Détenu par les services de renseignements du Tchad : La famille de Mamadou Bass, directeur d’Orabank Tchad, interpelle le colonel Assimi Goïta

3

Cela fait exactement plus d’un mois que notre compatriote Dr. Mamadou Bass (directeur général d’Orabank Tchad) est détenu dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité et les renseignements généraux du Tchad dans une affaire de présumés “détournements d’argent” dans un compte de la Société des hydrocarbures du Tchad, logé au sein de ladite banque. Très inquiète et préoccupée par ses conditions de détention, la famille de Mamadou Bass invite les autorités de la Transition à commencer par le colonel Assimi Goïta à tout mettre en œuvre pour qu’il puisse bénéficier de la liberté provisoire.

Notre compatriote Dr. Mamadou Bass, directeur général d’Orabank Tchad est détenu depuis le 24 juin 2022 par les locaux de l’Agence nationale de sécurité (ANS) et des renseignements généraux tchadiens dans une affaire de détournement sur le compte de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT) impliquant plusieurs personnalités du pays. Cette affaire continue de défrayer la chronique dans le pays de feu le président Idriss Deby Itno.

Parmi les personnalités impliquées, il y a l’ex-secrétaire particulier du président du Conseil militaire de transition du Tchad, le général Youssouf Boy. Il était poursuivi pour “trafic d’influence et abus de fonction”. Le quotidien tchadien “Le Progrès” dans sa parution du lundi 1er août 2022, précise que le général Idriss Youssouf Boy a obtenu une liberté provisoire le vendredi 29 juillet.

Avec rang de ministre, il a été traduit devant la Cour suprême, comme l’exige la loi tchadienne où son dossier a été jugé les 23 et 29 juillet, à huis clos, selon le journal. Pour obtenir cette liberté provisoire, les avocats du général Idriss Youssouf Boy ont soulevé la question de vices de procédure.

Toujours selon le journal “Le Progrès”, ses co-accusés à savoir Mahamat Taher Issa, ancien directeur général adjoint de la Société des hydrocarbures du Tchad et Mamadou Bass, directeur général d’Orabank Tchad sont toujours en prison.

Précisément le cas de notre compatriote Mamadou Bass préoccupe aujourd’hui tous les Maliens à commencer par sa famille. Des correspondances ont été adressées aux autorités de la Transition notamment au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop et celui des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene. Même le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga aurait été saisi afin d’expliquer la situation de détention de Dr. Mamadou Bass à Ndjamena.

“Nous avons l’honneur de vous adresser la présente correspondance en tant que membres de la famille de Monsieur Mamadou Bass, ressortissant malien et directeur général d’Orabank à Ndjamena. Mamadou Bass a été interpellé le 24 juin 2022 par l’Agence nationale de sécurité, le service de renseignements tchadiens pour une raison qui n’est pas connue à ce jour et laquelle, aucune information n’a été donnée à sa famille, encore moins un droit de visite.

 A ce jour, aucun membre de la famille n’a eu accès à Monsieur Mamadou Bass dont nous ignorons à la fois son état de santé, ainsi que les faits qui lui sont reprochés. Cette situation nous préoccupe fortement”, précise la lettre de la famille.“Dans ce cadre, nous avons échangé avec l’ambassade du Mali au Tchad depuis le 28 juin 2022 mais nous n’avons à ce jour aucun retour favorable de l’ambassade. C’est pourquoi, nous tenions par la présente à attirer votre attention, en tant que ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale dans l’espoir que l’Etat du Mali nous assiste pour faire toute la lumière sur la situation et contribuer à la libération de Monsieur Mamadou Bass, qui n’a rien à se reprocher et dont le parcours à la tête de multiples établissements bancaires à travers le monde et ses performances actuelles à la tête d’Orabank honorent tout le Mali”, conclut la lettre.

“Sincèrement, nous sommes dépassés par la façon dont Mamadou Bass a été interpellé et détenu par les services de renseignements. Personne ne peut dire que ce Monsieur est impliqué dans une affaire de détournement d’argent. Ce n’est pas son habitude. Il a toujours travaillé pour la bonne marche de sa banque afin de défendre ses intérêts. C’est pourquoi, quand il a pris fonction à Ndjamena, la première des choses, c’était vraiment de redresser la banque en initiant une véritable campagne de recouvrement. Là, il faut noter que plusieurs personnalités du pays étaient impliquées et refusaient de rembourser l’argent de la banque. Du coup, il a commencé à recevoir des menaces par ci, par là. En tout cas, tout le monde peut témoigner que Mamadou Bass est un cadre intègre, honnête. Je suis sûr que Mamadou Bass est victime d’un complot”, nous confie un proche de sa famille.

C’est depuis mars 2018 qu’il est à la tête d’Orabank Tchad, après avoir occupé le poste de directeur général adjoint à Orabank Togo d’août 2016 à février 2018. Il a également occupé plusieurs postes de responsabilités comme directeur des risques d’Orabank, directeur régional des risques des filiales francophones de Diamond Bank (un groupe bancaire nigérian). Il a travaillé aussi à Capital Financial Holding à Douala, au Cameroun.

Auparavant, Mamadou Bass avait servi à Abidjan au sein d’Ecobank Côte d’Ivoire où il fut chef du département analyse du risque de crédit. De mars 2001 à septembre 2003, il a travaillé à DZ Bank AG en Allemagne.

Pour la petite histoire, partout où il est passé, Dr. Mamadou Bass a laissé de très bons souvenirs.

        El Hadj A.B.HAIDARA

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Ce Mr. doit doit être honnête et victime d’un complot.Apres de loyaux services à travers toutes ces années se faire compromettre.

  2. Haidara Djeli combine de FCFA tu as reçu pour écrire une salade de ce genre, le journalisme végétatif en plein essor, le president du Mali doit respecter la juridiction Tchadienne tout comme l’inverse, alors que justice soit rendue a ce Monsieur et le gouvernement Malien n’a rien a dire dans une affaire interne Tchadienne!

    • In world of banking supposedly good men turn corrupt every day if reward is to their liking. In this case their is indication of criminal conspiracy by Chadian government officials using Malian bank to facilitate their corruption. Within facilitating of that conspiracy it appear Mamadou Bass on discovering appearance of Malian bank being victimized by Chadian officials demanded funds given to those officials be returned to bank. Thereafter he was arrested plus to this date is being held without contact to Malian government or his family as he undergo criminal investigation by Chad. Under total circumstance it appear Mamadou Bass unknowingly interfered with money laundering scheme by Chadian officials that was managed through Malians bank.
      This is mess where it appear corrupt Chad officials are using Malian bank to conceal their corrupt ways but Malians bank manager was unaware of what was going on thereof perceived money passed to corrupt officials was bank money pass in error plus should be returned to bank by supposedly honorable but corrupt Chad government officials.
      This is mess poorly managed by Chad officials by including Malian bank in their money laundering conspiracy that would have best been managed by one of corrupt Chad banks. Stupid is what Chad officials have been in this incident plus have displayed lack intelligence to discreetly manage end to mess. Africa do not need anymore leaders like them especially under ongoing detrimentally dynamic unstoppable accelerating Global Warming.

      May with assistance of business partners plus Malian goverment Mamadou Bass soon find his way out of involvement in mess.
      Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here