Confusion des pouvoirs : Qui parle de la démission d’Ousmane Issoufi Maiga ?

0

Le Président de l’Unpr, M. Modibo Sangaré, nous a confié récemment qu’il y’a une antinomie entre la Déclaration de politique générale du Premier ministre, Ousmane Issoufi Maiga et la Lettre de cadrage du Président de la République, Amadou Toumani Touré. Il ne trouve pas de raison à la cohabitation de ces deux orientations, même si leurs auteurs soutiennent qu’elles sont complémentaires.rn

En écoutant le discours du Premier ministre, à l’occasion du Nouvel an, on a eu l’impression d’entendre celui du Chef de l’Etat, prononcé dans les mêmes circonstances. Les secteurs cités sont : l’économie, l’agriculture, l’éducation, la santé, les routes, le tourisme, la culture, la hausse des salaires, les nouvelles technologies, la sécurité alimentaire, l’emploi, le secteur minier. Or, la constitution précise : « Le Premier Ministre est le Chef du gouvernement, à ce titre, il dirige et coordonne l’action gouvernementale. C’est le gouvernement qui détermine et conduit la politique de la Nation. Il dispose de l’administration et de la force armée. Le Premier Ministre, après délibération du Conseil des Ministres, engage devant l’Assemblée la responsabilité du gouvernement sur son programme ou éventuellement sur une déclaration de politique générale. » Quant au Président de la république, il assure un rôle de supervision. Il est le gardien de la Constitution, il incarne l’unité nationale. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’Intégrité du territoire, du respect des Traités et Accords internationaux. Il veille au fonctionnement régulier des pouvoirs publics et assure la continuité de l’Etat.

rn

Donc, en empiétant sur le domaine du Chef du gouvernement, le Président de la République crée un dysfonctionnement au sommet de l’Etat. De ce fait, Le Premier Ministre Ousmane Issoufi Maiga perd une grande partie de ses prérogatives puisque son programme est régulièrement cité par le Chef de l’Etat dans le cadre d’une réelle confusion des pouvoirs.

rn

Par conséquent, il n’est pas surprenant de voir des ministres s’adresser directement au Président ATT pour des affaires relevant d’abord de la compétence du Premier ministre. Ce qui contribue à isoler le Chef du Gouvernement.

rn

Interprétant les états d’âme d’Ousmane Issoufi Maiga, des rumeurs ont annoncé sa démission. D’autant plus que les événements qui ont conduit le Chef de l’Etat à rencontrer des chefs de partis politiques et des militants du Mouvement citoyen ont alerté l’entourage du Président de la république. Des hauts cadres estiment que cette démission serait compréhensible du point de vue constitutionnel puisqu’en réalité, Ousmane Issoufi Maiga n’est pas le véritable Chef du gouvernement.

rn

En revanche, ATT en a fait son véritable bouclier, car c’est un technocrate sans coloration politique visible. De ce fait, il contribue à rassurer les bailleurs de fonds sur le suivi de leurs décisions. En fait de projets et programmes, ce sont surtout ceux de la Banque mondiale et du Fmi qui tiennent lieu de feuille de route.

rn

Baba Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER