16è Arrondissement démantèlement d’un réseau de cambrioleurs de magasins de vente de téléphones portables et accessoires

    0

    De sources dignes de foi, c’est sur la plainte d’une victime suite au cambriolage de son magasin de vente de téléphones portables et accessoires, situé en face du rond-point “Général Soumaré” au Quartier Sotuba, dans la nuit du 11 octobre 2021, que la Brigade de recherches du Commissariat de police du 16ème arrondissement a diligenté une enquête, sur instruction du commissaire principal de police Yaya Niambélé. Des premiers éléments de l’enquête, il ressort que le magasin en question, un container en acier inoxydable, ne présentait aucune trace d’effraction sur la porte et sur les fenêtres. Aussi, la boutique n’avait pas de caméra de surveillance ni de gardien.

    Toutefois, les enquêteurs ont relevé sur place des empreintes de chaussures derrière le magasin et un trou béant fait par derrière et soigneusement caché. Pour les enquêteurs, la perfection avec laquelle le trou a été effectué laisse croire qu’il s’agit bien de l’œuvre d’un véritable professionnel dans le maniement d’un chalumeau, une perceuse ou autres matériels de perforation. Malgré le professionnalisme avec lequel ce forfait a été commis, les éléments de la Brigade de recherches ont pu résoudre cette énigme en montrant aux auteurs de ce cambriolage qu’ils savent certainement faire des trous avec la perfection requise, mais qu’ils ne savent pas faire disparaitre les traces les plus évidentes sur une scène de crime. Un crime n’est jamais parfait, a-t-on coutume de dire.En effet, en remontant les pistes, les flics du 16ème arrondissement ont procédé à l’arrestation d’un premier suspect répondant aux initiales B.K dans la journée du 22 octobre 2021.  Ce dernier, après avoir reconnu les faits à lui reprochés, n’a pas hésité à dénoncer ses complices dont M.Z.C, S.T et M.D. Présentés au procureur le 27 octobre dernier, trois d’entre eux ont été placés sous mandat de dépôt pour “vol qualifié, association de malfaiteurs et complicité”. Quant au quatrième, il a été poursuivi, non détenu.                                                                                                                                                               Boubacar PAÏTAO

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here