Bulletins de vote en circulation : L’ADP dément, le RPM prouve

0

Si les faits tels qu’ils sont dénoncés s’avéraient fondés, cela veut dire que les autorités devraient rapidement y remédier pour éviter qu’ils ne dégénèrent dans le fief natal du Général Kafougouna Koné, maître d’œuvre du processus en cours. rn

Le Secrétaire général de la jeunesse Adema de Fourou est accusé par le maire de la commune rurale de la localité, Ousmane Ouattara, de détenir des bulletins de vote ‘’réels’’. Contacté par téléphone, hier dans l’après-midi, aux environs de 16 heures 30, l’édile qui était en compagnie de notre correspondant à Kadiolo, a déclaré avoir pris l’intéressé en flagrant délit, après le passage de l’équipe de campagne de l’Adp. Il l’a confondu sur place de la gravité du forfait qui, craint-il, ne rassure pas quant aux possibilités de fraude. Les bulletins réels, selon ses explications, sont des bulletins sur lesquels se trouvent la photo des huit candidats mais… sans la mention ‘’spécimen’’.

rn

Lors de la campagne électorale, pour permettre aux électeurs de repérer facilement le candidat de leur choix le jour du scrutin, il est de notoriété publique qu’on affiche pour eux des bulletins avec la mention ‘’Spécimen’’ sur lesquels figurent les photos des candidats en lice. Apparemment, cela ne semble pas avoir été le cas à Fourou, fief natal du général Kafougouna Koné, où, ironie du sort, une sulfureuse affaire met la localité sens dessus dessous.

rn

Et pour cause : le 18 avril 2007, le maire Rpm de la commune de Fourou, Ousmane Ouattara, en séjour dans le Folona, déclare avoir surpris Moussa Ouattara, secrétaire de la commune de Fourou, en possession d’un bulletin de vote réel, ne répondant pas aux critères précédemment décrits. Cela, à ses dires, au siège du Conseil communal. Un témoin, Abdoul Karim Kanté, régisseur de son état audit Conseil, a confirmé les faits.

rn

Informé, le secrétaire général du Rpm de Kadiolo, Logona Traoré, met ses lieutenants en état d’alerte. Ainsi, le 19 avril, un sexagénaire du nom de Doulaye Koné, cultivateur, est épinglé. Selon ses aveux, il a reçu un bulletin en cause des milieux proches de l’Adp.

rn

Logona prit alors langue avec le président de la Commission électorale locale, de même que le bureau politique national du Rpm, à Bamako. Le 20 avril, une délégation du Rpm, forte de deux ténors, débarque à Kadiolo : Me Harouna Kéïta, avocat et député Rpm, et Amadou Kéïta, 3ème vice – président chargé de la section juridique.

rn

Ils ont écouté le maire, Iéna Dembélé, qui nie avoir remis un bulletin à qui que ce soit. Il affirme cependant avoir plutôt fait distribuer les bulletins ‘’avec la mention spécimen’’ reçus de l’administration. Le sous-préfet, Hamadoun Dicko, quant à lui, affirme mordicus, qu’il a fait afficher les bulletins portant ladite mention ‘’J’ai fait distribuer les bulletins de sensibilisation au chef de village et au maire’’ a-t-il dit.

rn

Dans cette affaire, véritable quadrature du cercle, une chose reste sans équivoque : c’est que quelqu’un a subtilement dissimulé les vrais bulletins dans le lot à distribuer au chef de village. L’auteur de cet acte sera-t-il démasqué un jour ? En tout cas, les ‘’Rpmistes’’ entendent redoubler de vigilance et mener leur combat jusque au bout.

rn

Mohamed Koné

rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER