Faux avions de l''ONU au Darfour: Ban Ki-moon veut des explications

0

NEW YORK (AFP) – mercredi 18 avril 2007 – 20h55 – Le secrétaire général de l”ONU, Ban Ki-moon, troublé par les informations selon lesquelles le gouvernement soudanais utilise des avions arborant frauduleusement les couleurs de l”ONU pour bombarder au Darfour, attend des explications de Khartoum, a déclaré mercredi sa porte-parole.
M. Ban "est très préoccupé par les documents présentés aux membres du Conseil de sécurité concernant le transfert d”armes au Darfour par voie aérienne, en violation de la résolution 1591", a déclaré la porte-parole, Michèle Montas, dans un communiqué.

"Il est particulièrement troublé par les informations selon lesquelles des avions, privés et gouvernementaux, ont été illégalement peints aux couleurs de l”ONU et utilisés à des fins militaires", ajoute le communiqué.

"Si ces informations sont confirmées, ces actes constitueraient une violation claire du droit international et une contravention au statut international de l”ONU", poursuit-il.

Le secrétaire général "attend la pleine coopération du gouvernement du Soudan, d”autres gouvernements et de toutes les parties pour fournir de prompts éclaircissements", conclut le texte.

Selon un rapport confidentiel de l”ONU publié mercredi sur le site du New York Times, le gouvernement soudanais utilise des avions arborant frauduleusement les couleurs de l”ONU pour bombarder au Darfour.

Le Soudan se rend coupable également de violations des résolutions de l”ONU en transportant des armes par avion dans cette région de l”ouest du pays, selon le rapport.

Des photographies montrent un avion militaire soudanais dont les couleurs soudanaises ont été remplacées par ONU (UN en anglais) sur fond blanc sur ses ailes, selon le document.

Cet avion ainsi que d”autres ont été utilisés pour bombarder des villages et transporter des cargaisons au Darfour où des violences ont provoqué une crise humanitaire, selon le rapport.

Une guerre civile oppose depuis plus de quatre ans au Darfour des rebelles issus des populations noires locales et des milices arabes (Janjawids) appuyées par l”armée soudanaise. La guerre et ses conséquences ont fait 200.000 morts et 2 millions de déplacés, selon l”ONU, chiffres contestés par le Soudan, qui parle de seulement 9.000 morts.

Source: AFP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER