Routes du sud organise «Daoula 2007» : Le coton, la musique et la poésie se rencontrent au bord du Djoliba

0

Depuis hier le coton, la musique et la poésie sont l”honneur au bord du fleuve Djoiliba, en vue de rendre hommage à la diversité culturelle et à la créativité. " Daoula " en est le concept.

Ce concept bamanan renvoie à plusieurs notions, dont le rayonnement du fait de l”estime et du respect de soi. Cette première édition se déroule sur les berges du fleuve Niger, au niveau du Palais de la Culture de Bamako et se veut à la fois rencontre et espace de fête, de retrouvailles, de dialogue culturel et de créativité.

Les activités sont enrichies à travers des expositions, des ateliers de production et des défilés de mode, le design intérieur et la mode vestimentaire visant la qualité et la diversité dans des domaines comme le tissage, la broderie, le bogolan, la teinture, avec des colorants naturels comme l”indigo textile.

Selon Awa Meité, la fille de Aminata Dramane Traoré, Présidente de l”Association Routes du Sud, les objectifs sont simples. "

Pour nous il s”agit d”encourager l”appui à la créativité des artisans et des créateurs africains des secteurs du textile et du cuir en puisant dans les savoirs et savoir-faire locaux ".

L”autre objectif de "Daoula" est de promouvoir, diffuser et commercialiser des produits artisanaux et des créations de qualité, en guise de réponse au chômage, à la pauvreté monétaire ainsi que de valorisation de la qualité des bras et des cerveaux.

Daoula peut être un moyen de rééduquer le regard des consommateurs africains au vu de l”abondance des produits exposés sur les berges du fleuve, afin qu”ils contribuent à la relance des économies de leurs pays. " Faire de ””Daouala”” un espace de rencontre annuelle au Mali entre les créateurs, les producteurs, les artisans et les acheteurs de produits africains de qualité " tel est l’ambition première de cette rencontre, selon Awa Meité, la principale organisatrice de ””Daoula””.

C”est pourquoi en plus des expositions de produits, il y aura un concert sur les berges, pour sensibiliser les jeunes, les forces vives du continent, au VIH/ Sida.

Ce grand concert sera comme une chorale qui sera dirigée par Cheick Tidiane Seck, il a fait recours à Toumani Diabaté, Manga Camara, Nahawa Doumbia et Oumou Sangaré. «Ces artistes nous ont donné leur accord pour venir nous aider. Cela sera leur contribution, car il s”agit de la lutte contre le Sida". Selon Awa Meité, le Sida et le coton peuvent mener le même combat, car il s”agit de questions de survie pour nos populations. "C’est pourquoi il faut créer des valeurs ajoutées au coton malien et africain ".

En tout cas pour cette première édition les activités ont bien démarré. espérons que ””Daoula”” contribuera à relever les différents défis et à promouvoir les petites et moyennes entreprises artisanales qui pourront capitaliser et valoriser les savoirs et savoir-faire locaux dans le domaine de la mode vestimentaire et de la décoration intérieure au Mali et dans d”autres pays.

Kassim TRAORE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER