Kangaba : Le CNJ met 20 000 masques à la disposition de la coordination locale de la jeunesse

0

Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le 1er vice-président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) du Mali, Idrissa Coulibaly, a procédé à la remise de 20 000 masques, ce lundi 15 juin à la coordination locale de la jeunesse du cercle de Kangaba. L’événement était présidé parl’adjoint du préfet de cercle, Alidji Bagna.

Pour le Président du Conseil Local de la Jeunesse de Kangaba, Alassane Haïdara, le but de cette cérémonie de remise de masque était de sensibiliser la population à croire à la pandémie et à respecter les mesures préventives.

Les personnalités politiques qui étaient présentes à cette rencontre ont exprimé leur joie par rapport à l’acte de bienveillance de la jeunesse et leur ont accordé tout leur soutien.

Sans : Un policier tué par un individu armé non identifié 

Le sergent-chef de police Abdramane Baby, en service au Commissariat de Police de San, a été tué, à balle réelle, par un individu armé non identifié. C’était le dimanche 14 juin passé aux environs de 20 heures. Le préfet de cercle, Amadou Dicko, et le Procureur de la République près le Tribunal d’instance de San, Moussa N’tji Coulibaly, se sont immédiatement rendus au Commissariat de police pour présenter leurs condoléances et prier pour le repos de l’âme du défunt. L’assassin demeure toujours introuvable

 G5 Sahel :les ministres de la Défense et les partenaires en visioconférence

Une réunion a eu lieu entre les ministres de la Défense du G5 Sahel et ces partenaires de l’Union européenne, des États-Unis d’Amérique, du Royaume-Uni et du Canada. Elle a été commencée par divers sujets, notamment les opérations militaires sur le terrain, soutien aux forces militaires nationales, à la force conjointe du G5 Sahel et la reconnaissance de tous les acteurs du G5 Sahel pour leurs engagements dans les domaines de la sécurité et du développement. Lors cette réunion, l’accent était mis sur les préparatifs du Sommet du G5 Sahel prévu pour la fin du mois de juin courant à Nouakchott. Ce sommet aurait comme but principal de concilier les parties au sein de l’Alliance Sahel. Selon nos sources, dans le discours du ministre de la Défense nationale de la Mauritanie, il a été souligné des thèmes phares de la réunion et s’est réjoui du recul important de la propagation du Coronavirus dans les pays occidentaux, espérant que l’évolution de cette pandémie sera bientôt maîtrisée en Afrique afin que les pays du G 5 Sahel et leurs partenaires puissent continuer à travailler pour la sécurisation de la zone.

 Le ministre a appelé la communauté internationale à mettre fin immédiatement aux combats en cours en Libye et à trouver une solution politique durable à la crise, notant que celle-ci affecte la sécurité et la stabilité dans toute la région du Sahel.

La réunion a pris fin par l’appréciation du ministre par rapport au l’enthousiasme des parties voulant aider le G5 Sahel dans ses tâches.

Lutte contre les violences basées sur le genre : Une vingtaine de personnes outillées

Plus d’une vingtaine de personnes (des fonctionnaires de police et des acteurs de la société civile) se sont réunies au Centre Aoua Keita, pour une formation sur les Violences basées sur le Genre, organisée par le Point focal genre de la Police nationale. La cérémonie a eu lieu dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Elle était présidée par le Directeur général de la police nationale l’Inspecteur général Moussa AG INFAHI et beaucoup d’autres personnalités. La formation avait pour but nos seulement d’amélioré la capacité des agents chargés de l’application de la loi et les acteurs de la société civile, mais d’une part de les équiper en outils pour mieux les protéger contre la Covid-19. Le Point Focal Genre de la police a reçu les félicitations du DG de la police et leur a remercié pour leurs engagements dans le maintien de la justice au Mali. Selon nos sources, le Commissaire divisionnaire Aminata DIALLO, a remercié les plus hautes autorités et ses partenaires notamment, le DCAF, l’IMRAP, l’ONUFEMME et la MINUSMA, pour leur accompagnement indéfectible dans le cadre de la lutte contre les Violences basées sur le genre au Mali. « Cet atelier vise à former des nouveaux formateurs des points focaux Genre afin d’entreprendre les différentes actions pour redynamiser le mécanisme de coordination interne avec les partenaires et l’ensemble des acteurs intervenants dans le domaine », a-t-elle précisé. Selon Divisionnaire Aminata DIALLO, l’objectif spécifique de cet atelier est de formé quinze (15) formateurs Points focaux Genre, développer un curriculum de formation et un guide de facilitateur destinés à ces 15 points focaux formés et développer un carnet d’adresses avec les contacts de points focaux Genre sur l’ensemble du territoire national afin de renforcer le système de référencement des victimes.
Le DG de la police a été remercié par le coordonnateur par intérim du DCAF, Boubacar THERApour la nomination des 48 points focaux dans les régions.
La cérémonie d’ouverture a pris fin avec un sketch de sensibilisation de la lutte contre les Violences basées sur le genre.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here