DETOURNEMENT DE DENIERS PUBLICS : La douane et le trésor de Mopti dans l’œil du cyclone

0

            La Venise malienne c’est-à-dire la région de Mopti risque d’occuper la ‘‘Une’’ de l’actualité dans les jours à venir. En effet, depuis hier jeudi, une équipe de contrôleurs généraux des services économiques y est sur place pour voir clair dans ce qui pourrait être le plus grand détournement de l’année écoulée.rn

            D’après des sources très proches des deux directions régionales à savoir la douane et le trésor, les deux premiers responsables auraient mis en place une complicité active leur permettant d’utiliser à des fins personnelles l’argent mobilisé pour les dépenses de l’Etat. Cela se comprend aisément car la direction régionale de la douane et celle du trésor travaillent  en étroite collaboration et constituent des structures  « nourricières » du pays.

rn

            Mopti ne doit pas être le seul cas parce que les fins et les débuts d’année sont naturellement des périodes de compte rendu et de bilan. C’est ainsi qu’après des vérifications au niveau des caisse dites de l’Etat, de sérieux manquements auraient été découverts par les contrôleurs d’Etat et les intéressés ne doivent plus rester longtemps en liberté selon des sources autorisées.

rn

            Concernant l’affaire de Mopti, des agents du trésor et de la douane ont estimé à plusieurs centaines de millions les montants détournés dans les deux structures ci-dessus citées. Toujours d’après des sources proches du dossier, le contrôle commencé hier jeudi, doit, sauf cas de force majeure aboutir certainement à l’arrestation dans les prochains jours  des principaux acteurs. Ou tout simplement, s’ils prennent des dispositions pour rendre à l’Etat ses dus. Cette affaire pose encore le douloureux problème de la délinquance financière dans notre pays car des cadres sans vergogne font du détournement de deniers publics leur sport favori. Au moment où la majorité des Maliens se battent pour que le pays aille de l’avant, d’autres, sans conscience professionnelle se livrent à l’anéantissement de ces efforts.

rn

            Il est temps que les autorités administratives, politiques et judiciaires prennent toute leur responsabilité car quelque soit le montant détourné, les auteurs se retrouvent encore en liberté après avoir payé la caution qui, d’ailleurs est insignifiant au regard de l’argent volé dans la plupart des cas.

rn

            Comment dans ces conditions parviendra-t-on à développer notre cher Mali ? Ce sont ces cadres voleurs de fonds publics qui contribuent à appauvrir davantage le peuple.

rn

            Au moment où certains travaillent dur et honnêtement pour accéder à l’eau potable, aux soins de santé les plus élémentaires, à l’éducation, bref pour améliorer leur condition de vie, d’autres plus malhonnêtes que jamais amenuisent tous les efforts fournis dans ce sens.      

rn

            Par ce papier, nous entendons attirer l’attention de tous les décideurs sur les fonds publics dont la gestion détermine de nos jours la performance du pays en matière de gouvernance et de bonne gouvernance.

rnDiakaridia  YOSSI

Commentaires via Facebook :

PARTAGER