Mali : libération de dix otages maliens par une unité spéciale de sécurité

    3

    – Quatre ravisseurs ont été arrêtés dont un Franco-sénégalais, deux Français et un Franco-malien selon le ministre de la Sécurité

    Dix otages maliens, dont trois femmes et six enfants, retenus en captivité depuis le 18 novembre courant par un groupe de criminels et de narcotrafiquants à Bamako, ont été libérés des mains de leurs ravisseurs, par une unité spéciale des forces de sécurité, dimanche soir, a annoncé le général de brigade Daoud Aly Mohammedine, ministre malien de la Sécurité et de la protection civile.

    Selon la même source, quatre ravisseurs ont été arrêtés lors de l’opération de libération d’otages, dont un Franco-sénégalais, deux Français et un Franco-malien.

    « Le ministre de la Sécurité et de la protection civile informe l’opinion nationale et internationale que ce jour 27 novembre 2022 vers 17h30, une unité spéciale des forces de sécurité est intervenue pour libérer des otages et appréhender les membres d’un groupe de criminels et de narcotrafiquants qui les détenaient à Missabougou, non loin de l’hôpital du Mali », a déclaré le ministre de la sécurité.

    D’après le communiqué « cette opération, menée sur la base de renseignements minutieusement exploités, a permis de libérer dix (10) otages dont trois 3 femmes et 6 enfants et d’arrêter quatre (4) criminels dont un Franco-sénégalais, deux Français et un Franco- malien ».

    En effet, dit le ministre « depuis le 18 novembre 2022, des membres d’une famille avaient été enlevés par ces preneurs d’otage, moyennant, soit le paiement d’une rançon de 900 millions de Franc CFA ou, à défaut, donner des informations permettant de localiser la cocaïne récemment interceptée par les Douanes maliennes ».

    Daoud Aly Mohammedine rassure que « les enquêtes se poursuivent pour démanteler ce réseau criminel ainsi que les complices », avant d’inviter « la population à vaquer à ses occupations quotidiennes et l’exhorter à collaborer davantage avec toutes les forces de défense et de sécurité ».

    SOURCE: https://www.aa.com.tr/fr

    Commentaires via Facebook :

    3 COMMENTAIRES

    1. Vous les FAMAs, vous posez des actes dont vous ne mesurez pas les conséquences, ces pauvres populations qui ont payé ces zakats aux terroristes sont des protections contre le courroux de ces bandits armés, que vous soyez sûrs que ces terroristes retournerons dans ces localités en demandant à ces pauvres populations sans défense de repayer ces zakats sinon elles aurons une punition sévère de ces bandits contre elles. Cela est sans aucune équivoque, car vous FAMAs, vous posez ces actes et vous quittez les lieux en laissant ces pauvres populations sans défense entre les mains de ces terroristes, quelle faiblesse de réflexion de votre part? Il est temps que vous couvrez rapidement nos pauvres populations sans défense de ces djihadistes. Comment peut-on abandonner ses populations sans défense entre les mains des bandits armés et en déclarant que ces pauvres populations doivent vous aider dans votre travail de lutte contre ces bandits. Dès qu’elles dénoncent ces terroristes, ils retournent dans ces localités en tuant tous ceux qui les ont dénoncé et pendant ce temps vous, vous êtes dans vos camps sans aucun souci. Il est temps que vous changez de fusil d’épaule en protégeant ces pauvres populations sans défense. Vous les FAMAs, faites évoluer votre manière de faire très rapidement en couvrant ces pauvres populations sans défense.

    2. Il me semble de sources biens informées que les dits ” deux hommes français” sont aussi africains d’origine ….est ce à dire que cette source ethnique de l’origine des criminels correspond aux statistiques européennes ?

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here