Rapport du secrétaire général de l’ONU sur les 3 derniers mois au Mali : • 331 attentats, 367 civils tués, 221 blessés et 63 enlevés • 32 attaques contre les FAMA, 42 morts et 33 blessés

19

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a publié, le 1er  octobre 2019, son rapport trimestriel sur la situation au Mali. Ce rapport de 21 pages décortique la situation sécuritaire, humanitaire, politique et juridique qui prévaut au Mali.  Le rapport évoque également le processus de paix au Mali à travers la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Le rapport de Antonio Guterres révèle qu’il y’ a eu 331 attentats, 367 civils tués, 221 blessés et 63 enlevés durant les trois derniers mois au Mali. Le même rapport indique aussi qu’il y a eu 32 attaques contre les forces de défense et de sécurité nationales, qui ont fait 42 morts et 33 blessés. Par ailleurs, Antonio Guterres a souhaité le redéploiement sur le terrain de l’armée reconstituée pour restaurer l’autorité de l’État et pour lutter contre le terrorisme. « Il convient de stabiliser la situation en matière de sécurité dans le Centre et de rétablir l’autorité de l’État dans le Nord et le Centre », a souligné le secrétaire général de l’ONU.

Selon le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, la situation en matière de sécurité est restée complexe dans le nord et le centre du Mali. « Les extrémistes ont mené 62 attaques asymétriques, le nord du Mali en enregistrant la majorité avec 67 % des attaques, suivi de 31 % dans les régions de Mopti et de Ségou, et une attaque dans la région de Kayes. Au cours de la période à l’examen, il y a eu 32 attaques contre les forces de défense et de sécurité nationales, qui ont fait 42 morts et 33 blessés. Les civils ont continué d’être la cible directe de la violence extrémiste et des attaques intercommunautaires, et indirecte des engins explosifs improvisés et du banditisme. Pendant la période examinée, 331 attentats ont eu lieu, au cours desquels 367 civils ont été tués, 221 blessés, et 63 enlevés », a-t-il déploré. Avant d’ajouter que les violations des droits de la personne ont fait au moins 339 victimes (262 hommes, 32 femmes, 30 garçons et 15 filles). Dans ses observations, le secrétaire général de l’ONU a demandé au Gouvernement, aux partis politiques d’opposition, aux mouvements signataires et à la société civile de maintenir leur esprit de compromis et de collaboration et de progresser rapidement vers la conclusion du dialogue avec des résultats concrets pour éviter de retarder davantage la mise en œuvre de l’Accord et de plonger le pays dans une nouvelle crise institutionnelle. Selon lui, il faut accélérer et achever en priorité la réforme constitutionnelle, sans laquelle d’autres réformes cruciales ne pourraient avoir lieu, en particulier l’élection d’un nouveau parlement, et le redéploiement des unités reconstituées et réformées des Forces de défense et de sécurité maliennes.

«La menace demeure considérable… »

«Je salue les progrès réalisés dans l’intégration des ex-combattants des groupes armés signataires dans les forces armées, qui s’inscrit dans le cadre du processus accéléré de désarmement, démobilisation et réintégration des anciens membres du Mécanisme opérationnel de coordination. Plus de 1 000 ex-combattants ont achevé leur formation et ont été intégrés aux forces armées maliennes et à la garde nationale, ainsi que plus de 600 déserteurs. Il s’agit là d’une étape déterminante. Il importe à présent de poursuivre sur cette lancée et de concrétiser le redéploiement de ces effectifs, qui sera essentiel pour restaurer l’autorité de l’État dans le nord du Mali et pour lutter contre le terrorisme », a-t-il dit. Cependant, Antonio Gutrres regrette que plusieurs aspects de la mise en œuvre de l’Accord, tels que la réforme sur la décentralisation, la réforme du secteur de la sécurité, le développement économique et les mesures de justice et de réconciliation, aient été ralentis par le désaccord persistant entre les mouvements signataires et au sein des mouvements. En outre, il a mis l’accent sur le faible taux de déploiement des agents de l’État au centre et au nord du pays. «Les parties de Kidal qui ont signé l’Accord doivent de toute urgence prendre des mesures concrètes en vue de créer un environnement propice au retour de la présence et des services de l’État dans cette zone du pays. Pour ce faire, il conviendra de sensibiliser la population locale à l’unité de l’État malien et, à terme, d’obtenir son assentiment », a-t-il dit. A ses dires, la menace demeure considérable. A cet effet, il a invité la communauté internationale à soutenir la force conjointe par un financement durable et prévisible afin qu’elle devienne pleinement opérationnelle. Pour lui, l’avenir dépend de réformes politiques et institutionnelles efficaces, qui nécessitent l’adhésion de l’ensemble de la classe politique, en particulier de l’opposition, et la volonté politique, de la part des parties signataires, d’accélérer la mise en œuvre de l’Accord. « Je demande aux partis d’opposition en particulier de saisir cette occasion et de participer au dialogue politique de bonne foi, en vue de faire progresser la paix, la démocratie et l’état de droit au Mali. Pour améliorer l’avenir de tous les Maliens, il convient en outre de stabiliser la situation en matière de sécurité dans le Centre et de rétablir l’autorité de l’État dans le Nord et le Centre », a souligné le secrétaire général des Nations Unis, Antonio Guterres. Il a fait savoir que la Mission doit impérativement être dotée des ressources nécessaires pour apporter l’appui voulu dans ces domaines. « Je demande au Gouvernement d’établir la version définitive des accords sur la délimitation d’une zone qui permettraient à la Mission d’agrandir son camp à Mopti afin d’accroître sa présence civile et militaire dans le Centre, et de construire une piste d’atterrissage à Kidal pour faciliter l’exécution de son mandat et la libre circulation des biens et services dans la région », a conclu Antonio Guterres.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

19 COMMENTAIRES

  1. Nfp
    Personne n’empêche l’État malien de redéployer son administration.
    Franchement !!!
    Le Mali, ÉTAT SOUVERAIN membre de l’ONU,fait appel à une puissance militaire pour l’aider à securiser son territoire comme elle-même en a bénéficié pendant la deuxième guerre mondiale contre les nazis.
    Cette puissance militaire, LA FRANCE,en profite pour installer LES SÉPARATISTES dans une ville, KIDAL, qu’elle considère comme son fief,impose à l’État malien très affaibli un accord.
    C’EST L’INAPLICATION DE CET ACCORD QUI EXPLIQUE L’ABSENCE DE L’ÉTAT DANS CERTAINES PARTIES DU TERRITOIRE.
    L’inaplication de l’accord explique aussi la prolifération de la violence DRAPÉE de l’attaque terroriste.
    L’INSÉCURITÉ EST UTILISÉE PAR LA FRANCE COMME UN PISTOLET DIRIGÉ VERS LES OTAGES:plus on tarde à appliquer l’accord, plus l’État malien verra ses citoyens perdre la vie.
    Dans ce contexte comment ramener l’État ?
    Les français et les groupes armés ne cessent de le dire,si on veut la paix qu’on applique l’accord d’Alger.
    LA FRANCE A ALLUMÉ LE FEU AU MALI À TRAVERS LES COMBATTANTS DE LA LIBYE ASSOCIÉS AUX TERRORISTES.
    Elle est entrain de l’entretenir jusqu’à ce qu’elle atteigne son objectif :LA SÉPARATION DU MALI.
    Le “président du Mali”est sous son contrôle pour empêcher la formation d’une ARMÉE COMBATTANTE.
    La France sait que c’est UN ASSOIFFÉ DU POUVOIR c’est à dire qui est prêt à tout ABSOLUMENT TOUT pour rester au pouvoir.
    ELLE EXPLOITE LA FAIBLESSE D’UN IBK AIMANT PROFONDÉMENT LE LUXE.
    Notre président est notre malheur.
    Et pourtant nous avons été avertis.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • sangare a dit: Notre président est notre malheur. Et pourtant nous avons été avertis” J’ajouterai par deux personnes qui ont tres bien connu IBK pendant plus de 40 ans.

  2. Nfp 11 Oct 2019 at 19:30 ;

    Je n’ai aucune prétention, mon bon Ami. Sinon expliquer ce que j’aurais mal dit et qui aurait été mal interprété. Mais là en l’occurrence, j’ai senti que tu étais plutôt pressé de me passer un savon que de prendre le temps de lire mon post en entier… !
    Sans rancune, mon Ami, mon Frère !
    Vive le Mali. Vive les FAMA. Vive la République du Mali UNE et Indivisible.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  3. Bamake
    “Toute façon, Nfp, ça sert à rien que je te réponde là-dessus, ça sert à rien que je t’explique. Tu as déjà ton Opinion toute faite sur la question.”

    Wow!
    MONSIEUR Bamake (ou dois-je dire SON ALTESSE Bamake ?😁) juge inutile de… “M’EXPLIQUER” !😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Moi, Bamake, au travers de mes commentaires en général et au travers de ceux que je t’adresse en particulier, je n’ai jamais eu l’énorme prétention de “T’EXPLIQUER” quoi que ce soit… (Qui suis-je pour ça???)

    Je n’ai jamais eu d’autre but que “D’EXPOSER” des vues, et de les…. “ECHANGER” avec toi, comme J’ECHANGE avec un tas d’autres sur ce forum !
    Rien de plus…

    Toi par contre, tu prétends manifestement “M’EXPLIQUER” (ou ne pas “M’EXPLIQUER”)😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Certes Bamake, je ne suis pas un génie (hélas 😅) et je ne suis plus intelligent que la moyenne (encore hélas 😂)

    Pour autant, et bien que nous soyons d’opinions souvent différentes voire opposées, QU’EST-CE QUI TE PERMET D’AFFIRMER QUE TU AS QUOI QUE CE SOIT À………”M’EXPLIQUER”???😁😁😁

    Qu’est-ce qui te permet de penser que tu as “MIEUX COMPRIS” quoi que ce soit que moi, sous le seul prétexte que nous n’avons pas la même lecture de la situation, et que nos analyses sont radicalement différentes??? 😂😂😂😂

    Un peu de modestie, mon cher.
    Plutôt que de prétendre “M’EXPLIQUER” quoi que ce soit, commence déjà par RÉPONDRE à mon propos, avec de VRAIS arguments…

    Quand à avoir selon toi des “opinions toutes faites”, peut-être devrais-tu examiner TON PROPRE CAS sur ce point précis, avant de t’inquiéter DU MIEN.

    Sans rancune, mon nouveau PROFESSEUR !😂😂😂

  4. ET BIEN …. SI L ON VOUS ECOUTE TOUS , ENFIN “”LES PLUS GRANDES GUEULES “”..HEUREUSEMENT QUE LES FAMAS ET LA POLICE VEILLENT ..ET GARDENT EN VIE MES PETITS CAMARADES DE BARKHANE ET AUTRES DE MINUSMA …
    ALORS MERCI !
    ON PEUT RENTRER MAINTENANT ?
    AH ….UN BONHEUR N ARRIVANT JAMAIS SEUL , JE TIENS A VOUS SIGNALER QUE CE MATIN , IL S EST TENU UNE REUNION “”URGENTE “” A BMS SA …( L HERITIERE DE BHM SA …QUI ET C EST MOI QUI L AFFIRME TOUJOURS ? A COMMENCE A VOLER SICG MALI IL Y A BIEN ..
    (.C ETAIT A FIN 2002 .. )
    ..ET QUI N A PAS CESSE DEPUIS … MAIS TOUT S EST BIEN TERMINE POUR NOUS ..
    .ENFIN …EN 2019 …NOS AVOCATS AYANT RETROUVE LEURS ROBES.
    … EH … BASSALIFOU ..CA T A COUTE COMBIEN DE DESHABILLER QUASIMENT SEPT ANS …NOS TYPES ??????
    EH BIEN CE MATIN …APRES UNE VISITE DE MAITRE SYLVAIN MAKAN KEYTA …IL Y A EU UNE REUNION …D URGENCE …
    DEVINEZ ….
    MOI CA ME FAIT DOUCEMENT RIGOLER …MAIS C EST MON TOUR DE RIRE ..A COTE DE MON PATRON …NON ?
    ET LA SEMAINE PROCHAINE ?
    EH BIEN JE RIRAIS UNE FOIS DE PLUS …
    VOILA QUAND MEME DES VOLEURS QUI VOUS L AURONT JOUEE BIEN LONGUE …..
    ! ! ! ! ! ! ! !

  5. PKagame : “Une faillite sécuritaire internationale au Mali…. Barkhane, MINUSMA, UE, G5 Sahel, FAMAS… avec”

    Le mali fuit son destin !!! Le destin du mali est prendre sa vie en mains et non penser que notre ennemi seculaire toubab, la suBpremaSSie blanche franSSaise, va venir aider !!!

    LE nègre francofou est tellement con avec la franKKKofolie et le slamendenya, qu’ils refusent de se prendre en mains !

  6. LES ALGERIENS SONT NOS FRERES DE SANG! CHAQUE FOIS QUE J Y VAIS LES GENS SIMPLES M ADOPTENT ET JE SUIS CHEZ MOI PARMI LES MIENS FAMILLE!

    LES MALIENS, LE GOUVERNEMENT MALIEN DOIT TRAITER FRATERNELLEMENT AVEC L ALGERIE! ENSEMBLE AVEC L ALGERIE LA PAIX AU NORD MALI SERA AFFAIRE DE QUELQUES MOIS!

    LA FRANCE N A RIEN A FOUTRE DANS LE DESERT DU MALI, S Y POSITIONANT , CETTE MERDIQUE FRANCE S AFFIRME COMME MENACE A NOTRE PAYS FRERE L ALGERIE!

    EN REACTION, L ALGERIE NE PERME5RA PAS AU MALI D IMPLANTER UNE MENACE CONTINUELLE, FRANCAISE A SON SUD!

    LE PROBLEME DU MALI EST UN PROBLEME ARTIFICIELLEMENT CREE POUR METTRE A GENOUX TOUS LES PAYS DE LA SOUS REGION A SAVOIR L ALGERIE ET LES PAYS DU SUD ESCLAVAGISES MALI, NIGER,TCHAD,BURKINA,BENIN, TOGO,GUINEE ET SENEGAL!

  7. ERRATUM ;

    Ils le savent bien…, le redéploiement de l’Administration Malienne dans le Nord et dans le Centre est conditionné par la présence effective des Forces de Défense et de Sécurité de la République du Mali.
    Les Fonctionnaires, surtout civils ne pourront pas travailler sous la menace des armes des rebelles.
    Les Ecoles ne pourront pas fonctionner sous le harcèlement des Djihadistes… En plus beaucoup de Familles ont fui ces Zones d’insécurité. Les Gens n’arrivent pas à y vivre normalement.
    Les populations ne peuvent pas aller et venir à leur guise, s’il n’y a pas de possibilité de circulation des Personnes et des biens.
    Les Habitants craignent pour leur vie et pour la vie de leurs Enfants. Comment ouvrir des Ecoles dans ces conditions… ?
    C’est un chantage cynique qui est fait au Gouvernement Malien. On lui demande le redéploiement de l’Administration dans le Nord et dans le Centre du pays… Dans le même temps, on lui refuse la présence des Forces de Défense et de Sécurité Maliennes.
    Or, l’ETAT Malien a besoin de la présence de son Armée dans ces Zone d’insécurités. Les groupes armés signataires exigent des forces nationales de défense et de sécurité reconstituées.
    Il se trouve que des Unités qui ont été formées pour représenter ces forces nationales de défense et de sécurité reconstituées, certains ont…, ou déserté ou ont été kidnappés ( … emmenés de force à rejoindre le maquis…, on n’en sait pas trop… ? ). D’où, le caractère cynique de l’exigence de L’ONU et des rebelles séparatistes, faite au Gouvernement Malien.
    S’ils veulent un redéploiement de l’Administration Malienne… Qu’ils laissent l’ETAT Malien redéployer son Administration sécurisée par les FAMa, la Police Nationale et la Gendarmerie.
    Les nouvelles forces nationales de défense et de sécurité reconstituées seront déployées plus tard quand on aura pu les former et les maintenir dans l’Armée.

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • Doux reves Bamake, tu ne sembles pas capable de voir la verite en face, c’est dommage car tu pousses que des hypotheses tres impossibles quand tu nous dis “Les nouvelles forces nationales de défense et de sécurité reconstituées seront déployées plus tard quand on aura pu les former et les maintenir dans l’Armée.” mais bon du courage cas-meme.

  8. Nfp 11 Oct 2019 at 10:17

    ‘’ … Tu sais parfaitement et pertinemment (et comme nous le savons tous au fond de nous!!!) que PERSONNE “n’empêche” l’état Malien de redéployer son administration !… ‘’ … /// …

    :
    T’as pas tout lu, Mec… !

    Sinon, j’ai ajouté ;

    ” … l’ETAT Malien a besoin de la présence de son Armée dans ces Zone d’insécurités. Les groupes armés signataires exigent des forces nationales de défense et de sécurité reconstituées.
    Il se trouve que des Unités qui ont été formées pour représenter ces forces nationales de défense et de sécurité reconstituées, certains ont…, ou déserté ou ont été kidnappés ( … emmenés de force à rejoindre le maquis…, on n’en sait pas trop… ? ). D’où, le caractère cynique de l’exigence de L’ONU et des rebelles séparatistes, faite au Gouvernement Malien… ” … /// …

    :
    Autrement dit, les séparatistes et leurs protecteurs refusent la présence des FAFMa à Kidal. Ou alors ‘’ des FAMa reformés ‘’ qu’ils appellent : ” … forces nationales de défense et de sécurité reconstituées “.

    Toute façon, Nfp, ça sert à rien que je te réponde là-dessus, ça sert à rien que je t’explique. Tu as déjà ton Opinion toute faite sur la question.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  9. El Hajj Niyéfôkoyésegou 11 Oct 2019 at 09:46
    “C’est la France sous la supervision de l’ONUL qui a transporté les terroristes chassés de la Syrie par la Russie pour le Mali!”😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

    Ladji, arrête de fumer des choses bizarres, C’EST HARAM !😅😅😅

    • Nfp, je suis d’accord avec toi mais que penses-tu de Manassa qui a appele les 331 attentats en 3 mois de l’insecurite residuelle? Et de Boua IBK qui dit que le Mali avance et que l’armee Malienne est en train de monter en puissance? Ils doivent aussi arreter de sniffer des choses bizarres importees par les jihadistes de l’Afghanistan car c’est HARAM!

  10. Bamake
    “S’ils veulent un redéploiement de l’Administration Malienne… Qu’ils laissent l’ETAT Malien redéployer son Administration sécurisée pas les FAMa, la Police Nationale et la Gendarmerie”

    Mon frère, un peu de bonne foi et HALTE À L’HYPOCRISIE !!!
    il n’y a pas plus aveugle que celui qui NE VEUT PAS VOIR .

    Tu sais parfaitement et pertinemment (et comme nous le savons tous au fond de nous!!!) que PERSONNE “n’empêche” l’état Malien de redéployer son administration !

    Tu sais tout aussi parfaitement et tout aussi pertinemment (Comme nous le voyons tous, hélas !!!) que nos Famas, notre police, et notre gendarmerie actuelles, sont déjà incapables de se sécuriser ELLES-MÊMES!

    Tu sais pertinemment que des massacres de villages entiers se deroulent à quelques minutes de route de nos “forces de l’ordre” SANS QUE CELLES-CI N’OSENT SE MONTRER !…

    Tu sais pertinemment que de simples villageois civils en colère peuvent, en plein jour, attaquer et mettre à sac tout un commissariat et même tuer un commissaire, SOUS LES YEUX ET DE NOS GENDARMES, SOLDATS ET GARDES RÉPUBLICAINS, SANS QUE CEUX-CI N’OSENT LEVER LE PETIT DOIGT!

    Alors arrête cette hypothèse MENSONGÈRE de notre administration soi-disant “securisées par nos Famas, notre police nationale, et notre gendarmerie “, je te cite, alors que tu sais pertinemment que C’EST IMPOSSIBLE en l’état actuel des choses !

    “Personne” ne nous empêche de redéployer notre administration, personne!… (et au fond,nous le savons très bien…😎)
    La SEULE ET UNIQUE RAISON de l’incapacité de l’état à se réimplanter la-haut, c’est précisément QUE NOUS N’AVONS NI “FORCES DE L’ORDRE” NI ARMÉE pour encadrer et sécuriser un tel redéploiement !😎😎😎😎😎

    Et encore une fois, nous le savons très bien.
    Hélas…

  11. Bamake
    “S’ils veulent un redéploiement de l’Administration Malienne… Qu’ils laissent l’ETAT Malien redéployer son Administration sécurisée pas les FAMa, la Police Nationale et la Gendarmerie”

    Mon frère, un peu de bonne foi et HALTE À L’HYPOCRISIE !!!
    il n’y a pas plus aveugle que celui qui NE VEUT PAS VOIR .

    Tu sais parfaitement et pertinemment (et comme nous le savons tous au fond de nous!!!) que PERSONNE “n’empêche” l’état Malien de redéployer son administration !

    Tu sais tout aussi parfaitement et tout aussi pertinemment (Comme nous le voyons tous, hélas !!!) que nos Famas, notre police, et notre gendarmerie actuelles, sont déjà incapables de se sécuriser ELLES-MÊMES!

    Tu sais pertinemment que des massacres de villages entiers se deroulent à quelques minutes de route de nos “forces de l’ordre” SANS QUE CELLES-CI N’OSENT SE MONTRER !…

    Tu sais pertinemment que de simples villageois civils en colère peuvent, en plein jour, attaquer et mettre à sac tout un commissariat et même tuer un commissaire, SOUS LES YEUX ET DE NOS GENDARMES, SOLDATS ET GARDES RÉPUBLICAINS, SANS QUE CEUX-CI N’OSENT LEVER LE PETIT DOIGT!

    Alors arrête cette hypothèse MENSONGÈRE de notre administration soi-disant “securisées par nos Famas, notre police nationale, et notre gendarmerie “, je te cite, alors que tu sais pertinemment que C’EST IMPOSSIBLE en l’état actuel des choses !

    “Personne” ne nous empêche de redéployer notre administration, personne!… (et au fond,nous le savons très bien…😎)
    La SEULE ET UNIQUE RAISON de l’incapacité de l’état à se réimplanter la-haut, c’est précisément LE DRAMATIQUE DEGRÉ ZERO DE NOS SUPPOSÉES “FORCES DE L’ORDRE” ET DE NOS ARMÉES pour sécuriser un tel redéploiement !😎😎😎😎😎

    Et encore une fois, nous le savons très bien.
    Hélas…

  12. C’est la France sous la supervision de l’ONUL qui a transporté les terroristes chassés de la Syrie par la Russie pour le Mali!

  13. Une faillite sécuritaire internationale au Mali…. Barkhane, MINUSMA, UE, G5 Sahel, FAMAS… avec
    30 000 hommes avec tous les moyens matériels face a 2000 terroristes depuis 7 ans et voila le résultat! Antonio Guterres ne parle de 2200 ecoles fermées aux enfants dans le nord et centre du pays….
    Decidement il y a beaucoup question a se poser…

  14. Ils le savent bien…, le redéploiement de l’Administration Malienne dans le Nord et dans le Centre est conditionné par la présence effective des Forces de Défense et de Sécurité de la République du Mali.
    Les Fonctionnaires, surtout civils ne pourront pas travailler sous la menace des armes des rebelles.
    Les Ecoles ne pourront pas fonctionner sous le harcèlement des Djihadistes… En plus beaucoup de Familles ont fui ces Zones d’insécurité. Les Gens n’arrivent pas à y vivre normalement.
    Les populations ne peuvent pas aller et venir à leur guise, s’il n’y a pas de possibilité de circulation des Personnes et des biens.
    Les Habitants craignent pour leur vie et pour la vie de leurs Enfants. Comment ouvrir des Ecoles dans ces conditions… ?
    C’est un chantage cynique qui est fait au Gouvernement Malien. On lui demande le redéploiement de l’Administration dans le Nord et dans le Centre du pays… Dans le même temps, on lui refuse la présence des Forces de Défense et de Sécurité Maliennes.
    Or, l’ETAT Malien a besoin de la présence de son Armée dans ces Zone d’insécurités. Les groupes armés signataires exigent des forces nationales de défense et de sécurité reconstituées.
    Il se trouve que des Unités qui ont été formées pour représenter ces forces nationales de défense et de sécurité reconstituées, certains ont…, ou déserté ou ont été kidnappés ( … emmenés de force à rejoindre le maquis…, on n’en sait pas trop… ? ). D’où, le caractère cynique de l’exigence de L’ONU et des rebelles séparatistes, faite au Gouvernement Malien.
    S’ils veulent un redéploiement de l’Administration Malienne… Qu’ils laissent l’ETAT Malien redéployer son Administration sécurisée pas les FAMa, la Police Nationale et la Gendarmerie.
    Les nouvelles forces nationales de défense et de sécurité reconstituées seront déployées plus tard quand on aura pu les former et les maintenir dans l’Armée.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here