Le Festival International de Nyamina interroge le rôle de la musique et de l’image

    0

    La 8ème édition des Rencontres Cinématographiques de Bamako (RCB) et le Festival International de Nyamina, placée sous le thème du « Rôle de l’image et de la Musique dans les mobilisations citoyennes », aura lieu du 14 au 18 décembre 2011. La révélation a été faite le 14 novembre 2011, au cours d’une conférence de presse animée par  Souleymane Cissé.

    Bamako et Nyamina s’apprêtent à abriter la 8ème édition des Rencontres Cinématographiques de Bamako (RCB) et le Festival International de Nyamina. Au cours d’une conférence de presse organisée  le 14 novembre 2011, Souleymane Cissé a indiqué que sous l’égide de l’Union des créateurs et entrepreneurs du cinéma et de l’audiovisuel de l’Afrique de l’Ouest (UCECAO), la 8ème édition des Rencontres cinématographiques de Bamako (RCB) et le Festival international de Nyamina (FINA) auront lieu du 14 au 18 décembre 2011. Selon lui, ces deux évènements ont pour objectif de booster le septième art ouest africain et le développement local.

     Au titre des innovations, Souleymane Cissé a annoncé que  cette année, les experts plancheront sur le Rôle de l’image et de la musique dans les mobilisations citoyennes. Mieux, il a indiqué qu’une large fenêtre sera ouverte sur l’immigration et sur la compétition du collectif des jeunes réalisateurs de l’UCECAO. Une douzaine de jeunes maliens amoureux du métier de réalisateurs ont été mis à contribution pour la réalisation de films courts métrages de fiction de 3 minutes, sur fond comique. Le programme concocté pour cette 8ème édition est un dosage savant entre cinéma, débats et musique.

    En plus de la projection des 12 films courts métrage de fiction, les festivaliers pourront voir, que ce soit à Bamako ou à Nyamina, les films longs métrage « Min Yé » de Souleymane Cissé, « Kabala » d’Assane Kouyaté et « Toiles d’araignée » d’Ibrahim Touré. Trois grandes conférences débats sont au programme. Le 14 décembre 2011, après la projection du film documentaire sur feu Sembène Ousmane, les réalisateurs Cheick Oumar Sissoko, Idrissa Ouédraogo, Moussa Ouane et le célèbre musicien sénégalais Youssou N’dour seront mis à contribution pour entretenir les festivaliers sur le thème : « Le rôle de l’image et de la musique dans les mobilisations citoyennes ». La deuxième conférence portera sur le thème de l’immigration.

    Et la troisième conférence qui aura lieu le samedi 17 décembre 2011, à Nyamina, portera sur le centenaire de l’école de Nyamina. Du côté musique, en plus de la prestation des troupes folkloriques des différents villages de Nyamina, Souleymane Cissé a annoncé la participation Koulha  Bouchkhi, chanteuse marocaine, Ami Koita, Naïni Diabaté, Koko Dembélé et son groupe, Gasandji, chanteuse congolaise et de nombreux jeunes artistes maliens. Dans le cadre de cette 8ème édition, il faut dire qu’il y aura une fête dans la fête à Nyamina. L’Association des anciens élèves et les amis de l’école de Nyamina, en association avec le Festival de Nyamina, ont décidé de se donner la main pour célébrer le centenaire de l’école de Nyamina. Bien que le budget de la manifestation ne soit pas totalement bouclé, Souleymane Cissé a tenu à remercier le Président Amadou Toumani et Mme le Premier ministre pour leur soutien financier pour la réussite de la 8ème édition.                             

    Assane Koné

     

    Commentaires via Facebook :