IBK à propos de son audience avec le M5 : « Seule l’incompréhension justifie la posture prise par le M5 »

4

Dans une allocution télévisée diffusée tard dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 juillet 2020, le président de la République malienne, Ibrahim Boubacar Kéita s’est prononcé sur les incompréhensions entre son régime et le M5-RFP.

Après la rencontre du 5 juillet 2020 entre IBK et une délégation du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques au cours de laquelle le chef de l’État a renvoyé le M5 à « sa majorité présidentielle », une radicalisation s’est manifestée. « En effet, M. KEITA a royalement ignoré toutes les demandes et mesures contenues dans le “Mémorandum” du 30 juin 2020, en renvoyant le M5-RFP à sa “majorité présidentielle”qui ne dispose d’aucun pouvoir et pour laquelle lui-même n’a, d’ailleurs, ni respect ni considération », lit-on dans le communiqué du M5 après la rencontre du 5 juillet dernier. En raison de cela, le M5 s’est dit déterminé à obtenir la démission du chef de l’État tant que le contenu du Mémorandum ne sera pas appliqué dans son intégralité.

« Seule l’incompréhension justifie la posture prise par le M5 à notre sortie d’audience », déclare le président de la République malienne dans son adresse à la nation, ce jeudi 9 juillet 2020. Ibrahim Boubacar Kéita a poursuivi en précisant : « Je n’affichais aucun mépris ».

Le dialogue est une valeur atavique au Mali, a-t-il souligné avant d’inviter « les frères du M5 à se ressaisir ». Pour la réussite de ces rencontres d’échanges entre frères, IBK « invite la majorité à rester ouverte aux échanges avec le M5 —- Aux préoccupations et propositions du M5 ».

Dans cette adresse, le locataire de Koulouba estime que toute la crise sociopolitique actuelle est partie de la cour constitutionnelle, notamment son verdict sur les législatives dernières. Conscient de cela, il décide de remembrer cette cour. « S’agissant de la lancinante question de l’AN et des réformes au niveau de la Cour. Telle est la seule voie du salut », souligne le chef de l’État.

Le président de la République, comme d’habitude, a invité au dialogue pour un Mali uni et prospère. Il invite alors le Mouvement du M5 « de se joindre à ce projet pour le Mali qui n’a pas d’autre ambition que de consolider la marche de notre pays ».

F. Togola

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here