JUMELAGE CONTROVERSÉ : LES ANGÉVINS DIVISENT LES BAMAKOIS

    0

    « Quand bien même vous veniez pour construire un Palais, destiné à un dépôt d’ordures dans notre quartier, nous n’accepterons pas. Merci pour votre argent ! Mais ce dépôt ne sera pas construit ici à Médina – Coura ». Les propos sont de Salif Diarra, notable et porte-parole du chef de quartier. Ils en disent long sur l’état d’âme des médinois à propos du projet de construction d’un dépôt d’ordures dans le quartier et par surcroît, dans l’environnement immédiat de deux écoles et financé par les Angevins.

    C’est à coup de 120 millions de F CFA que la ville d’Angers, avec la bénédiction des autorités locales, en l’occurrence le Maire centrale du District et le Maire de la Commune II, ont financé la construction d’un dépôt d’ordures dans le quartier Médina-Coura, sans au préalable associer les populations concernées. Pour la petite histoire : le chef de quartier, Bamoussa Touré ainsi que les jeunes regroupés au sein de la très influente association « KAMELEN-TON » ont appris la nouvelle à la faveur d’une conférence de presse organisée par le Maire de la Commune II,  le mardi dernier. Les deux conseillères du quartier, Mme Salimata et Péndrouni  n’étaient pas non plus informées. C’est de manière chevaleresque que le Maire Central et celui du de ladite Commune, appâtés par l’odeur de l’argent, ont décidé d’ériger là un dépôt d’ordures. C’est de la même manière qu’ils ont fait déguerpir plus d’une centaine de travailleurs sur un site qu’ils occupent depuis plus de 40 ans au quartier Hippodrome dans le dessein de construire un « blomba ».

    Mais à Médina-Coura, les choses se déroulent autrement. Les populations sont prêtes à défendre leur environnement par tous les moyens. Les notabilités du quartier, avec les membres de l’Association KAMELE-TON ont vivement protesté auprès du Gouverneur Féfé Koné lequel a reconnu le tort des deux maires. Mais par respect pour les Angevins qui sont encore présents à Bamako, il a demandé  aux habitants du quartier de s’abstenir de perturber la cérémonie de pose de la première pierre laquelle a eu lieu le samedi dernier. Le deal ainsi conclu a été respecté. En somme, les deux parties attendent le départ de la délégation Angevine, prévu pour ce mercredi. Après quoi….

    Le site en question est situé entre l’Ecole Fondamentale de Medina-Coura et le CFP, à quelques mètres du Stade Omnisports Modibo Keïta.

    C’est dans l’enceinte de la Mairie du quartier que l’Association « Kamelen-ton a organisé la réunion à laquelle elle a convié toutes les notabilités et élus du quartier. Tous ont répondu présent à l’appel à l’exception de la député élue Oumou Bâh occupée par le grand meeting de son parti à la même heure et seulement à quelques centaines de mètres de là. Cette précision est de taille : suite à la protestation des jeunes et vieux du quartier, certaines mauvaises langues, afin de se défendre, ont fait courir la fausse rumeur selon laquelle ce sont pro – IBK qui seraient derrière la tentative de sabotage. Pour cette fois-ci, IBK est bel et bien innocent. Il s’agit, selon le président du « Kamelen-ton », d’un problème de proximité et non de parti politique et d’ajouter que son association est apolitique.

    Nombreux sont les résidents du quartier qui en veulent quelque peu aux Angevins. Et pour cause : toutes les actions de partenariat, selon la tradition, sont d’abord et avant soumises à l’appréciation des populations directement concernées. Ceci fait partir des conditionnalités des partenaires et autres bailleurs de fonds. Le  Maire d’Angers, M Jean-Claude Antonini, ne parlait-il pas lui même, dans une de ses interventions de  « Partenariat durable et bénéfique parce qu’équitable et partagé par tous » ? Mais là, les populations de Médina-coura estiment être les dindons d’une grande farce concoctée avec les Maires Moussa Badoulaye Traoré, Boukader Ly et  le  Maire d’Angers.

    Quelques heures seulement après cérémonie, la première pierre qui sera peut-être la dernière à être posée là, a été détruite on ne sait pas qui. On attend de connaître la suite de l’affaire dès le jeudi prochain.

    B.S.Diarra

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER