Censure du gouvernement MARA : Oumar Mariko donne finalement raison à l’opposition

5
Oumar Mariko - drole
Oumar Mariko

A la faveur d’une conférence débat organisée par l’initiative pour le changement au Mali (Icma), le Samedi 08 novembre, le député Oumar Mariko a non seulement donné raison à l’opposition pour la motion de censure du gouvernement mais a aussi demandé à l’actuelle équipe gouvernementale de présenter ses excuses au peuple malien.

En juin dernier, suite aux différentes malversations financières et au pilotage à vue qu’elle avait décelé dans la gestion du pouvoir IBK, l’opposition avait déposé une motion de censure contre le gouvernement. Il lui fallait les 2/3 des députés, soit le vote de 98 députés, pour «chasser» le gouvernement. Malheureusement, ils n’étaient que 2 parlementaires de la majorité présidentielle plus les 22 députés de l’opposition à voter pour la motion de censure.             Faut-il le rappeler, l’un des griefs de l’opposition contre le régime était la surfacturation dans l’achat de l’avion présidentiel et le pilotage à vue du gouvernement. Ce jour, le Premier ministre, Moussa Mara a défendu bec et ongle la pertinence et l’opportunité  de l’achat de l’avion présidentiel, ainsi que la régularité de sa facture. Au sujet du pilotage à vue, il disait ceci : « Ce n’est pas de l’absence de vision dont vous avez peur, mais au contraire, c’est la vision du chef de l’Etat de faire un Mali de travail et de mérite. C’est de cette vision dont vous avez peur, ce Mali là sera pour le bonheur des Maliens ». Quelques mois ont suffi pour que tout le peuple se rende à l’évidence. Mais les plus naïfs et aveugles ont, à travers les conclusions des enquêtes du FMI, compris que le pays a été pillé dans les affaires d’achat de l’aéronef du Président de la République et de contrats d’armement. Soit une surfacturation de 29 milliards de nos fracs, rien que dans le seul secteur de la Défense. Les services de contrôle ont enfoncé le clou ces derniers jours en précisant que non seulement l’avion n’appartient pas au Mali mais aussi qu’il n’a coûté que 7 milliards de FCFA au lieu de 20 milliards annoncés par le gouvernement Mara. Face à cette évidence, Dr Oumar Mariko, secrétaire général de Sadi et ses quelques députés ont regretté de ne pas avoir voté la motion de censure de l’opposition. Prenant la parole ce samedi matin, l’élu  de Kolondièba  a déploré les cas de surfacturations survenus dans l’affaire  de l’achat  de l’avion présidentiel et des équipements militaires. A l’en croire, ils ont été trompés par le Chef du gouvernement. Toute la vérité n’a pas été dite  au moment  du vote de la motion de censure que l’opposition avait déposée pour demander la démission  du  gouvernement Moussa Mara, s’indigne Mariko. «Nous avons voté contre la motion de censure parce que nous ne savions  pas la vérité», a-t-il déclaré. Maintenant que la vérité a éclaté, il  recommande au gouvernement de présenter des excuses au peuple malien pour avoir trompé sa vigilance.

Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Un premier ministre est le chef du gouvernement, il a défendu l'achat de l'aéronef devant nous tous, la somme investi aussi. Alors qu'il ne maitrise pas ou il a été poussé à l'erreur. Il doit démissionner et toute suite…

  2. 🙄 Ce gouvernement doit partir tout de suite par lui même. D’autres ministrables attendent. Le Mali avance. 😯

  3. Si Oumar Mariko se sent être trompé par le chef de gouvernement, maintenant qu’il a connu la vérité, il peut toujours, en tant que député, faire à nouveau une motion de censure contre le gouvernement!
    De grâce, Mariko, si c’est vrai que tu lutte pour l’intérêt du peuple malien, dépose une motion de censure contre le gouvernement Mara!

Comments are closed.