Menace de démission du général Madou Coulou : rnLe général Moussa Traoré au secours d’ATT !

0

Un secret de polichinelle, la tempête qui a failli souffler sur les logements sociaux ! Très remonté contre la nébuleuse qui entoure ces hlm pompeusement appelés ‘’ATT- bougou’’, le général Mamadou Coulibaly dit Coulou aurait fini par jeter l’éponge. La détermination de l’officier connu pour son intégrité, sa droiture et son courage à maintenir sa décision aurait-elle poussé le chef de l’Etat Amadou Toumani à avoir recours à leur ancien patron, le général d’armées, Moussa Traoré? Tout porterait à le croire puisque l’intervention du sage de Djicoroni semble avoir réussi à faire revenir le Général Coulou sur sa décision.rn

Les pratiques mafieuses peu orthodoxes qui entourent semble-t-il l’attribution des logements sociaux, pompeusement appelés ‘’ATT – bougou’’, objet de toutes les convoitises, auraient-elles eu raison des nerfs du très intègre général à la retraite, Mamadou Coulibaly dit Coulou ? Réputé pour son honnêteté, son sérieux, son sens de l’honneur et de la dignité, cet officier exemplaire se serait rendu compte de ‘’clairs-obscurs’’ notamment dans la détermination des quotas. Se sentant de trop, à en croire notre source proche elle aussi de la commission d’attribution, le vieil officier aurait tenté fermement de jeter l’éponge. Toutes les prières et autres pressions visant à lui faire renoncer à sa décision auraient été vaines dans un premier temps.

rn

Amadou Toumani Touré, serait-il alors entré directement en scène en sollicitant l’intermédiation du général Moussa Traoré ? Tout porte à le croire selon nos sources. 

rn

La tentative de démission du général Mamadou Coulibaly dit Coulou n’est qu’une partie de l’iceberg, pardon de la nébuleuse des logements sociaux.  Concrétisation d’une promesse électorale du Président ATT à ses compatriotes, dont les revenus ne permettent pas de se procurer un toit décent, ces logements ont fini par être dévoyés, en tombant entre des mains qui l’utilisent à des fins politiques et électorales voire de chantages.

rn

A suivre

rnSory Haïdara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER