Edito – Gouvernement : ça traine!

96

Depuis la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger, le 15 mai dernier, et son parachèvement le 20 juin de la même année, nombreux sont les observateurs de la vie politique qui s’attendaient à un nouveau gouvernement.

Aujourd’hui plus qu’hier, cette attente est forte. A tel point qu’elle influe négativement sur la bonne marche de l’administration et du monde des affaires. Les acteurs de ces deux milieux sont hésitants dans leurs démarches et procèdent très souvent à des calculs, émettant des hypothèses sur le maintien ou le départ de tel ou tel autre ministre.

Résultat : on attend d’y voir plus clair. Entre-temps, les activités ralentissent forcément et les différents segments de l’Etat en pâtissent. Mais la problématique du réaménagement ministériel dépasse ce niveau. Elle s’inscrit dans un cadre, voire une vision, politique. Est-ce qu’un nouveau gouvernement s’impose maintenant? Quels sont les hommes et les femmes qui doivent en être? Quelles doivent être ses priorités? A quelles fins?

Pour notre part, nous estimons que la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale est nécessaire. Il ne s’agit pas de faire du neuf avec du vieux, en augmentant la taille de l’équipe, en y intégrant deux ou trois éléments et en mettant fin à la mission d’autant de ministres.

Il faut un véritable nouvel attelage, dans lequel les femmes doivent être véritablement présentes en nombre. Une révolution, pour mettre la femme en valeur, comme les députés l’ont récemment concrétisé à travers le vote de la Loi sur la promotion du genre dans les fonctions nominatives et électives, que l’on devrait, comme sous d’autres cieux, baptiser «Loi Oumou Bah».

La balle est donc maintenant dans le camp du Président de la République. La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Bah, ne dira pas le contraire. Idem pour Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo qui a, comme son aînée, rempli sa part du contrat. Et que dire de la battante Oumou Touré «CAFO», qui a tout donné et tout fait depuis des années pour la promotion de la femme malienne.

Elles sont nombreuses au Mali, dans la société civile comme dans les formations politiques, à l’instar de Mme Haïdara Chato Cissé ou Mme Zouré Fadimata Maiga du PASJ, qui ont toujours mis en valeur une image positive de la femme.

Cette équipe, qui tarde à se mettre en place, doit être plus que jamais combative, engagée pour la cause nationale, et pour IBK ensuite. Une équipe motivée, prête à aller au charbon pour défendre la vision du chef de l’Etat. Pour ce faire, IBK doit recruter des hommes et des femmes dans son cercle restreint, celui qui l’a accompagné durant la campagne électorale. Il faudra recadrer le jeu politique et ne pas permettre à des opportunistes de chasser les vrais militants du RPM.

Les alliés de première heure des Tisserands, l’UM-RDA, le MIRIA, l’ASMA, l’UDD et les autres, à l’instar du mastodonte ADEMA, doivent être représentés dans le futur gouvernement, au prorata de leur poids parlementaire. Des compétences comme Tiémoko Sangaré, Wali Diawara, en plus d’Abdoul Karim Konaté, qui fait bien son job, doivent être sollicitées. Et, s’il est vrai que Boubèye est blanc comme neige, qu’il retourne donc au gouvernement, parce que c’est une valeur sûre.

Vu la vision du chef de l’Etat, qui définit les priorités du nouveau gouvernement, il se cherchera un nouveau Premier ministre ou maintiendra le Vieux Sage en fonction.

En tout les cas, ça traine. La primauté doit être la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, dans un Mali uni et renforcé par la réalisation des infrastructures routières, hydrauliques, sanitaires et éducatives, pour faire reculer la pauvreté.

Chahana Takiou

PARTAGER

96 COMMENTAIRES

  1. ” La primauté doit être la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, dans un Mali uni et renforcé par la réalisation des infrastructures routières, hydrauliques, sanitaires et éducatives, pour faire reculer la pauvreté.”
    Effectivement, la priorité doit être la mise en oeuvre de l’accord. Mais cela ne saurait se réaliser sans une volonté commune de toutes les parties prenantes de cet accord. Le faisant, nous pouvons espérer un développement de notre pays en relevant tous les défis.

