Les petites phrases du chef de l’Etat : Le « je m’en fous » d’ATT à ses détracteurs

0

A Sikasso, le président de la République a profité de la pose de la première pierre de l’hôpital régional et de l’inauguration des logements sociaux pour « régler » certaines de ses comptes avec ses détracteurs. « J’ai tout entendu, on m’a tout dit. J’ai été qualifié de tout. Je m’en fous éperdument. Ce qui m’intéresse, c’est le Mali », a déclaré ATT dans son message aux Sikassois. Et d’ajouter « si on doit m’insulter, qu’il (s) continu (ent). Je suis d’accord. En une année, j’ai récolté plus de 500 milliards de F CFA des USA et de l’Union européenne. Cela, grâce à la bonne gouvernance, à la démocratie du Mali ».rn

« Je n’ai pas de village »

rn

Pour ceux qui suivent l’actualité au niveau international, un candidat à l’élection présidentielle d’avril 2007, avait taxé ATT de « régionaliste outrancier » dans un magazine. Le mot est certainement reste au travers de la gorge du président qui a répliqué depuis Sikasso. « J’ai peut-être un village natal, mais je n’ai pas de village à part le Mali. En 2002, je suis venu à Sikasso, malgré la réticence de Mopti, pour me confier à vous… », a lancé ATT. La bergère se reconnaîtra certainement dans cette pique du berger.

rn

Que de promesses… électorales !

rn

L’heure n’est certainement pas au bilan. Mais ATT a déjà, en ce qui concerne le Kénédougou, tiré son bilan de 4 ans et 8 mois et tracé les perspectives d’avenir pour Sikasso qu’il qualifie de « ville de cœur ». Après avoir cité à la pelle les diverses réalisations dans la région (éclairage public, stades omnisports, construction de pont, etc.) ATT a promis d’autres merveilles comme la construction des routes Zégoua-Kadiolo en goudron, Bougouni-Yanfolila-frontière Guinée l’année prochaine, Zantiebougou-Kolondiéba, de certains axes majeurs de la ville de Koutiala, la couverture en électricité de tous les quartiers obscurs de Sikasso, etc.

rn

Sommet de l’UA ou Yorosso ?

rn

A Sikasso ATT est revenu sur sa récente visite de Yorosso, région de Sikasso, qui a coïncidé avec le sommet de l’UA. Des observateurs politiques avaient dénoncé l’absence du chef de l’Etat à ce sommet. De son côté et plus d’un mois après l’événement, ATT ne décolère pas et ne voit pas la chose de la manière. « On m’a dit pourquoi tu vas à Yorosso le jour même du sommet ? Je dis : Yorosso vaut mieux qu’Addis-Abeba. Il n’y a rien d’important là-bas. Que de bavardage », a martelé le président de la République. Mépris de l’institution panafricaine ou désamour pour ses pairs ? Jugez-en vous-même !
                 

rn

11 mars 2007 : candidature d’ATT à Sikasso ?

rn

La banderole géante du Mouvement citoyen invitant ATT à se représenter à l’élection présidentielle, n’est pas passée inaperçue. « Nous invitons ATT à venir déclarer sa candidature le 11 mars à Sikasso », pouvait-on y lire. Le même message a été repris par le maire de la Commune urbaine Mama Sylla. La réponse d’ATT est, on ne peut plus claire : « Je ne suis pas venu vous payer car je n’ai pas ce prix. Mais, je suis venu vous remercier et vous pouvez compter sur moi partout où je serai. J’ai commencé mon mandat ici et je souhaite le finir ici ». Auparavant, ATT avait regretté de n’avoir pu réaliser tous les projets qui lui tenaient à cœur.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER