Mali: un accident de la route fait 37 morts dans le centre du pays

    4

    Un accident de la circulation s’est produit en fin de matinée sur l’axe Bamako-Ségou entre un car de transport de passagers et un camion de marchandises. Le bilan provisoire est de 37 morts ainsi que de nombreux blessés graves selon les services du ministère des Transports. Les ministres des Transports et de la Sécurité se sont rendus sur les lieux.

    Trente-sept personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées ce mardi dans un accident de la circulation près de la ville de Ségou, dans le centre du pays, a indiqué le gouvernement malien. « 37 morts et des blessés graves. C’est le bilan provisoire d’un accident de la circulation routière survenu ce mardi à Zambougou, à 20 km de Ségou », a écrit le gouvernement sur Twitter, sans préciser les circonstances.

    Sur des images postées sur les réseaux sociaux, on aperçoit la moitié d’un car bleu-blanc-rouge aux couleurs de la compagnie air Niono éventré de l’avant jusque la moitié du véhicule. Les vitres arrières sont totalement brisés ce qui laisse peu de doute sur l’extrême violence du choc avec le camion de transport de marchandises. Les deux engins ont d’ailleurs terminé leur courses projetés sur le bas côté de la route. 

    Selon des détails fournit par Douba Dembélé, un agent de la mairie de Ségou joint au téléphone et qui s’est rendu sur les lieux, le pneu avant droit du gros porteur aurait crevé en pleine circulation. Cet incident a fait dévié le camion de sa trajectoire, causant la perte de contrôle du véhicule par son chauffeur et la collision fatale avec le car.

    L’assistance des éléments de la protection civile a permis de prendre en charge les blessés qui ont été acheminés vers l’hôpital Nianakoro Fomba de Ségou et d’extraire les dépouilles des décombres.

    Dépêchés sur les lieux pour constater les dégâts, le ministre de la Sécurité, celui des Transport ainsi que le gouverneur de la région se sont rendus au chevet des blessés ainsi qu’auprès des familles des défunts.

    Commentaires via Facebook :

    4 COMMENTAIRES

    1. C’est triste mais il faut croire que des accidents grave de ce genre vont continuer jusqu’au jour où les Maliens ouvrirons les yeux.
      la situation est facile à analyser.
      Il n’y a pas de limitation de vitesse au Mali ou pas respectée.
      – Absence totale de contrôle d’alcoolémie ou d’autres substances qui altèrent la vigilance des chauffeurs
      – Absence totale de notion de retour d’expérience
      – Contrôle technique des véhicules fantaisistes
      – Etat des routes lamentable
      – Absence de borne d’appel de secours
      – Route non proptégée contre l’intrusion d’animaux domestiques ou sauvages
      – Irresponsabilité et impunité totale des chauffeurs fautifs d’accident mortel
      – Pas de service de dépannage ou de remorquage
      – Pas d’enquête pour situer les responsabilités d’un accident pour mieux prévenir contre une répétition du drame.
      – La justice laisse faire dans une impunité invraisemblable
      Tout est de la faute de DIEU jusqu’au prochain drame. C’est à croire que DIEU ne commet que des fautes dans ce pays.
      Il y a juste un mois qu’un accident grave de cet ordre avait eu lieu faisant une trentaine de mort. Un accident resté sans suite comme tous les autres.
      Un véritable pays de merde qui laisse mourir ses ressortissants dans des accidents épouvantables sans réagir.
      Une situation révoltante qui semble ne révolter personne au sommet de l’Etat.
      Toutes mes Condoléances aux familles des disparus.
      En attendant la prochaine faute de DIEU dans un accident mortel grave, prions que les maliens, notamment les autorités de transports publics, prennent conscience et décident de réagir.

    2. Il y a tout le temps des accidents de circulation sur l’axe Bamako-Ségou.
      Pourquoi cette route Bamako-Ségou fait tant de morts… ?
      Depuis les années 1970, rien n’a changé dans le comportement des conducteurs sur cette route Bamako-Ségou. Même des Ministres, des Leaders politiques célèbres ont laissé la vie sur cette route. Sur la route Bamako-Koulikoro…, c’est pareil…, même causes même effets…
      Il doit bien y avoir une explication. Mais laquelle… ?
      Les Autorités du pays avaient initié la construction d’une Autoroute deux fois deux voies pour relier Bamako et Ségou. Finalement ils se sont contentés d’une route goudronnée d’une fois deux voies… ! Où est passé l’argent qui devait servir à construire l’Autoroute deux fois deux voies… ???

      Vivement le Mali pour nous tous.

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here