  2. Il faut que ces journalistes sachent, que le Mali se trouve dans une situation plus difficile, et plus pire, alors compte tenu de cela tout bon citoyen Malien doit se soucis à la situation qui préoccupe la population.
    AU MALI L’OPPOSITION A PERDU SON SENS COMPTE TENU DE SA REACTION VIS AVIS AU GOUVERNEMENT.

  3. Nous savons réellement que les journalistes sont des individus de mauvaise foi, vue son parcours, c’est lui qui est l’acteur principal de tous les désordres qui dont le Mali confronte actuellement, il faut que tous les Maliens se donnent la main pour aider le gouvernement pour la bonne gestion de l’Etat.

  4. Le président IBK est le président qui a osé s’attaquer directement au problème de la corruption dans notre pays.
    Cela veut dire qu’il a fait de cette lutte une priorité.
    Attendons donc de voir les résultats cette lutte avant de nous prononcer.

  5. Moi je pense que tous ceux qui sont à la majorité présidentielle pour profiter des faveurs du pouvoir en place doivent comprendre qu’avec IBK ça ne marche pas comme cela.En ce moment,c’est la qualité qui doit prévaloir au Mali d’aujourd’hui.Donc ne vous mettez pas à compter sur vos partis pour accéder à des postes dont vous n’avez pas le mérite.

  6. “Vu la vision du chef de l’Etat, qui définit les priorités du nouveau gouvernement, il se cherchera un nouveau Premier ministre ou maintiendra le Vieux Sage en fonction.”
    A mon humble avis, je pense que le PM a et continue d’abattre un énorme travail à la tête du gouvernement. Donc, un départ de celui-ci n’est pas envisageable, car il joue parfaitement le rôle qui est le sien.
    VIVE LE Mali !!

  7. Le Mali n’est pas un gâteau dont chacun viendra se servir et partir.Si le RPM pense que c’est forcement son tour,moi je viens lui dire ce n’est le tour de personne.C’est plutôt le tour de celui qui peut être capable mettre notre pays sur les rails par son expérience et son dévouement.
    Que cessent alors les discours divisionnistes pour le bien être du pays.

  8. Si le premier ministre actuel est la personne capable,il ne fera que continuer son œuvre.
    Actuellement,il ne s’agit pas d’une question de personne mais plutôt des questions d’intérêt national.
    Pour premier ministre,le Mali a besoin d’une personne expérimentée comme l’actuel premier ministre.
    Alors s’il n’y a pas mieux moi je pense que le mieux serait de laisser Mr Modibo.
    Vive le Mali.

  9. IBK n’est pas venu au pouvoir pour faire plaisir à quelqu’un.
    Ce qui compte en ce moment c’est l’intérêt de notre pays.
    Si la personne capable vient son entourage,elle sera nommée.Mais si elle vient d’un autre parti elle sera aussi nommée.
    Dans tous les cas c’est le Mali qui gagne.

  10. “On ne change pas une équipe qui gagne ” dixit le président.
    Cette affirmation est aussi claire et concise que la personne qui l’affirme. Ainsi, le président met fin aux nombreuses rumeurs sur un prétendu départ du premier ministre.
    Merci au PM pour tout ce travail et bonne continuation à vous

  11. Pour une paix durable et un MALI uni et indivisible, cela passe par une application stricte et parfaite de l’accord d’Alger. Ce remaniement est un pas de ce processus car il permettra l’entrée des parties rebelles dans ce gouvernement. C’est le MALI qui gagne.
    VIVE LE MALI !

  12. Pour ma part, je pense qu’il faut faire fi des intérêts personnels au détriment de l’intérêt national. Je demande au RPM de faire preuve de responsabilité et de sagesse car les hommes passent et la Nation demeure. Le MALI doit être au-dessus de tout.

  13. Enfin, le président est sorti de sa coquille pour mettre un terme aux ragots sur le départ du PM. Je pense que le PM a la force et les moyens nécessaires pour conduire le gouvernement. Un départ actuel de celui-ci n’est pas à l’ordre du jour car, il a toujours montré son envie de participer au développement de notre nation.

  14. Le duo PM et PR fonctionne bien. Donc que le RPM prenne son mal en patience. Je souhaiterais qu’on se penche sur des sujets de développement de notre pays que d’intoxiquer les populations sur un présumé de départ du PM. En quoi le départ de celui-ci en profiterait à ces fauteurs de troubles? Je m’interroge. Fort heureusement, le président vient de fermer la bouche de ces fauteurs de trouble sur ce sujet. En ce qui concerne la formation du nouveau gouvernement, ça sera chose faite dans les jours avenirs.

  15. La primauté doit être la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, dans un Mali uni et renforcé par la réalisation des infrastructures routières, hydrauliques, sanitaires et éducatives, pour faire reculer la pauvreté. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁
    En effet sans paix il ne peut y avoir de développement et on espère que la paix sera là bientôt vu l’engagement des uns et des autres ont constatent une avancée dans les choses. Vive la paix au mali pour que vive le développement.

  16. Les femmes ont du potentiel et surpassent souvent des hommes dans certains domaines socio-professionnels. Il faut donc leur accorder plus de responsabilités pour qu’elles puissent exprimer leurs talents.Il y a des femmes qui ont fait leurs preuves. On peut citer par exemple la chancelière allemande Angela Merkel et la présidente du Libéria Elen Johnson Sirleaf qui sont des femmes de caractères et qui ont du pouvoir pourquoi pas au Mali ?

  17. Le premier ministre a été toujours humble et transparent dans ces actions en faveur de ce pays.
    Je ne comprends pas l’acharnement de certaines personnes contre cet homme qui a servi et qui continue de servir ce pays. Laissez-le travailler pour son pays au lieu de lui mettre les bâtons dans les roues.

  18. Certaines personnes sont de la majorité présidentielle seulement pour la place dans le gouvernement et dans les autres administrations. Sinon le reste ce n’est pas leur affaire et IBK ne veut plus de ça. Voilà pourquoi les changements interviennent à certains niveaux et il faut les saluer et espérer qu’ils porteront des résultats plus forts que ceux déjà obtenus

  19. Certains politiques maliens sont des opportunistes à la con. Au moment le président de la république compte sur leur coup de main dans les débats politiques, ils sont bouche-b. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place à l’intérieur même du parti, ils sont les premiers. C’est vraiment décevant de la part des membres de la majorité présidentielle.

  20. Ibrahim Boubacar Keita, lors de ses visites à Sikasso et à Ségou, a manifesté sa déception face à son entourage, la majorité présidentielle. Il a eu à soulever certains points dans leur réaction. Ces proches, il s’agit toujours de la majorité, sont tous opportunistes. Ce sont leurs places qui les préoccupent et non la logique du parti et des ambitions pour développer le pays; il faut donc que ces derniers se reposent pour que des personnes compétentes passent aux affaires .

  21. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scène politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majorité présidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’être militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idéologie de ce parti et toujours soutenir les activités de ce parti.
    Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bénéficier de l’aider politique de ses collègues du RPM et de toute la majorité.

  22. C’est après leur échec au premier tour des élections présidentielles de 2013 que des partis politiques comme, CODEM, MPR, CNID, ADP-Maliba, … ce sont mis au côté du RPM car tout le monde savait qu’il sortirait victorieux du deuxième tour. Voilà pourquoi aucun politicien de ces partis n’a pas une seule fois défendue la cause de la majorité présidentielle. Ils se disent déjà dans le lot qu’ils voulaient. Il faut donc que le chef de l’état fasse des changements pour la bonne marche des affaires de la république.

  23. Le problème au RPM c’est que chacun se bat pour ses intérêts personnels et après deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’âme”; alors laissons les histoires de partis et misons sur les compétences.

  24. «On ne change pas une équipe qui gagne»
    En effet, le premier ministre Modibo keïta a beaucoup apporté à ce pays. Et son équipe a fait tant bien que mal de sortir son épingle du jeu avec quelques difficultés pourquoi couper cet élan en pleine course; il faut juste faire des aménagements dans les domaines qui ne tournent pas et le tout sera joué.

  25. L’entourage du président du chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, comme il le martèle, est rempli de fossoyeurs. Jamais aucun président de ce pays n’avait hérité d’une majorité faible et opportuniste que celle d’aujourd’hui, l’heure d’IBK. Certains ont rejoint cette classe politique par avidité et par cupidité. Ils pensaient qu’étant à côté d’IBK, tout leur allait être permis

  26. Ce sont les opposants et les journalistes malveillants qui désinforment le peuple et empoissonnent le système du régime au pouvoir avec des mensonges et des balivernes. Le pays n’a pas besoin de cela, si vous n’avez rien à dire aller vous faire à ailleurs. La presse et l’opposition malienne ont perdue toutes leurs crédibilités, considérations, dignités et honnêteté vis-à-vis de la population malienne.

  27. La majorité présidentielle n’est pas faite de fous et ni par des égoïstes pour se comporter comme ces voyous opposants qui n’ont point de penser pour l’avenir de ce pays. Ils sauront comprendre la situation

  28. Il y’aura belle et bien un remaniement mais cela ne veut pas dire forcément que le PM doit aussi partir car on lui doit en grande partie la réussite de ces accords. Il travaille bien et juste que là nous ne lui reprochons rien. Il restera. ABAT LES AIGRIS

  29. Je pense que vu la situation les RPM doit attendre en mettant l’intérêt du peuple avant tout.
    Nous gérons une sortie de crise et il faut continuer avec celui qui a été à la base de ces accords.
    Nous demandons la sagesse et la responsabilité de notre parti.

  30. Dans les accords la CMA et la plate forme doivent être dans le gouvernement pour le bien de tous. C’est une part du sacrifice que le pouvoir doit consentir afin de pouvoir mettre en place son programme de développement car sans paix tout projet de développement est voué à l’échec

  31. IBK a toujours fait appel au technocrate. Et le PM l’a démontré depuis sa prise de fonction il n’a cessé de multiplier les bons actes envers du pays donc son maintien est une obligation si nous ne voulons pas demeurer à la case de départ.

  32. Modibo Keïta est un homme sage, un homme de valeur qui sait comment distinguer le bien du mal en matière de gestion du pays parce qu’il a été très longtemps dans l’administration malienne, et aussi parce qu’il a atteint l’âge de la sagesse !!!

  33. IBK travaille avec les compétents et le PM a fait ses preuves pour le changer comme quoi on ne change pas une équipe qui gagne. Pourquoi tant d’acharnement sur ce remaniement. Il sera fait de toutes les façons

  34. Selon les prescriptions des accords il aurait un remaniement permettant à tous les partis signatures d’avoir un représentant dans le nous veau gouvernement pour une application parfaite des accords.

  35. Lawisch 7 Jan 2016 at à 12:04
    256 commentaires
    Bye Bye aux ministres incapables. Tolérance zéro. Tu es ministre. Tu n’as pas été à la hauteur. Tu te casses du gouvernement, sans contrainte. Tu rends seulement ta démission.”

    Moi, j’adhère complètement cette vue des choses! 😆 😆 😆 😆
    Mais à condition de l’appliquer en priorité au PRESIDENT! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    “Tu n’as pas été à la hauteur. Tu te casses du gouvernement” 8) 8) 8)
    C’est mot à mot ce que je dis à Ibk depuis deux ans, mais PERSONNE NE M’ECOUTE! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • ” C’est mot à mot ce que je dis à ibk depuis deux ans , mais PERSONNE NE M’ECOUTE!”

      Tu leur demandes la lune,ils ne peuvent pas te l’offrir nfp !Qu’est ce que tu crois ????
      Sois juste patient mon cher ❗ 😛

      • “Sois juste patient mon cher”
        Bien vu! Pile dans le mille!
        Je crois devoir admettre que la patience n’est pas vraiment ma vertu première! 😳 😳

        Mais que ça ne s’ébruite pas, hein! 😆 😆 😆

    • Tchruuur Idiot de merde. IBK n’ira nulle part.
      Il finira ses 5 ans comme les autres. Qu’avais tu dis à ces incapables qui ont fait 10 ans sans rien apporter à notre pays et tu veux juger IBk pour seulement 2 ans de mandats

  36. Je comprends que les maliens sont pressé d’assister à un remaniement prochaine mais nous devons donner du temps pour que le gouvernement prochain soit un véritable gouvernement digne de ce nom, des hommes et des femmes qui auront une seule et unique peur, DE DÉCEVOIR LES MALIENS.

  37. Certes nous avons besoin d’un nouveau gouvernement, mais un gouvernement qui saura être à la hauteur de nos souhaits, un gouvernement digne qui se mettra au travail et un gouvernement dans lequel nous n’assisterons pas à des ministres qui ne feront pas les recommandations du président.

  38. La formation d’un nouveau gouvernement est certes nécessaire, mais ne touche pas au premier ministre Modibo il est une tête pour ce pays. Cet homme à un palmarès puissant, il est un vrai patriote. Longues vie à cet homme qui ne cesse de faire du bien pour ce pays.
    Et je suis sûr qu’il continuera d’apporter son aide à ce pays tend qu’il le faut.

  39. “coco 7 Jan 2016 at à 15:21
    633 commentaires” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Petit, tu peux aller te rhabiller avec ton pseudo “COCO 633 COMMENTAIRES”! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    D’une part, le “vrai” coco, cauritologue diplômé, en compte plusieurs milliers de posts à son compteur, et d’autre part, lis les commentaires que lui fait et lis les tiens, et tu comprendras tout de suite pourquoi tu nous fais rire en pensant te “faire passer pour lui”! 😆 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  40. OUI un nouveau gouvernement est tend souhaité, le président est mal entouré, cette fois ci nous avons besoin des hommes et des femmes qui sauront relever les nombreux défis.

  41. Le nouveau équipe doit être composé des maliens et maliennes capables, qui sont connu de leurs dévouement pour la nation. En cette année 2016 beaucoup des projets et des réalisations sont en cours d’attente, il faut des travailleurs dévoué.
    Nous avons besoin d'un nouveau gouvernement,
    But don't touch my PM Modido Keïta, le sage…

  42. Quand même s’il faut changer ce gouvernement, il faut que le premier ministre actuel reste…

  43. Une loi sur la promotion du genre dans les fonctions nominatives et électives a été votée. Pour ce fait nous assisteront forcement à l’intégration des femmes dans l’équipe à venir. Car même si d’autres ne sont pas d’accord, les femmes sont plus ouvert au travail que les hommes de nos jour.

  44. Quand même il ne faut pas négliger cela : Cette équipe, qui tarde à se mettre en place, doit être plus que jamais combative, engagée pour la cause nationale, et pour IBK ensuite.

  45. Pour que la nouvelle équipe soit ce que nous attendons tous du gouvernement, il faut que cela traine un peu comme d’autres ne veulent pas entendre.
    Mais gardons toujours espoir à un Mali qui sera changé en ce temps IBK.

  46. Souvent, il est bien de dire la vérité aux dirigeants, mais il faut savoir que la CMA aussi a une très grande part à jouer dans cette histoire. Vous conviendrez avec moi que ceux-ci posent des actes décevant à chaque fois qu’ils doivent honorer leurs engagements tenus dans l’accord de paix.

  47. Chahana vous avez parfaitement raison le nouveau gouvernement tarde vraiment à voir le jour. Or, à travers ce nouveau gouvernement, les choses peuvent bien changer au sein de notre pays.

  48. A vrai dire le Mali traverse une situation cruciale, le nouveau gouvernement peut être le départ d’une nouvelle aventure. Pour cela, tous les partis signataires doivent cesser de jouer les caprices et appliqués les textes de m’accord de paix et de réconciliation.

  49. A mon avis, le gouvernement malien n’est pas à la base du retard de ce remaniement ministériel. Par contre, ce qu’il faut comprendre ce que les groupes armés ont été plusieurs fois convié à apporter les têtes qui doivent prendre part à la gestion du pays. Mais jusque-là rien n’a été fait de leurs côtés.

  50. Il n’est pas caché à personne que la coordination des mouvements de l’Azawad a toujours été même divisée à cause de ce remaniement. Ils ne parviennent à choisir leurs représentants dans le nouveau gouvernement. Donc, mon point de vus ce n’est pas le gouvernement qui est fautif dans cette histoire.

  51. Chahana vous avez tout fait raison de soulever ce point, car nous attendons tous ce remaniement depuis un certain temps. Ce sujet est l’une des pages importantes de l’accord de paix et de réconciliation. Cela étant, l’adhésion de ces groupes armés dans le gouvernement peut amoindri la situation insécuritaire de notre pays.

  52. Notre pays exposé à une situation complexe et difficile, il faut l’analysé attentivement. Nous ne connaissons pas jusqu’à présent toutes les réalités de cette histoire. Sinon en ce moment le nouveau gouvernement devrait déjà être mis en place. Espérons que nos gouvernants revoit vite ce côté.

  53. Avec le remaniement ministériel et l’adhésion de certains membres de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Tout compte fait, une nouvelle ère pourrait facilement s’installer au sein de notre pays.

  54. J’ignore ce qui tarde ce remaniement, mais je convie nos autorités a y mettre un accent clé enfin que le pays puisse revoir un nouveau jour. Je suis sûr qu’avec l’adhésion de ces groupes armés dans le gouvernement les choses peuvent changer.

  55. On ne pas rester dans ce gouvernement d’IBK si toute fois on n’a pas les compétences nécessaires pour remplir au mieux la tâche qui nous assigné, ce n’est pas ce genre de président !!!

  56. Nous nous devons tous d’être solidaire envers le président de la république pour ce qu’il a fait pour ce pays, alors même s’il fait 10 remaniements ministériels, nous sommes confiant que ça va dans l’intérêt général des maliens !!

  57. Merci Monsieur Chahana pour la bonne compréhension du sujet et pour cet article qui informe la population et en même temps la fait comprendre les enjeux de cette situation !!

  58. La population malienne se doit de suivre et de respecter les décisions du président de la république et de son premier ministre !!! Nous avons voté pour lui car nous lui faisons confiance, gardons cette confiance et aidons-le dans sa tache difficile !!

  59. S’il y a lieu de faire un remaniement ministériel pour la bonne gestion de ce pays et le bonheur de tous les maliens, pourquoi ne pas le faire !!

  60. Le remaniement ministériel est le bienvenu. Non seulement ce remaniement est indirectement prévu par l’accord. Car il est demandé une représentation de la population du septentrion aux services centraux. Mais certaines défaillances ont été constatées dans la gestion de quelques postes ministériels.

  61. Le remaniement ministériel est une prémices de l’application intégrale du traité de la paix et de l’union nationale. Les parties signataires doivent toutes intégrer le gouvernement Cela nous tendra vers une vraie réconciliation qui implique tous les composants de la population nationale.

  62. Un nouveau gouvernement s’impose et ce remaniement sera un corollaire de l’accord de la paix et de la réconciliation nationale. Il est prévu, dans l’accord, qu’il y aura une représentation de la population locale au sein des administrations centrales.

  63. Le chef de l’Etat est en train de tous mettre en n’œuvre et au plutôt pour trouver une sortie de crise favorable à notre pays. Le remaniement ministériel fait partie des principes primordiaux de l’accord de paix et de réconciliation du 20 Juin. Le remaniement ministériel est attendu impatiemment de tous, le gouvernement est en train d’étudier les différent et multiple choix afin de ne pas faire d’erreur regrettable.

  64. Mais je lance un vibrant appelle à la population de soutenir les choix du président IBK et de son PM, dans la nomination des ministres, car sans la population, le gouvernement n’existe pas. Nous devons prêter main fort à notre gouvernement. Tout le peuple malien doit rester uni derrière IBK et son PM comme une barre de fer conçu en fer d’acier. C’est dans les intérêts du pays et c’est ainsi que le pays pourra avancer.

  65. La loi sur le quota mettra fin à une sorte de discrimination faite aux femmes. Car au Mali les femmes sont peu présentes dans les postes électives et nominatives. C’est cette discrimination qui vient de s’en aller de notre pays. désormais personne n’est censée ignorer la présence de cette loi. D’ailleurs c’est ce qui fait que je rejoins ma voix à celle de Chahana pour solliciter un remaniement ministériel comme prévu par l’accord de paix. Mais avec une présence considérable des femmes.

    • Tout reste à savoir que les religieux, particulièrement les musulmans ne sont pas contre l’option de cette loi sur le genre. Je ne pense pas que cette adoption aura les mêmes conséquences que celle du code des personnes et de la famille. Ce n’est pas la promotion de l’égalité de sexes. Mais une façon de donner l’opportunité aux femmes intéressées par la politique d’avoir accès à certaines postes nominatives et électives.

  66. Je pense tant qu’il y a des ministres qui ne jouent pas pleinement leurs rôles dans le gouvernement, ils seront toujours remplacer. Le gouvernement d’IBK et de son PM Modibo Keïta n’est pas et ne sera jamais une garderie pour des incompétents. Le remaniement à perspectif donnera naissance à un gouvernement d’union national comme le dit les textes de l’accord de paix et de réconciliation. La population malienne doit soutenir le régime pour son choix dans le prochain remaniement en vision.

  67. L’adoption de la loi sur le genre a été un progrès dans la promotion du genre féminine. Les hommes et les femmes seront nommés et élus dans les mêmes postes. Même le gouvernement contiendra plus de femmes. Vive un nouveau gouvernement avec plus de femmes!

  68. C’est selon les circonstances dont traverse le pays que le président IBK et son PM penseront à remanier le gouvernement, les plus brefs délais. Le nombre supérieur des ministres importe peu, le plus important est la bonne gérance du pays. Les ministres qui ont fait preuve de compétence resteront dans le gouvernement prochain. Toute la population malienne attende le GUN avec impatience.

  69. Le Mali, depuis plus de 15 ans, n’avait pas connu un gouvernement aussi sollicité que celui de Modibo Keïta avec à la tête du ministre de l’économie et des finances de l’Etat l’infatigable Igor Diarra. Cela faisait des années que les bailleurs de fonds avaient du mal à faire confiance à notre Etat. Dieu merci, grâce au travail de ce gouvernement, aujourd’hui notre pays l’un des pays appréciés par le FMI.

  70. Je pense que vue la crise existentielle et multidimensionnelle dont fait face aujourd’hui notre pays, le nombre des ministres doit évidemment augmenter pour ne peut pas que les problèmes débordent. C’est le cadre de mieux appréhendé la crise multidimensionnelle qu’IBK et son PM Modibo Keïta ont songé à élargie le gouvernement.

  71. Actuellement, grâce à l’équipe gouvernementale de Modibo Keïta, premier ministre, les bailleurs de fond sont de nouveaux confiants envers le Mali. Cela par la détermination, l’amour, le travail et la loyauté de Modibo Keïta, Mamadou Igor Diarra et tout le gouvernement pour ce pays. 😆 😆 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  72. La femme doit être respecté, considéré et doit avoir la confiance de tous un chacun. La femme doit être considérer sur les même point d’égalité que les hommes dans plusieurs cadre. Les femmes ont une grande considération dans la politique de gouvernance d’IBK, des fauteuils ministériels les seront réservés et la pourront participer dans la gestion de ce pays.

  73. De nos jours même l’islam dans sa modernisation accord des faveurs aux femmes dans les règles de la religion. La femme est la souche de la vie, elle a son mot à dire dans l’évolution du monde actuel. Je suis sûre que dans le prochain remaniement ministériel les femmes seront beaucoup représenter.

