Docteur Moussa Balla DIAKITE du PARENA à propos des 35 partis de l’ADP

0

            Zénith : Votre discours à l’occasion de l’investiture du candidat Tieblé Dramé était quelque peu musclé, pourquoi ? rn

Dr DIAKITE : Ce que j’ai dit à l’occasion de l’investiture de notre candidat, M. Tieblé DRAME, c’est ce que nous ressentons effectivement au PARENA. Mieux, c’est ce qui est ressenti d’une façon générale au sein de l’opinion nationale de nos jours ; donc je n’ai fait que traduire une situation qui est ressentie comme telle.

rn

Zénith : Pourtant vous avez été ministre dans le gouvernement Issoufi,  que reprochez-vous alors au président ATT ?

rn

Dr DIAKITE : C’est la gestion à la petite semaine, cette gestion opaque, cette gestion à l’aveuglette du pays. C’est avec une telle gestion que nous ne sommes pas d’accord au PARENA. Nous pensons que le pays peut être mieux géré qu’il ne l’est aujourd’hui.

rn

Zénith : Pourtant jusqu’à une date récente le PARENA  a été proche du régime actuel ?

rn

Dr DIAKITE : Oui, cela  s’est fait à la suite d’un protocole d’accord que nous avions signé en son temps avec le président entre les 2 tours de l’élection présidentielle de 2002. Le président était venu à notre siège pour solliciter notre soutien au second tour. Deux ans après, effectivement en 2004, nous avions siégé pour 14 mois au gouvernement. Vous connaissez certainement la suite : la manière par laquelle nous avions quitté le gouvernement. Pour autant, nous avons continué à soutenir le Président de la République, à soutenir les actions du gouvernement de la république. Mais après, quand nous avons fait le bilan de cette expérience, nous avons décidé de ne plus soutenir le Président de la République.

rn

Zénith : Vous êtes désormais au FDR, pensez- vous que ce regroupement soit une alternative à la gestion actuelle ?

rn

Dr DIAKITE : Bien sûr que oui, vous avez dû constater que les principaux acteurs du 26 Mars, en tout cas un bon nombre, se retrouvent dans le FDR. Nous croyons que ce regroupement est une alternative à la gestion catastrophique actuelle du pays par le président ATT.

rn

Zénith : Votre candidat a t- il des chances, où alors c’est une candidature  pour l’honneur ?

rn

Dr DIAKITE : Pour qui connaît Tieblé DRAME, et qui connaît les hommes qui animent le PARENA, il va sans dire que ce n’est pas sur un coup de tête que nous avons décidé de présenter le président Tieblé DRAME à l’élection présidentielle.

rn

            Au PARENA nous avons un projet pour le Mali, et nous avons la ferme conviction que le visage de notre pays va changer après alternance.

rn

            A la suite de la sollicitation du PARENA par le Président de la République, entre les 2 tours,  nous avons effectivement décidé de faire chemin avec le président. De ce jour jusqu’à une période récente nous avons loyalement accompagné le Président de la République, avant d’entrer au gouvernement et après notre sortie du gouvernement. Pendant toute cette période nous lui avons toujours fait part par écrit de nos points de vue sur l’ensemble des questions intéressant la nation.

rn

            Il en a été ainsi de la question du nord par exemple sur laquelle, nous avons produit un mémorandum. Nous avons toujours fait part au Président de la République de la nécessité de mettre en route un certain nombre de reformes à la lumière du consensus en cours. La cavale montée contre notre président (ndlr : le dossier de la gestion du sommet Afrique-France) nous a donné l’occasion de faire le point de notre collaboration avec le président. Les conclusions que nous en avons tirées nous on amenés à la prise de position actuelle.

rn

Zénith : Croyez- vous fermement à l’alternance ?

rn

Dr DIAKITE : Nous y croyons fermement, et nous donnons rendez- vous le 29 avril, au soir des élections. Nous apporterons le changement avec nos partenaires du FDR.

rn

Zénith : Que pensez vous de l’ADP avec ses 36 partis ?

rn

Dr DIAKITE : Je préfère ne pas faire de commentaire sur l’ADP. Ce sont des partis autonomes et libres qui ont fait leur choix, je respecte ces choix. Mais je tiens à  préciser que le nombre ne fat pas forcément le poids et la qualité.

rn

Zénith : Que pensez- vous du nouveau concept Takokelen ? 

rn

Dr DIAKITE : Bon, c’est leur point de vue mais le 29 avril les électeurs feront le choix. Nous pensons assurer l’alternance pour cette année 2007. S’il y a «Takokelen », ce sera certainement du côté du FDR. Nous ne pensons que l’actuel locataire de Koulouba soit à mesure de l’emporter.

rn

Zénith : Pensez- vous que l’immixtion actuelle de l’ORTM dans la pré campagne constitue une manipulation ?

rn

Dr DIAKITE : L’effet recherché, c’est d’influencer les électeurs dans le sens de ATT. Il va s’en dire que l’ORTM est aux ordres de Koulouba ; c’est un viol de la conscience des Maliens auquel procède l’ORTM. Mais les Maliens ne sont pas dupes, ce qui se passe aujourd’hui à l’ORTM est tout simplement honteux et ne fait pas honneur à la démocratie et à la république. L’ORTM doit avoir un minimum d’égard, de respect et de considération pour les téléspectateurs.

rn

Pensez- vous que notre pays à l’état actuel des données soit capable d’organiser de bonnes élections ?

rn

Dr DIAKITE : Oui si la bonne foi y est, car des pays moins outillé que le nôtre ont organisé des élections qui n’ont pas été contestées. Au vue de ce qui se passe actuellement, j’ai de sérieux doutes sur la capacité et la volonté du pouvoir actuel à organiser des élections transparentes et libres.

rn

Alternance ou pas, quelles sont les perspectives pour la démocratie malienne ?

rn

Dr DIAKITE : La démocratie sera ce que nous Maliens, nous acteurs politiques, déciderons qu’elle soit. Pour ce faire, en ce qui concerne le FDR, nous ferons de notre mieux pour que cette démocratie arrachée au prix du sang ne meure pas de sa belle mort. Nous prendrons nos responsabilités pour préserver cette démocratie, la renforcer pour que notre pays soit un exemple en Afrique.

rnYouba KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER