Les ex-rebelles touaregs maliens ont signé mardi à Alger trois documents pour la mise en oeuvre de l''accord de paix conclu en juillet 2006 à Alger avec le gouvernement du Mali

0

ALGER, 21 fév 2007 – Les ex-rebelles touaregs maliens, qui avaient attaqué fin mai deux camps militaires à Kidal (nord-est du Mali), ont signé mardi à Alger trois documents pour la mise en oeuvre de l”accord de paix conclu en juillet 2006 à Alger avec le gouvernement du Mali.

rn

 "Le gouvernement malien et l”Alliance démocratique du 23 mai 2006 pour le changement ont signé, mardi à Alger, trois documents pour l”exécution de l”accord de paix, de sécurité et de développement de la région de Kidal, signé en juillet 2006 en Algérie", a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères. Ces textes portent sur le calendrier des étapes pour la remise des armes, le procès-verbal des conclusions des réunions tenues durant une semaine à Alger, et la préparation d”un Forum international prévu les 23 et 24 mars à Kidal avec la participation de bailleurs de fonds, selon un communiqué mis en ligne mercredi sur le site internet du ministère.

rn

Les documents fixent également les moyens de cantonner ces personnes, de récupérer leurs armes et de les aider à se réinsérer dans le circuit économique et social au Mali, selon ce communiqué. Ils ont été signés par le représentant du gouvernement malien, le général Kafougouna Koné, ministre de l”Administration territoriale et des Collectivités locales, le représentant de l”Alliance démocratique, Ahmed Agbibé, en présence du ministre algérien des Affaires étrangères, Mohammed Bedjaoui, et de l”ambassadeur d”Algérie au Mali, Abdelkrim Ghraïeb. Ces textes "fixent notamment les modalités de retour des 3.000 personnes armées dans le camp installé par l”Algérie à Kidal", a précisé M. Ghraïeb.

rn

 "Les deux parties se sont mises d”accord pour l”installation d”unités spéciales ayant pour mission de lutter contre le terrorisme et le trafic d”armes et d”assurer la sécurité de la région", toujours selon le ministre algérien. De son côté, M. Agbibé a qualifié la signature de ces documents de "sortie de crise" comme une "étape importante" pour la stabilité du Mali, affirmant l”engagement de l”Alliance démocratique à respecter cet accord. Il a affirmé que les unités spéciales, qui seront composées par des éléments de l”Alliance démocratique après leur réinsertion et de l”armée nationale, élimineront "toute présence armée étrangère" sur le territoire malien.

rn

Grâce à une médiation algérienne, le gouvernement malien et les ex-rebelles touaregs avaient signé en juillet à Alger des accords de paix, selon lesquels les Touaregs ne doivent plus réclamer l”autonomie de leur région tandis que Bamako doit accélérer le développement du Nord désertique abritant l”essentiel de la communauté touarègue.

Source: AFP

Commentaires via Facebook :

PARTAGER