Quand le RACISME pousse au suicide : Le fils de l’ex-ministre Sada Diarra s’est suicidé !

    0

                   Sada Diarra, ex-ministre et porte-parole du gouvernement pendant la Transition, vit des moments difficiles. Son fils Mamadou Lamine vient, par désespoir et contre toute attente, de se tirer une balle dans la tête, victime du racisme en France.

                    Ayant étudié en Haïti, il fut admis major de sa promotion. Mamadou Lamine, ingénieur, venait de passer à un concours organisé par le ministre français chargé de la francophonie. Quelle ne fut sa surprise, il y a quelques mois, de se voir privé d’occuper le poste qui lui revenait de droit pour avoir été admis premier à ce concours et sans raison apparente. Est-ce parce qu’il n’était pas blanc ? Ou parce qu’il était malien et n’avait pas la nationalité française ? Ou malgré sa compétence, on ne pouvait pas donner un poste aussi valorisant à un “nègre”?

                    Mamadou Lamine Diarra ne comprenait pas pourquoi l’avoir laissé concourir pour après lui refuser d’occuper les fonctions qui devaient lui revenir.

                    Rentré au bercail, il y a quelques semaines, le fils de Sada Diarra déprimait visiblement de jour en jour malgré le boulot qu’il venait de décrocher ici, à Bamako. Mercredi, n’ayant pu surmonter tout cela, il décida de mettre fin à ses jours et son désespior. Il a été enterré nuitamment au cimetière de Magnambougou pour des raisons qu’on peut aisément deviner.

                    Sada Diarra est un chef de famille, aujourd’hui, anéanti. On le serait à moins. “Nos condoléances, Monsieur le ministre, nous sommes tout aussi révoltés que vous”.

    HAIDARA ML

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER