Le lavage des mains au savon : 99% de certaines maladies peuvent être évité.

0

La journée du 15 octobre a été célébrée dans de très nombreux pays. Son objectif principal est de sensibiliser un maximum de personnes sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains.

Ce sont les pays en voie de développement qui sont concernés au premier chef par cette campagne. 5.000 enfants selon l’UNICEF de moins de cinq ans décèdent chaque année des suites d’une maladie diarrhéique due à l’utilisation d’eaux contaminées… alors que le “remède” est connu et simple à mettre en œuvre: se laver les mains au savon, moyen efficace et moins coûteux.

Chaque jour, nos mains sont constamment exposées à  diverses manipulations des objets. Les mains sont toujours en interaction avec un environnement peuplé de micro-organismes (bactéries, virus, champignons, moisissures…). S’ils atterrissent sur nos mains et que la main  touche la  bouche, vos yeux ou le nez sans d’abord éliminer les germes. Se laver les mains parait un geste simple, cependant, il est souhaitable de se soumettre à une discipline pour éliminer complètement les germes. Il suffit de laver souvent les mains à l’eau savonneuse pendant au moins quelques secondes (20). Selon, les spécialistes, pour, une efficacité de l’action du savon, il est recommandé de retirer la bague ou les bagues et bien se lave la paume et le dessus des mains ainsi que les sections entre les doigts et sous les ongles.

Une bonne hygiène des mains contribue à réduire ou à limiter le risque de transmission de germes responsables de maladies infectieuses (telles que la grippe, le rhume, les germes responsables d’intoxication alimentaire, etc.).

Selon, les autorités maliennes : « nous devons enseigner le lavage des mains au savon aux enfants, aux proches et à tous ceux qui méconnaissent l’importance des bonnes pratiques d’hygiène ».
Le lavage des mains au savon doit devenir la norme sociale dans les ménages, écoles, centres de santé et restaurants. Il contribue également à l’atteinte des Objectifs de développement durable notamment ceux concernant l’élimination de la faim et la bonne nutrition, la bonne santé, l’éducation de qualité et la réduction des inégalités.
Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here