Clôture  de la 2e session de la Cour d’Assises : Un bilan jugé satisfaisant

    0

    La 2e session ordinaire de la Cour d’Assises pour l’année 2011 s’est achevée le lundi 28 Novembre dernier dans la salle Boubacar Sidibé de la Cour d’Appel de Bamako, sous la présidence du Procureur  Général près ladite Cour, Souleymane Coulibaly, en présence du président Moussa Sara Diallo, du représentant de l’Ordre des avocats du Mali et tous les autres membres de la Cour.   
         
     La cour d’assises de Bamako vient de terminer  les travaux de sa 2e session ordinaire. Au total 61 dossiers étaient soumis à l’analyse des magistrats habillés en robe rouge et noire. Le Procureur Général Souleymane Coulibaly s’est réjoui du résultat obtenu : 1 condamnation à mort, 11 condamnations à la réclusion à temps, 24 condamnations à l’emprisonnement ferme, 10 condamnations avec sursis, 4 condamnations par contumace, 21 acquittements, 2 actions publiques éteintes, 3 renvois à la prochaine session ;  5.000.000fcfa d’amende prononcé ; 6.392.000fcfa de remboursements ordonnés, 1.500.000fcfa de dommages intérêts accordés. A noter que sur les 61 dossiers inscrits au rôle, 57 ont été jugés  et le taux d’exécution estimé à 95,08%. Selon lui toujours, ce résultat appréciable a été possible grâce aux efforts fournis par tout un chacun à savoir le gouvernement, les acteurs de la justice, le public et la presse. Il dira également que la deuxième session ordinaire a été très riche en enseignements tant pour la Cour que pour les accusés. Pour terminer son allocution, Souleymane Coulibaly a tenu à remercier les assesseurs. Les  agents de la force de sécurité  notamment la Police, la Gendarmerie, la Garde Nationale pour leur apport inestimable dans l’extraction des détenus et la sécurisation des audiences. Quant à la presse, le procureur fera savoir que pour la presse et le public, leur assiduité aux audiences et les compte-rendus et commentaires ont été de qualité.

    Le représentant du bâtonnier de l’Ordre des avocats a félicité les jeunes avocats pour les efforts fournis au cours des audiences car, selon lui, avec 21 acquittements, les avocats ne peuvent qu’être fiers. Pour le premier président Moussa Sara Diallo, les infractions d’atteinte à l’intégrité physique étaient les plus nombreuses dans les dossiers inscrits au rôle de cette 2e session qui s’est achevée le lundi 28 Novembre dernier. Il a invité la jeunesse de notre pays d’avoir comme repère une éthique sociétale basée sur la sagesse dans notre pays. Il finira son intervention par cette autre infraction qui s’est fait distinguer par sa nature, notamment le terrorisme qui fut le dernier dossier jugé par la Cour. Il dira que cette infraction est une infraction émergeante dont les auteurs se sont trompés d’adresse. Le terrorisme qui devient de jour en jour un fléau à caractère transnational et transfrontalier  doit être combattu. Selon lui, ce combat a été déjà compris et amorcé par les plus hautes autorités du pays avec qui nous convenons de la nécessité d’harmoniser les actions et les textes, d’échanger les renseignements à l’échelle nationale régionale et internationale, de renforcer la coopération et la formation sur les plan administratif, judiciaire et sécuritaire à l’échelle nationale, régionale, continentale et internationale, autrement dit la nécessité de former un front de refus qui implique l’anticipation, la chaine de solidarité et surtout la vigilance. En fin, le premier président Moussa Sara Diallo a remercié le gouvernement, le ministère de la Justice,  les acteurs de la justice, les forces de sécurité, la presse, les avocats, pour avoir joué un rôle précieux dans le déroulement régulier du procès. C’est donc sur ces termes qu’il a déclaré clos les travaux de la 2e  session ordinaire de la Cour d’ Assises de l’année 2011.                                                                                                                                                    

    Seydou Oumar N’DIAYE     

    Commentaires via Facebook :