A.T.T –Végal : à couteaux tirés

0

Rien ne va plus, entre le chef de l’Etat et son Vérificateur général. De sources, bien informées, le Généralus léopardis serait très remonté contre Sidi Sosso Diarra.

A l’origine de cette colère, la décision du Végal de publier, la veille des présidentielles du 29 avril dernier, son second rapport d’enquête. Un rapport qui, selon nos sources, met en cause des proches du chef de l’Etat. Mais aussi, certains candidats à la présidentielle.

Craignant que la publication d’un tel rapport ne mette du sable dans son couscous, le Généralus léopardis, candidat à sa propre succession, aurait demandé au Végal de différer la publication de son rapport. Colère de ce dernier qui, le mois dernier, revient à la charge, avec la même requête : la publication de son second rapport. Pour la seconde fois, le chef de l’Etat dit niet. Et pour les mêmes raisons.

Pour Sidi Sosso Diarra, le « niet » du chef de l’Etat est préjudiciable à l’indépendance de son Bureau. « A quoi bon élaborer des rapports d’enquête, s’ils ne servent pas à grand-chose », aurait –il confié, furieux, à ses proches.

Le Mollah Omar

Commentaires via Facebook :

PARTAGER