Gouvernement Modibo Kéita III : Radioscopie d’un attelage de 32 membres

0
PM Modibo Keita

Le 3ème Gouvernement du Premier ministre, Modibo Kéita, est tombé enfin d’après-midi du vendredi 15 janvier dernier. C’est un Gouvernement de 32 membres, avec 4 nouveaux entrants et 3 départs. Un nouveau ministère voit le jour, celui de la Recherche Scientifique.

Ainsi, le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique se voit donc amputer de ce dernier domaine. Le Professeur en biologie génétique Mme Assétou Founè Samaké Migan hérite désormais de la Recherche Scientifique.

Dans le nouveau Gouvernement, le ministre des Affaires Etrangères, Abdoulaye Diop, retrouve la Coopération Internationale et l’Intégration Africaine qui lui avaient été enlevées pour en faire un département à part. Le ministère du Développement Rural se retrouve scindé entre celui de l’Agriculture et celui de l’Elevage et de la Pêche.

Les 3 ministres limogés sont le ministre du Développement Rural, le puissant Secrétaire général du RPM, Bocary Tréta, le brillant ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra, qui avait redressé les finances de notre pays et entrepris de nouvelles réformes, et le ministre des Investissements et de la Promotion du Secteur privé, Me Mamadou Gaoussou Diarra.

Les 4 entrants sont en premier lieu l’expert comptable, Agrégé en économie, Konimba Sidibé, Président du MODEC, qui remplace le jeune avocat Me Diarra. Il y a aussi le Docteur en Agroéconomie, Nango Dembélé, désormais ex Commissaire à la sécurité alimentaire, qui a entre ses mains le département de l’Elevage et de la Pêche.

Il signe donc son come back, lui qui fut précédemment ministre chargé du même département, mais sous l’égide du ministère du Développement Rural, dans le premier Gouvernement de Tatam Ly.

L’ancien PDG de l’Office du Niger, Kassoum Denon, remplace lui aussi l’ancien N°2 dans le 2ème Gouvernement de Modibo Kéita, Bocary Tréta, au ministère de l’Agriculture.

Dans le Gouvernement Modibo Kéita III, le nombre de dames passe de 5 à 6, avec l’entrée d’Assétou Founè Samaké Maiga, qui rejoint ses sœurs Sangaré Oumou Ba de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, N’Diaye Ramatoulaye Diallo du ministère de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Diarra Racky Talla de la Fonction Publique, Sanogo Aminata Mallé de la Justice et Togo Marie-Madeleine Togo au ministère de la Santé.

C’est un très faible signal dans le cadre de l’application de la Loi sur la promotion du genre dans les fonctions nominatives et électives, qui prévoit 30% au moins de membres de l’un ou l’autre sexe.

En somme, c’est un Gouvernement légèrement remanié, avec un goût d’inachevé. En effet, les Maliens se disent surpris. Ils s’attendaient à un Gouvernement largement remanié. Peut-être que le meilleur est à venir…

Youssouf Diallo

PARTAGER