Le président malien inaugure en France une extension de la diffusion de la TV malienne

0

<br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br><br>MONTREUIL (AFP) – samedi 17 février 2007 – 23h36 – Le président de la République du Mali, Amadou Toumani Touré, a inauguré samedi à la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis) un élargissement de la diffusion à toute la France et à l”Europe de l”ORTM, la chaîne nationale du Mali.

Venu à la rencontre de la communauté malienne, très nombreuse à Montreuil, M. Touré a lancé, devant une salle bondée où se pressaient plus de 800 personnes, arrivées pour la plupart deux heures avant le début de la cérémonie, la diffusion élargie à toute la France et à l”Europe des images de l”ORTM, grâce à de nouveaux moyens de transmission satellitaire et de réception.

Le président a remercié ses compatriotes d”être présents et leur a expliqué qu”il avait choisi de "venir à Montreuil" parce que plus de "6.000 Maliens" y vivent.

"Nous lançons aujourd”hui en direct à Montreuil" une diffusion élargie de la télévision malienne pour que "l”ensemble des migrants puissent regarder les images de leur pays, de leurs origines", a expliqué M. Touré, avant d”ajouter que "désormais, tous les Maliens de France seront avec nous au quotidien".

Cette diffusion élargie a été rendue possible grâce à un changement de satellite –les images de la télévision malienne transiteront désormais par le satellite Eutelsat 3– et de nouvelles paraboles adaptées, qui seront payantes alors que la diffusion sera gratuite.

Le député-maire (app-PCF) de Montreuil, Jean-Pierre Brard, qui accueillait la communauté malienne à l”Hôtel de ville, a tenu à rappeler "la solidarité entre la ville et le Mali depuis des années". "A Montreuil, il n”y a pas d”immigration choisie", "c”est avant tout une terre de résistance", a-t-il affirmé.

Après les discours officiels, et les chants de groupes traditionnels du Mali, le président Touré a procédé en direct au lancement de l”ORTM (Office de radiodiffusion et télévision du Mali), la chaîne nationale, en appuyant sur une télécommande qui a fait apparaître sur l”écran géant placé dans la salle des images de Bamako.

La télévision malienne était déjà présente dans quelques foyers de la communauté mais "c”était très compliqué de capter la chaîne" alors que maintenant des gens "comme moi qui n”ont jamais été là-bas vont pouvoir se faire une idée concrète", a expliqué à l”AFP Moustafa, un jeune Malien de Montreuil.

Tout au long de son discours, le président Touré a été applaudi par la salle mais il s”est fait critiquer et interpeller par la foule restée dehors qui l”acccusait de "mentir".

A son entrée dans la mairie, il a même été hué par une centaine de manifestants réunis à l”appel de Droit devant et de divers collectifs de sans papiers d”Ile-de-France. Ceux-ci protestent notamment contre la coopération franco-malienne dans l”expulsion de sans papiers d”origine malienne de France.

Quelques échauffourées sans gravité ont opposé les manifestants à des partisans du président malien, rapidement interrompues par la police.

Source: AFP <br>

Commentaires via Facebook :

PARTAGER