Un petit village du Kenya voit déjà Barack Obama à la Maison Blanche

0

NYANG”OMA (AFP) – jeudi 18 janvier 2007 – A Nyang”oma, village miséreux de l”ouest kényan d”où est originaire la famille paternelle du sénateur démocrate américain Barack Obama, nul ne doute de sa victoire à l”élection présidentielle aux Etats-Unis, et beaucoup rêvent qu”un tel succès leur amènera la prospérité.
Avec fierté et un sourire qui dévoile une bouche édentée, la grand-mère de Barack Obama se dit confiante pour l”avenir de son petit-fils, seul noir au Sénat américain et star montante du parti démocrate, qui pourrait annoncer le 10 février sa candidature à l”investiture de sa formation pour la présidentielle de 2008.

"Il m”a révélé ses projets lors de sa dernière visite en septembre et j”ai confiance qu”il puisse y arriver", explique la vieille dame de 85 ans, Sarah Onyango, avant de laisser la parole à l”oncle de Barack Obama, Saïd Obama.

"Il est jeune et je crois qu”il a le charisme pour réussir ce travail", estime Saïd Obama. "Nous sommes confiants qu”il va y arriver. (…) Il a beaucoup consulté pour aller si loin", explique-t-il avant de proposer ses services: "Je suis prêt à participer à la campagne en Amérique s”il m”invite!"

Les habitants de Nyang”oma éludent les obstacles qui attendent Barack Obama, notamment la concurrence au sein du parti démocrate de l”ex-première dame des Etats-Unis, Hillary Clinton, et l”inconnu du facteur racial dans l”élection.

"Je suis confiant de voir notre fils dans la course finale à la présidence", affirme un berger, Daudi Akello. "C”est un homme ambitieux qui ne se fera pas intimider facilement. C”est un battant", assure-t-il.

D”autres se mettent à rêver, imaginant qu”un succès de Obama, qui n”a jamais vécu au Kenya, puisse se traduire par des aides à leur village fait de huttes de terre.

"Je prie pour qu”il ait ce job parce qu”il pourra nous aider", explique Mariah Anyango, une vieille femme qui marche soutenue par un bâton. "Il a un grand coeur, il connaît nos problèmes, et nous savons tous que, un jour, il nous aidera."

L”enthousiasme dépasse Nyang”oma et gagne les villages environnants.

"C”est un homme sympathique pour tous et ils vont sûrement se rallier à sa candidature", prédit Aineah Onyango, habitante de Siaya, une localité voisine. "Je souhaite que nous puissions aller en Amérique et faire campagne pour notre frère", lance-t-elle.

"Par respect pour la patrie de son père, s”il gagne, il devra s”assurer que nous obtenons des visas sans tracas", estime un étudiant de Nairobi, Martin Kimani.

Mais pour un vieux Masaï, Ben Ole Koisaba, qui habite dans le centre du pays, l”éventuelle élection de Barack Obama à la présidence "arrivera de toute façon trop tard".

"Un Afro-Américain aurait dû être président depuis longtemps. Les noirs sont ceux qui ont construit l”Amérique, en particulier le sud", dit-il.

Source: AFP


-> Watch Barack”s statement on his decision to form a Presidential Exploratory Committee

rn

rn

rn

rn

rn

rn

rn

rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER