Affaire “ATT soutient Gbagbo” : Ce qui attend Guillaume Soro

0

Le président malien doit être amer et en colère actuellement. Hier, c’était le pouvoir ivoirien qui l’accusait de soutenir la rébellion ivoirienne et de profiter de la crise ivoirienne, aujourd’hui c’est Guillaume Soro sur son site Internet qui parle de deal entre Gbagbo et lui.

Selon un collaborateur du président Amadou Toumani Touré, le Mali n’a été ni contre Gbagbo ni contre Soro.”Le président ATT ne peut non seulement recevoir de leçon de personne en matière de rébellion pour avoir été confronté à la rébellion touaregs mais surtout être pris à défaut dans ses actes, propos et intentions pour le retour de la paix en Côte d’Ivoire. Nous savons que nous n’avons aucun intérêt à ce que la guerre perdure. Le président ATT a toujours gardé sa neutralité.

Cela peut ne pas plaire. Les forces nouvelles doivent éviter de se tromper d’ennemi et d’adversaire, sinon…Nous ne pouvons accepter les attaques gratuites indéfiniment contre notre président. Ce sont les Ivoiriens eux-mêmes d’abord qui vont ramener la paix dans leur pays.”, a expliqué le proche d’ATT. Avant d’ajouter que les autorités maliennes ont accueilli les Ivoiriens qu’ils soient rebelles ou patriotes sur leur sol au nom de l’hospitalité.”Il y a eu même une radio proche des rebelles et une représentation du MPCI à Bamako. Trop, c’est trop. A l’occasion du 23e sommet France Afrique le président ATT avait pourtant mis les points sur les i en disant que le Mali ne soufflera pas sur les braises pour raviver la rébellion ou la crise ivoirienne, car nous avons d’autres chats à fouetter. Les rebelles ne doivent pas avoir la mémoire courte”, plaide-t-il

Le président ATT est président d’un pays indépendant et souverain, ancien militaire élu démocratiquement par le peuple malien. En attaquant le président ATT, ce sont les Maliens qu’ils insultent. Jusqu’à présent, nous avons fait des efforts pour ne pas faire de déclarations tapageuses ou incendiaires ou poser des actes qui compromettent la paix chez nos voisins et frères ivoiriens”, a conclu notre interlocuteur. Des jours sombres s’annoncent en perspective. Un ancien général devenu président pour son honneur peut vouloir mener la vie dure à Soro, qui pouvait éviter d’assumer sur le site des Forces nouvelles, le fruit des investigations d’Arsène le pigeon.

Aké Laurent Okoué *

  • L’Intelligent d’Abidjan

Guillaume Soro

Commentaires via Facebook :

PARTAGER