Moumini Guindo, président de l’OCLEI : « 70% des fonds issus de la corruption au Mali sont exportés à l’extérieur »

11

Cette déclaration du président de l’Office Central de Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement Illicite (OCLEI) a été faite lors de la signature du protocole de coopération entre sa structure et l’Agence Nationale de lutte contre la Corruption et la Promotion de la bonne Gouvernance en République de Guinée. C’était le mardi 16 juillet dernier,  dans la salle de conférence de l’OCLEI.

Le Mali et la Guinée n’entendent plus faire de cadeaux aux détourneurs du dernier public. C’est le moins qu’on puisse retenir de cette signature de protocole d’accord de coopération  et de collaboration qui opte pour la fin de la corruption et les infractions assimilées dans les pays frères.

Selon le président de l’OCLEI, Moumouni Guindo, la corruption et les infractions assimilées sont des gangrènes pour le développement économique et social d’un pays. Elles constituent de nos jours des phénomènes transfrontaliers dont les conséquences ne peuvent pas être estimées à leur juste gravité. ‘‘Elles font des ravages et touches les couches vulnérables, elles accroissent et approfondissent la pauvreté. Elles  aggravent les injustices et les inégalités, c’est un frein à l’épanouissement socio-économique’’, a-t-il déclaré.

Faisant sien à une statistique du FMI, le président de l’OCLEI a  révélé que 70% des fonds issus de la corruption sont exportés à l’extérieur. Alors que dans la moyenne des pays, c’est le contraire, 70% des fonds détournés sont localement investis et 30% sont exportés : « Il est important de renforcer la coopération entre le Mali et la Guinée dans le domaine de la répression des infractions ».

Pour lui, la signature et la mise en œuvre de ce protocole d’accord permettront de renforcer et d’élargir les barrières de protection contre ces fléaux. ‘‘Nous pourrons plus aisément poursuivre, obtenir la condamnation et l’incarcération des délinquants et recouvrer les fonds qu’ils ont détournés et dissimulés au-delà des frontières des deux pays. C’est une collaboration qui nous permettra d’agir en tandem pour faire reculer les phénomènes’’, a-t-il expliqué.

Quant à M. Sylla Sékou MOHAMED, Secrétaire exécutif de l’Agence Nationale de lutte contre la Corruption et la Promotion de la bonne Gouvernance en République de Guinée, il a affiché son satisfecit par rapport à l’événement. Toutefois, il a salué l’aboutissement du processus, avant d’inviter les deux parties à  un combat avec persévérance, intelligence et abnégation.

Adama Coulibaly

 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. EXPORTÉS A L’EXTÉRIEUR?????????
    OH MY GOSHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

    EXPORTER C’EST BIEN L’EXTÉRIEUR A L’OPPOSE DE IMPORTER QUI EST L’INTÉRIEUR

  2. Chaque fois que je vois un article de presse sur ce Monsieur Guindo et sa structure budgétivore et inutile, je m’empresse à découvrir le contenu dans l’espoir d’y trouver des résultats. Mais malheureusement à la place d’un résultat de ces deux années d’activités, M. Guindo nous rapporte toujours des bobards dignes du gonflement de ses joues.
    Concrètement, à quoi sert une coopération entre le Mali et la Guinée en matière de lutte contre la corruption ?
    Il dit que 70% des fonds issus de la corruption au Mali sont exportés à l’extérieur, alors quel est le pourcentage exporté en Guinée ou vis-versa ? M. Guindo cherchez-nous d’abord les 30% qui restent au Mali.
    Ce Monsieur me tappe sur les nerfs, c’est de la pure distraction !

  3. FAAROHW! DEMONTEZ LES HAUT-PARLEURS DES MOSQUEES QUI VOUS EMPECHENT D AVOIR UNE PAIX DANS L AME QUE DES SOBRESSEAUX CONVULSIVE DU AU FAIT QU ON VOUS TIENT VOS TESTICULES..

    LE NEGRE FRANCISE ET ARABISE NE VA QU EN ARABIE ET QU EN FRANCE POUR SE SENTIR UN HOMME CAR CHEZ SOI IL N EST POUR LUI MEME EN TOUTE CONSCIENCE QU UN TRAITRE ET UN MALFAITEUR.

    CHEZ SON MAITRE FRANCAIS OU ARABE IL EST BIEN, PROTEGE, ET DANS UN ROLE, CELUI DE L UTILE CAR SON ROLE C EST JUSTEMENT DE SERVIR LES MAITRES ET DESSERVIR LES SIENS, …

    ….LES ECOLES CORANIQUES OU TORAHIQUES QUELLE DIFFERENCE?…REVEILLEZ VOUS ! VOUS N ETES PAS SEULEMENT NIQUES MAIS VOUS FAITES NIQUER VOS FRERES SOEURS PERES MERES VOISINS VOISINES TOUT UN PEUPLE,….

  4. Moumini c’est comme si tu disais “Jegue be dji la” le Poisson est dans l’eau, nous savons tous cette realite mais arretes tes idioties et donnes nous la liste des corrompus pour que les masses Maliennes s’occupent copieusement de leur sort.

  5. Depuis que les gens ont marché pour denoncer ce monsieur et surtout son poste, il ne cesse de sortir dans la presse pour se justifier mais en remuant le couteau dans nos plaies fraîches. Si vous savez que 70% sont à l’extérieur pourquoi vous ne sortez pas les noms de ces personnes pour qu’au dedans on s’occupe de ces ennemis intérieurs. Mais voilà votre structure budgetivores ne fait qu’aggraver la saignée.

  6. Savoir là où ces pilleurs cachent leur argent volé de notre sueur ne nous sert plus grande chose a ce stade. Il faut plutôt les sanctionner. Que maudits soient les dépouilleurs des biens communs!!!

  7. Autrement dit 70% des richesses du pays sont exportés à l’étranger. Faso dé djoukou. Comment voulez-vous que le Mali se développe dans cet état de corruption grangrenée.

    Même le vieux croco a été incapable de déclarer publiquement ses revenus. Si on vérifie bien il l’a planqué dans une banque étrangère en ouvrant un compte au nom de son débile de fils Karim.
    Chercher les comptes bancaires étrangers au nom de son fils Karim.

  8. MA SOEUR AIE PITIE DE NOUS VRAIMENT AVEC TES PHRASES KILOMETRIQUES NOUS SOMMES FATIGUES S’IL TE PLAIT TOUT LE MONDE A QUELQUES CHOSES A DIRE MAIS NOUS DEPASSES PAR TOI A BON ENTENDEUR SALUT MERCI POUR LA BONNE COMPREHENSION

  9. C’est pas la destination qui nous intéresse monsieur le Président? nous voulons surtout des sanctions et la restitution dans la caisse de l’État si possible.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here