Rwanda: le président Kagamé pour une coalition contre les anti-africains""

0

ABIDJAN (AFP) – vendredi 05 janvier 2007 – Le président rwandais Paul Kagamé a appelé à la formation d”une coalition de pays africains pour "contrer tout adversaire anti-africain", notamment la France, dans un entretien paru vendredi dans plusieurs journaux ivoiriens pro-Gbagbo.
"Mon point de vue est très clair. Nous devons former une coalition pour contrer tout adversaire anti-africain auquel nous sommes confrontés, qu”il s”agisse de la France ou de tout autre adversaire", a déclaré M. Kagamé à plusieurs quotidiens proches du président ivoirien Laurent Gbagbo.

"Bien évidemment au nombre de ceux qui affichent des attitudes anti-africaines figure la France", a ajouté le président rwandais dont les propos sont rapportés par des journalistes rentrés d”un séjour d”une semaine aux pays des milles collines.

Il a également appelé à une collaboration inter-africaine pour la résolution des différends et la construction des Etats du continent noir.

"Nous devons collaborer davantage, travailler ensemble pour résoudre les problèmes auxquels notre continent est confronté et demander à nos partenaires d”être non des maîtres, mais des partenaires", a-t-il ajouté.

Le président rwandais a annoncé qu”il se rendrait prochainement en Côte d”Ivoire pour une visite qui "doit être appréciée d”un point de vue purement positif et non interprétée comme une visite qui vise à nuire à un adversaire quelconque".

Le Rwanda est en crise ouverte avec la France avec lequel il a rompu récemment ses relations diplomatiques après la recommandation du juge Jean-Louis Bruguière de poursuivre M. Kagamé pour sa "participation présumée" à l”attentat contre l”avion de l”ex-président rwandais Juvénal Habyarimana le 6 avril 1994, qui a précédé le déclenchement du génocide contre les tutsis au Rwanda.

Paris et Abidjan entretiennent des relations difficiles alors que 3.500 militaires français sont déployés aux côtés de 7.000 Casques bleus de l”Opération des Nations unies en Côte d”Ivoire (Onuci) pour faire respecter le cessez-le-feu entre le camp loyaliste et la rébellion.

Source: AFP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER