SIRAKORO MEGUETANA : En voulant arracher l’arme des mains d’un gendarme, un fou se blesse grièvement

    0

    La divagation des fous devient désormais un phénomène préoccupant tant pour les forces de sécurité que pour les populations du district de Bamako. rn

    La semaine passée, c’était un fou qui avait écrasé la tête d’un élève coranique à l’aide d’une grosse pierre, alors que ce dernier dormait paisiblement au niveau de la Tour de l’Afrique.

    rn

    Dans la nuit du samedi au dimanche dernier, un déréglé mental s’est blessé en voulant arracher l’arme d’un gendarme.

    rn

    La grande inquiétude est qu’à longueur de journée, les fous ne cessent d’arpenter les artères principales de notre capitale. En effet, c’était aux environs de 1 heure du matin, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 mars dernier, que Bamba Djiguiné, 47 ans, domicilié à Fana, a fait irruption dans le domicile d’un certain Guindo à Siracoro Méguétana.

    rn

    A cause de la chaleur, les occupants de la maison dormaient dehors quand Bamba, sans crier gare, les a dépassés et s’en est allé droit dans la chambre à coucher de Guindo. Croyant qu’il avait à faire à un voleur, ce dernier vint fermer la porte de la chambre à clé, avant d’alerter la brigade territoriale de la gendarmerie de Kalabancoro.

    rn

    Quatre gendarmes armés furent ainsi dépêchés sur les lieux. Ils trouvèrent que l’individu en question tentait de forcer la fenêtre.

    rn

    L’un des gendarmes ouvrit la porte et essaya de le tenir en respect avec son arme. Bamba saisit le canon et tenta d’arracher la carabine des mains de ce dernier.

    rn

    Une dangereuse épreuve de force fut ainsi engagée entre les deux hommes. Soudain, un coup de feu partit de l’arme, blessant ainsi l’imprudent Bamba au ventre et à la figure. Il fut immédiatement transporté à l’hôpital Gabriel Touré.

    rn

    Une enquête fut aussitôt ouverte. C’est ainsi que les gendarmes découvrirent, grâce aux déclarations de Bamba, que ce dernier n’était pas  un voleur mais plutôt un déréglé mental. Aux dernières nouvelles, sa santé s’est beaucoup améliorée.

    rn

    On loue certes les efforts déployés par les Forces de sécurité dans la lutte contre l’insécurité mais, au ministère de la Sécurité intérieure et de la Protection civile de faire un peu plus d’efforts pour épargner les populations de la psychose créée par les fous en divagation.

    rn

    Pierre Fo’o Medjo

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER