Barbarie à Bamako : •L’aide-ménagère Adiaratou Kanambaye ébouillantée par la voisine de sa patronne • Kadi Bathily la présumée coupable interpellée par la Brigade des mœurs

    4

    La jeune aide-ménagère, Adiaratou Kanambaye souffre, et énormément d’ailleurs. Elle est grièvement brûlée par de l’eau chaude que Kadi Bathily, une voisine de sa patronne, a versé sur elle. 

    Ce n’est pas la patronne de la servante Adiaratou Kanambaye qui a versé de l’eau chaude sur elle, selon Adaman Diongon, le président de l’association Dogon vision qui a rendu visite à la victime. C’est une voisine à sa patronne, Mme Kadi Bathily, qui a commis ce « crime ». Aux dires de notre interlocuteur, ladite dame avait une mésentente avec la patronne de l’aide-ménagère Adiaratou Kanambaye. Malgré tout, Kadi Bathily faisait appel à la servante pour des commissions qu’Adiaratou Kanambaye exécutait. C’est même à cause de l’une de ces commissions que tout est arrivé.

    En effet, suite à une de ses commissions, explique notre interlocuteur, la bonne dame, Kadi Bathily, n’ayant pas eu satisfaction, aurait traité la servante de tous les noms d’oiseau. Enervée, l’aide-ménagère aurait répliqué avant que les voisins ne le séparent, selon nos informations. « Au moment où la demoiselle Kanambaye continuait son travail, Kadi Bathily est venue verser de l’eau bouillante sur elle », nous informe-t-on. La blessure est grave a nécessité des soins intensifs, confirment des proches de la victime.

    Le Collectif des Associations de jeunes du Pays Dogon (CAJPD) réclame justice Pour Adiaratou Kanambaye

    Pour le CAJPD, il faut que Mme Bathily réponde de son acte devant la justice. L’Association, en effet, est en train de mettre tout au point pour que justice soit rendue à la victime. « Au regard de la sévérité de cet acte ignoble relevant d’une barbarie extrême, le CAJPD envisage d’entreprendre plusieurs actions en vue de réclamer la manifestation de la justice pour Adiaratou », précise Adama Diongo, l’un des leaders dudit collectif.

    Par ailleurs, il est important de signaler que les autorités compétentes ont été saisies et la présumée coupable est déjà en garde à vue à la Brigade des mœurs de Bamako. Affaire à suivre !

    Boureima Guindo

    Commentaires via Facebook :

    4 COMMENTAIRES

    1. Affaire à suivre, il faut qu’elle paie pour ce crime. Certaines femmes pensent que les aide-ménagères sont tombées du ciel. Comme pour refus de la commission, elle verse de l’eau bouillante sur la bonne dame d’autant plus qu’elle n’est même pas sa bonne. Tous mobilisés pour une punition de la justice à la hauteur de l’acte criminel pour qu’elle serve d’exemple à d’éventuelles dames méchantes qui seraient tentées de tel acte.

    2. Tous les Bathily ne sont pas soninkes il ya des Bathily Diokha eux çe sont des diokorames et les Bathily SIMPARA qui sont des soninkes

    3. Après tout Bathily c’est Bathily. Comme on le dit: on ne peut pas nommer la peau de la chèvre en dehors de la chèvre elle-même, on dira toujours ” ba golo “. Yugo kadunko ?

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here