CRISE AU NORD-MALI : Rencontre secrète entre Touareg du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de l’Algérie

0

Les derniers rebondissements de la crise au Nord du Mali, semblent avoir emmenés les parties impliquées à revoir leur stratégie. Côté alliance du Nord, c’est l’heure de la mobilisation en vue de recentrer les forces. L’heure n’est plus aux supputations et les jours sont comptés.

En effet, une rencontre est prévue dans les tous prochains jours, entre les touaregs du Mali et leurs homologues du Niger, du Burkina Faso et de l’Algérie, signale un notable de la ville de Kidal. Malgré toutes nos tentatives, notre interlocuteur, un touareg de surcroît, est resté intraitable sur le lieu et la date de cette rencontre.
Osons donc comprendre qu’en raison de la situation qui prévaut actuellement sur le terrain, le silence des touareg n’est plus ou moins qu’une stratégie visant à brouiller les pistes.

Est-il nécessaire de préciser que cette rencontre intervient à un moment critique pour les hommes d’Iyad et de Fagaga. S’il est connu de tous que le processus d’application de l’Accord d’Alger est dans l’impasse, il est aussi vrai que les insurgés du 23 mai sont dans la tourmente. Depuis quelques jours, ils ont maille à partir avec le président du Comité d’application de l’Accord d’Alger, le colonel Diagouraga. Leur requête portant sur un recrutement spécial a été catégoriquement rejetée par ce dernier.

Le colonel Diagouraga a, au cours d’une rencontre tenue avec les représentants de l’alliance, martelé qu’il n’y aurait pas de recrutement spécial. Il a par ailleurs précisé qu’il ne sera question qu d’une réintégration des éléments des forces de sécurité retranchés dans la rébellion. Voila qui est claire !

Mieux, les insurgés ont aussi en face d’eux des salafiste algériens qui ne sont pas des garçons de cœur. Ceux-ci ont juré de faire couler le sang des rebelles. Pour le moment, c’est une véritable tempête sur les dunes de sable où d’ores et déjà on s’active à faire prévaloir le sens de la solidarité touarègue.

La très prochaine rencontre ne peut avoir d’autres motivations que de tendre la main, à une bande qui est en train de perdre la face à tous les niveaux et en terrain connu.

A DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER