Adhésion du MC-ATT aux idéaux du M5-RFP : Bittar exhibe son immoralité politique !

5

Connu comme un soutien fidèle au président de la République, parti membre de la plateforme Ensemble pour le Mali (EPM), le Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT) a rejoint, le lundi dernier, le Rassemblement des Forces patriotiques du 5 juin (M5-RFP). Ce revirement spectaculaire de cette formation politique, qui a applaudi le bilan du premier quinquennat d’IBK et qui a appelé à le voter pour un second mandat il y a moins de deux ans, prouve toute l’immoralité politique de son leader, Jeamille Bittar.

« Donnez-moi un politicien honnête, je vous donnerai une pute vierge ». Ce proverbe tunisien sied bien au cas de beaucoup d’hommes politiques maliens. Ils foulent aux pieds les règles d’éthiques en politique et se fichent de toute moralité. Le cas le plus récent de cette pratique peu orthodoxe au Mali est celui de Jeamille Bittar. Celui-là dont le parti est membre de la majorité présidentielle vient de s’associer à un mouvement politico-religieux qui demande la démission du président de la République.

Soutien à IBK

Mis au garage depuis la chute du régime ATT, Jeamille Bittar, après la création de son parti, s’est retrouvé dans la majorité présidentielle en 2018. Il a appelé à voter pour le candidat IBK lors des dernières élections présidentielles. Il défendait, bec et ongle, le bilan sombre de ce Président vomi par les populations. Après les résultats du second tour de la présidentielle, Jeamille, au côté de Treta au QG de campagne de l’EPM, dansait comme un toto qui, après 7 ans d’échec, est admis au baccalauréat. Ses dents étaient à l’heure. Sa joie était énorme. Ses objectifs et son rêve pour, semble-t-il, un Mali nouveau sont réalisés. Est-ce pour le bonheur des Maliens ou sa joie pour un quelconque poste ? Lui seul a la réponse.

Depuis 2018, il se fait voir à toutes les activités de l’EPM. Il semblait être un fidèle soutien au président de la République. Mais des jours, des mois, des années passent sans que Jeamille n’obtienne un poste de responsabilité auquel il s’attendait certainement.

Aux législatives passées, il a appelé à voter pour la liste RPM-APR en commune V du district de Bamako dirigée par l’honorable Moussa Timbiné, actuel président de l’Assemblée nationale du Mali. Il a exprimé sa joie quand ce dernier a été élu président de l’Assemblée. « Par la grâce divine, Moussa président de l’AN. Je remercie tous les électeurs qui ont soutenu sa candidature suite à notre appel du 13. Félicitations au tout nouveau Président. Tous nos vœux de réussite », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Adhésion incohérente au M5-RFP

La réussite du rassemblement des Forces patriotiques du Mali du 05 juin 2020 a poussé beaucoup de partis et d’hommes politiques incohérents à faire un changement spectaculaire de leur position. Parmi ces mouvements qui ont rejoint la M5-RFP figure le parti MC-ATT de Jeamille Bittar. Comment imaginer qu’un parti politique membre de la majorité présidentielle s’inscrive dans la même dynamique que des organisations qui demandent la démission du président de la République ? Incroyable, mais Jeamille Bittar l’a fait. Ce qui est encore plus paradoxal, c’est que Bittar, lui-même, serait en train de participer à une réunion de la majorité présidentielle quand le secrétaire général de son parti signait leur engagement au M5-RFP. Quelle incohérence ! Ce revirement à 200 % du parti de Jeamille est dépourvu de toute objectivité. Les maux que dénoncent les contestataires sont là depuis 2018, sinon bien avant. Si ce n’est pas suivre la direction du vent, pourquoi Jeamille et son parti n’ont pas claqué la porte de la majorité présidentielle ? En clair, l’adhésion du MC-ATT au M5-RFP montre toute l’immoralité politique de son président Bittar. De telles personnalités sans aucune cohérence dans les prises de position ne méritent même pas être un chef de grin.

Les responsables de M5-RFP doivent faire attention à des arrivistes incohérents comme Bittar. La réussite de leur combat en dépend.

BoureimaGuindo

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. L’etau se retrecit autour du cou de Boua le ventru IBK, tout le monde s’est trompe sur Boua et quand on a decouvert le vrai Boua le ventru IBK a travers 6 annees longues et douloureuses meme ceux qui lui avaient le benfice du doute ont compris la situation et sont en train de se reunir sauver le Mali de Boua le ventru IBK.

  2. VOILÀ CE QUE JE VOUS DISAIS. AU MALI ; TOUS LES POLITICIENS JOUENT DE LA VRAIE PROSTITUTION SOCIO POLITIQUE. TOUS CEUX CI EN GRANDE PARTIE JOUENT LE JEU DE LEURS PROPRES INTÉRÊTS. RIEN D’AUTRES. LE PARTI MC – ATT EST UN EXEMPLE FRAPPANT. CE PARTI SAVAIT TRÈS BIEN QUE LE RÉGIME I.B.K. EST NUL ET TRÈS NUL AVANT MÊME LES ÉLECTIONS. AVEC TOUT ÇA ; LE MC – ATT L’A SUPPORTÉ AVEC TOUTES SES CALAMITÉS. C’EST POURQUOI CELA DE 68 À NOS JOURS ; JE NE VOIS LE CHEMIN QUI NOUS AMÈNE AUX SORTIES DE LA MISÈRE À ÉCHELLE NATIONALE. UNE CORRUPTION GÉNÉRALISÉE ; UN NÉPOTISME GÉNÉRALISÉ ; LE VOL INTELLIGENT GÉNÉRALISÉ ; L’AFFAIRISME GÉNÉRALISÉ ET LA MALVERSATION GÉNÉRALISÉE. C’EST POURQUOI PRESQUE LA TOTALITÉ DES MALIENS DE LA MARCHE DU VENDREDI DERNIER 05 JUIN 2020 A ÉTÉ UNE RÉUSSITE EN TERME DE LA MASSE ; DE L’ORGANISATION ET UN ÉCHEC CUISANT A ÉTÉ SORTI DE CETTE MARCHE DE CONTESTATION : ÉCHEC DES IDÉAUX DE LA MARCHE. C’EST CLAIR ET NET. PRESQUE TOUT EST IMBIBÉ PAR LES FLÉAUX QUI DÉTRUISENT LE GRAND MALI. PERSONNE NE SONGE À FAIRE VENIR AUX AFFAIRES DE L’ÉTAT DES CADRES CORRECTS, VALABLES, HONNÊTES, INTÈGRES ET JUSTES TELS QUE : SOUMANA SACKO AVEC CUMUL DE FONCTIONS (PRÉSIDENT ; PREMIER MINISTRE ET MINISTRE DES FINANCES ET DE L’ÉCONOMIE; MALICK COULIBALY OU MAHAMADOU KASSOGUE MINISTRE DE LA JUSTICE ; MAHAMADOU KASSOGUE DIRECTEUR PÔLE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER ; MOUSSA SINKO COULIBALY MINISTRE DES ARMÉES ET DE LA DÉFENSE OU CHEICK OUMAR CISSOKO LE CINÉASTE À LA CULTURE ETC. LA PRESQUE TOTALITÉ DES MALIENS NE VA LES PRENDRE ET LES METTRE À LA TÊTE DES AFFAIRES DE L’ÉTAT DE L’ÉTAT. JAMAIS DE LA VIE. CAR CES GENS CITÉS CI DESSUS ; UNE FOIS À LA TÊTE DES AFFAIRES DE L’ÉTAT DE L’ÉTAT, VONT HERMÉTIQUEMENT FERMER LES ROBINETS DES FLÉAUX DE L’ÉTAT (NÉPOTISME ; CORRUPTION ; AFFAIRISME ; VOL INTELLIGENT ; MALVERSATIONS ET AUTRES ). DES FONCTIONNAIRES MULTIMILLIARDAIRES QUI S’ACCROISSENT DU RÉGIME EN RÉGIME ET QUI FREINENT NET TOUT DÉVELOPPEMENT DE L’ÉTAT. LES ÉCOLES ; LA JUSTICE ; LES FONCTIONNAIRES ; LA DOUANE ; L’ARMÉE ET J’EN PASSE SONT LES ZONES QUI DOIVENT ÊTRE DOTÉES DES CADRES VALABLES ET INTÈGRES. VRAIMENT. LE MC – ATT NE DOIT MÊME PAS SORTIR SA TÊTE : UN PARTI CAMÉLÉON QUI SE PROMÈNE OÙ LE MIEL SE TROUVE ILLICITEMENT. QUE DIEU SAUVE NOTRE MALI. AMEN AMEN YARABI. MERCI BEAUCOUP.

    • C’EST ENCORE PLUS GRAVE QUE BITTAR AUSSI SOIT LA POUR REBOSTER SES AFFAIRES COMME LES DICKO ET CONSORTS DONC CE N’EST PLUS UNE LUTTE PATRIOTIQUE MAIS PERSONNELLE ALLAHOU AKBAR QU’ALLAH VEILLE SUR LE MALI ET LES MALIENS(ES) ET NOUS EN PRESERVE CONTRE LES MAUVAIS GENS YARABI SACHONS RAISONS GARDER DE NE PAS LAISSER LA HAINE PREND LE DESSUS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here