  74. Bye Bye aux ministres incapables. Tolérance zéro.
    Tu es ministre. Tu n’as pas été à la hauteur. Tu te casses du gouvernement, sans contrainte. Tu rends seulement ta démission.

  75. Sans toucher au premier ministre et certains ministres comme Mamadou Igor Diarra, je demande au président de la république de chasser tous ceux qui n’ont pas fait preuve de bravoure dans la gestion de leur portefeuille ministériel.

  76. Les ministres incompétents ne resteront jamais dans le gouvernement d’IBK. IBK et son PM Modibo Keïta sont en train de tout mettre en n’œuvre pour que le pays puisse sortie de cette crise existentielle.

  77. En se moment le régime d'IBK a besoin d'un remaniement ministériel, à l'issu de la signature de l'accord de paix dont un gouvernement d'union national devrait être mise en place. Ce remaniement ministériel est un remaniement qui ouvrira de nouvel horizon à la politique de gouvernance d'IBK.

  78. C’est en vue du bon fonctionnement du gouvernement que le PM et sa hiérarchie ont pensé à apporter quelque modération au gouvernement. Les Ministres entrants possèdent déjà une très grande capacité nécessaire à bien gérer leur poste respectif. Et vue la situation un remanient au plutôt est vraiment souhaitable.

  79. Chahana Takyou, certes, nous voulons un remaniement ministeriel dans l'immédiat. Mais nous ne voulons pas que le chef de l'Etat se débarasse du vieux sage, Modibo Keïta. S'agissant de la loi sur le quota, elle sera appliquée. Mais il faut reconnaître que cela n'oblige pas le président à ne faire intégrer que des femmes.

  80. Chahana Takyou, certes, nous voulons un remaniement ministeriel dans l'immédiat. Mais nous ne voulons pas que le chef de l'Etat se débarasse du vieux sage, Modibo Keïta. S'agissant de la loi sur le quota, elle sera appliquée. Mais il faut reconnaître que cela n'oblige pas le président à ne faire intégrer que des femmes.

  81. Depuis l’avènement d’Ibk, si internet a ses pintades nos médias, eux, ont…Chahana! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Quand je lis, je me demande toujours si sa boîte de cirage et sa brosse à chaussures lui ont été obligeamment fournies par Koulouba, ou s’il est né avec! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Avec Chahana, le LARBINISME JOURNALISTIQUE atteint des sommets! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  82. Je ne suis pas d’acord avec Chahana, remaniement oui, mais pas les vieux politiciens corrompus que vous suggerez; IBK a besoin des technocrates patriotes comme Cheick Diarra s’il veux sauver le peux qu’il lui reste a la tète du Mali. Merci.

  83. Jeune frere Chahana, je te plains sincerement, car tu passes a cote du travail d'un journaliste. Moi qui croyais en toi, helas, ma deception est grande quand je te lis depuis l'avenement de IBK au pouvoir….

  84. Jeune frere Chahana, je te plains sincerement, car tu passes a cote du travail d’un journaliste. Moi qui croyais en toi, helas, ma deception est grande quand je te lis depuis l’avenement de IBK au pouvoir….

  85. Oui je suis d’accord avec Yugubane. Ce qu’il faut pour le Mali c’est un nouveau president. Haidara a dit qu’ il portera un imam a koulouba….. Tous, des grandes gueules, bon a rien ces maliens….. IBK, Haidara, ATT, c’est la meme salade…..

    Il nous faut un homme providentiel…..

  86. Pauvre Chahana, il ne sait meme plus que faire 😆 😆 😆 😆 .
    Mais je te comprends quand meme, puis que tu dois aussi nourrir ta famille a n’importe quel prix 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 .
    Apres tous ces elements qualifie’s de “valeur sure”, je ne sais plus qui va rester dans ta categorie des “opportunistes”.
    Pauvre LECHE-CUL.
    Quelle honte!!!

  87. En moins d’un an et demi nous avons eu trois premier Ministres, ce qu’il faut pour le MALI est un nouveau président, pas un nouveau gouvernement.

Comments are closed.