Les dessous d’une intransigeance ghanéenne envers le Mali 

4

Les négociations avec la CEDEAO continuent de piétiner en dépit du déploiement de ressources diplomatiques exceptionnelles : ni la partie malienne ne semble lâcher du lest, ni les composantes de la CEDEAO ne parviennent à harmoniser leurs positions autour des concessions à faire à Bamako. Et de bonne source, la symphonie des chefs d’Etat achoppe désormais sur l’intransigeance du chef de l’Etat ghanéen et non moins président en exercice de la Communauté ouest-africaine. Nana Akouffo Ado reste en effet inflexible sur une durée maximum de 12 mois pour la transmission du pouvoir aux civils et à compter du mois de mars dernier. Pour les explications de cette intransigeance, il faut remonter au lendemain immédiat du deuxième coup d’Etat avec une certaine visite d’Assimi Goita à Accra. C’est là, expliquent notre source, que l’ancien vice-président de la Transition aurait donné des gages fermes de respecter strictement le délai initial de la Transition en le faisant garantir par le chef de l’Etat ghanéen auprès de ses autres pairs. Au lieu de quoi, les priorités de la Transition ont évolué vers des tâches plus contraignantes pour le respect du délai avec à la clé la tenue d’assises nationales comme caution populaire de sa prolongation. On comprend donc aisément pourquoi le deuxième rendez-vous du président de la Transition au Ghana a été déjoué au détour d’une crainte d’ennuis sécuritaires

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. “…Annoncée également comme la panacée face aux défis inhérents à l’isolement du régime, la visite n’a probablement pas produit les fruits escomptés au regard de la superficialité du bilan exposé. Il faut dire que la disette s’annonçait déjà par la froideur d’un accueil sans doute en deçà des hauteurs auxquelles l’estime russe vis-à-vis du Mali est hissée par les manifestants pro-russes à chaque rassemblement au Monument de l’Indépendance….”

    EST-CE CA LA LIBERTÉ DE PREESE ???

    VRAIMENT…??

    “Une moisson au rabais à Moscou” EST TOUT SIMPLEMENT UNE IDIOTIE EN PLUS PONDUE PAR UN IDIOT PARFAIT.

  2. Coulibaly ke, tu as vu que perssonne n’a pris la responsabilite de signer cet article apatride du Temoin c’est la redaction qui singe! Nous ne sommes pas a l’aise de repondre a un torchon anonyme et sans aucune valeur constructive.

  3. Ce qui est certain, si Assimi se plie aux exigences de la CEDEAO actuelles, le Mali retournera à la case départ et tout se passera comme si nous nous sommes battus pour rien, nous savons que les maliens ne veulent pas ça et d’autres crises pointerons à l’horizon, cela est indéniable.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here