c’est gens la non vriment pas d’humanisme envers les employé noire en plus c’est un realité qu’ils vendent des produits perimé aux gens vous pouvez allez veriffier il son malhonnete et mechant avec leur employés c’est pas humain

        • Moussa si tu es fonctionnaire tant mieux .Je vais t’expliker un peu komen les fonctionnaire st payes c par les taxes indirectes paye par les commercants je pense k les employes ne st pas obliges de rester contre leur propre gre ils ont leur liberte c faux je suis un petit client de la fourmi contrairement a vous Fonctionnaire de l’etat qui peut se permettre d’etre client ATTENTION a toi on va t’envoye le verificateur general

          • tes frère et soeur sont maltraité par leur employeur a cause de leur couleur de peau malgré leur salaire miserable avec tout ce qu’il ya dans ce pays comme chommage et tu cotionne ce état de faite en soutenant c’est Libanais incontient en disant qu’ils peuvent allé cherché du travail ailleur tu pense que s’il avait le choix ils allaient resté esclave de ces gens la NON mon chère Les MALIENS doivent vraiment se reveillé et changé de mantalité si non ça peut pas allé. Je suis daccord que les fonctionnaire sont payé grace aux taxe t consor des commerçant et autre mais cela ne veux pas dire de les laissé maltraité des pauvre gens qui cherchent a s’ensortir , cela ne veux pas dire qu’il peuvent se permettre de vendre des produits perimés a leurs honnete clients qui leur donne de l’argens. en plus sans ces travailleur la leur restaurant, super marché et boite de nuits ne peuvent pas fonctionné donc un peut de respect pour tai semblable aux moins c’est pas animaux

            • ce k je ne comprenr pas un client kome toi komen tu peux continuer a aller labas kan ils vendent des produits perimes ? Au Mali c pas une histoire de libanais ou de noirs nous vivons en comunaute depuis ils faut reconaitre c kelke libanais ki st la st de vrais acteurs economiks des pourvoyeurs d’emplois ne prenez un cas pour une .generalite .Je trouve k c trop appuye sur l’accelerateur vous debater sans des preuves tangibles y a combien de supermarches a bko? SVP MR LE FONCTIONNAIRE LAISSER LES GENS TRANKILS CE ARTICLES ne va pas vendre davantage ce article cette dame danioko peu aller a Bolle por diffamation

    7. c’est vrais que c’est Libanais non occun respect pour les noire meme leur propre client de couleur il se croivent superieur au noir il font vraiment souffrir leur employé noir que ça soit a l’amandine au byblos a la fourmi etc et c’est aussi vrais qu’il vendent des produits perimé des fois depuis plus de 8 mois au gens ils font espret gen est été victime plusieur fois si quelqu’un me croi pas allé a AZAR LIBRE SERVICE OU a la fourni et verifier les date de peremption vous verez qu’il ya beaucoup de produit périmé qui son exposé a la vente au pauvre client qui n’ ont pas l’abitude de verrifier la date de peremption des produits et tout ça avec la complicité de certain autorité corompu qui vente leur population pour leur propre interet il faut que les autorités fassent quelque chause pour c’est pauvre employé et client de ces incoscien de Libanais

    8. Hummm!Si les employes se sentent mal traites,ils ne sont pas obliges de rester.La porte est grandement ouverte ou pas?
      Du n’importe quoi!

    9. Ces libanais sont des vértables escros et je demande aus nouvelles autorités de les renvoier du MALI.Ils sont pus nuisibles qu’utiles .

      • Mr le fonctionnaire de l’ etat nous savons au Byblos qui vous êtes déjà. En tout cas tout ce que vous dites n’ engage que vous. Encore nous vous disons que le chien aboie et la caravane passe. Les jaloux vont mourrir.

    Comments are closed.