ELECTION PRESIDENTIELLE 2002 : “Les illusions perdues ou volées du Président IBK”

    0

    Sempiternel geignard, le Président Ibrahim Boubacar KEïTA du RPM n”est toujours pas parvenu à faire son deuil des résultats tirés de l”élection présidentielle de 2002 dans notre pays. Et pourtant, plus que tout autre, l”Escorté de Sébénikoro qui jouit des lambris dorés, du jalonnement policier et des tapis rouges de la République, doit savoir que la Démocratie malienne arrachée du sang de nos martyrs ne saurait plus jamais être une Démocratie des Cœurs voire une Démocratie lacrymale mais demeurera à jamais gravée dans les esprits comme une véritable Démocratie de la Raison où, c”est le bulletin réfléchi du vote qui impose son primat.

    Au Mali, à la République des sentiments, prévaut désormais le Règne de la Loi qui place pour toujours l”Homme malien dans sa Dignité de Citoyenneté. Sempiternel geignard, le Président Ibrahim Boubacar KEïTA du RPM n”est toujours pas parvenu à faire son deuil des résultats tirés de l”élection présidentielle de 2002 dans notre pays. Et pourtant, plus que tout autre, l”Escorté de Sébénikoro qui jouit des lambris dorés, du jalonnement policier et des tapis rouges de la République, doit savoir que la Démocratie malienne arrachée du sang de nos martyrs ne saurait plus jamais être une Démocratie des Cœurs voire une Démocratie lacrymale mais demeurera à jamais gravée dans les esprits comme une véritable Démocratie de la Raison où, c”est le bulletin réfléchi du vote qui impose son primat.

    Au Mali, à la République des sentiments, prévaut désormais le Règne de la Loi qui place pour toujours l”Homme malien dans sa Dignité de Citoyenneté. En droit, le vol s”entend comme une action qui consiste à soustraire frauduleusement ce qui appartient à autrui. Dans cette approche, il convient de comprendre que le Président IBK a nourri l”idée qu”il était titulaire d”une situation qui, dans les normes légales et règlementaires, devait le consacrer. En l”occurrence, s”agissant de l”élection présidentielle, il faut simplement comprendre que, dans la tête de IBK, l”autorité compétente qu”est la Cour Constitutionnelle lui a soustrait une victoire, tout au moins pour le premier tour de la présidentielle, au profit des candidats (officiellement) retenus qu”étaient alors le Général Amadou Toumani TOURE et Soumaïla CISSE.

    Or pour ce que l”on sache de l”élection présidentielle au Mali, le candidat IBK n”a été retenu nulle part. C”est dire simplement qu”il se prévaut d”une victoire qui n”a existé que dans ses sentiments et dans ses rêves. De victoire de IBK, quant à une élection au Mali, il n”en a jamais été question, excepté pour les élections législatives dernières, le concernant, en Commune IV et de quelle manière! De victoire personnelle ailleurs et autrement: Que nenni! Les archives de la République relatives à l”élection présidentielle de 2002 et l”Histoire du Mali pour cette joute électorale ne retiendront de IBK que sa présence parmi 24 autres candidats. De sa victoire rêvée et volée, peut être pour quelques temps, quelques tabloïdes de ses amitiés et de ses laudateurs continueront encore a en faire leur choux gras pour consoler son ego et pour leurs bourses.

    Peut être doit-on aussi comprendre que IBK veut arguer de l”utilisation probable de fraudes contre sa personne en 2002 ? Il est connu des Maliens que "Le Conseiller qui dérange" a une idée démesurée de sa personne. Sa grandiloquence et ses envolées "tartarinesques" expliquent aisément cette fatuité et cette faculté de l”homme de se suffire dans des fantasmes co

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER