Le directeur général de l’OMS : « La victoire sur le poliovirus sauvage en Afrique est l’une des plus grandes réalisations de santé publique de notre temps »

0

Grâce à ne coordination des efforts, ayant permis une vaccination massive des enfants, la région Afrique de l’OMS vient de remporter le combat contre la Poliomyélite. L’OMS invite néanmoins à la vigilance.

« La victoire sur le poliovirus sauvage en Afrique est l’une des plus grandes réalisations de santé publique de notre temps qui nous encourage tous vivement à finir d’éradiquer la poliomyélite dans le monde », s’est réjoui le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. L’OMS qui finit par féliciter les gouvernements, les agents de santé, les bénévoles locaux, les chefs traditionnels et religieux ainsi que les parents de toute la région pour avoir agien parfaite communion pour mettre finà la poliomyélite sauvage en Afrique.

Dans un communiqué de presse du 25 août 2020, l’Organisation mondiale de la santé indique que la Commission régionale de certification pour l’Afrique a « certifié que la Région africaine de l’OMS était exempte de poliomyélite sauvage après 4 années sans aucun cas ».

Dans les 6 régions de l’OMS, 5 régions, soit 90 % de la population mondiale, ont réussi à vaincre ce fléau, indique-t-on dans le communiqué. Selon l’OMS, « l’éradication mondiale de la poliomyélite est de plus en plus proche ». Seuls le Pakistan et l’Afghanistan continuent à se battre contre cette maladie.

À en croire  l’OMS, la victoire contre la poliomyélite n’est d’autre que le résultat d’un leadership et d’un travail d’innovation, mais aussi, et surtout de la coordination des efforts afin de surmonter les obstacles liés à la vaccination des enfants. Parmi ces obstacles, l’OMS note entre autres : les mouvements de population, les conflits et l’insécurité. Des facteurs qui « entravent l’accès aux services de la santé, ou encore le pouvoir qu’a le virus de se propager rapidement et de traverser les frontières ». En plus de tous ces aspects ayant permis de bouter cette maladie hors des frontières de l’Afrique, l’OMS note « la générosité constante et la volonté commune des donateurs (gouvernements, secteur privé, institutions multilatérales et organisations philanthropiques) de libérer le monde de la poliomyélite ».À l’en croire, ce sont ces gestes qui ont facilité la mise en place des infrastructures ayant participéà la vaccination massive des enfants dans cette région. C’est ce qui justifie ces propos du président de Rotary international, M. Holger Knaack :« En cette année où la santé mondiale est mise à mal, la certification de l’absence de poliovirus sauvage dans la région africaine est un signe d’espoir et de progrès qui montre ce que la collaboration et la persévérance permettent d’accomplir ».

Dans son communiqué de presse, l’OMS estime que « le programme de lutte contre la poliomyélite a de multiples retombées positives sur la santé des communautés locales, notamment il facilite la réponse de la région africaine à la COVID-19 et renforce la vaccination systématique contre d’autres maladies à prévention vaccinale ». Toutefois, l’OMS invite à ne pas lâcher court dans les vaccinations de peur de sacrifier les victoires remportées contre cette maladie. « Tant que toutes les souches ne seront pas éradiquées dans le monde, les progrès incroyables faits contre la poliomyélite seront menacés », précise-t-on dans le communiqué de presse. Néanmoins, « la victoire de la Région africaine de l’OMS contre la poliomyélite sauvage montre qu’on peut progresser dans la lutte contre certains des plus gros problèmes de santé publique mondiaux ».

Fousseni Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here