Scandale sexuel dans un lycée de la rive droite : Un professeur d’arabe surpris en pleins ébats sexuels avec une élève sur la natte de prière

    0

    A l’approche de la fin du monde, disent les prêcheurs, on assiste à toutes sortes de déviance et de malfaisance. L’impudeur est à la mode. C’est la bienvenue aux enfers. Le scandale sexuel dont un professeur d’arabe s’est rendu coupable dans le couloir d’un lycée sis sur la rive droite du fleuve Niger en est une parfaite illustration.rn

    Nous taisons volontairement le nom du couple et celui du lycée pour des raisons d’ordre professionnel. Ce qui est sûr et sans équivoque, c’est que courant février dernier, un professeur d’arabe et une élève ont été surpris en pleins ébats sexuels sur une natte de prière dans le couloir de leur établissement. Quel sacrilège ! C’était au moment où élèves et professeurs étaient rentrés à la maison. Le malheur étant avec eux ce jour-là, voilà qu’un visiteur les surprend. Ce dernier n’en croit pas ses yeux le spectacle qui s’offrait à lui.

    rn

    Comme on pouvait déjà l’imaginer, le professeur tente de le supplier pour le couvrir. Malheureusement, la nouvelle sort par la fenêtre et s’empare de tout l’entourage avant de faire le tour du quartier. Le promoteur du lycée informé du scandale, fait l’étonné, mais reste timide sans réagir. Cette timidité coupable du promoteur provoque une colère généralisée au sein des autres élèves et des taximen du voisinage. Ceux-ci menacent de marcher sur l’établissement si la direction ne prend pas toutes ses responsabilités. Les coupables ayant constaté des brouillards à l’horizon décident de prendre congé définitivement de l’école. La jeune fille se fait inscrire dans un lycée privé sis sur la même rive droite et le professeur d’arabe se morfond dans la nature.

    rn

    En tout cas, selon des sources proches dudit lycée. A l’heure actuelle, les collègues du professeur et les responsables de l’établissement font l’objet des critiques acerbes à travers le quartier. Certains pensent que l’acte du professeur d’arabe n’est que la face émergée de l’iceberg à côté de tout ce qui se passe dans ce lycée voire dans les autres établissements scolaires et universitaires où la prostitution à ciel ouvert et autres déviances sexuelles s’installent de plus en plus. Pauvre éducation civique et morale, où es-tu ?

    rnK. DIARRA.

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER