Edito : Ces Vrais-Faux marabouts et féticheurs qui mettent en mal nos relations

2

« Le propre de l’homme, c’est aussi de pénétrer son avenir, de prévoir le futur, de savoir de quoi il retourne de se projeter hors du présent », écrivait Amar Samb dans les colonnes des ’ETHIOPIQUES’. Cette volonté de se libérer de la prison qu’est le train- train quotidien demeure aussi veille que le monde.

Au Mali, comme dans beaucoup de pays à travers le monde, rares sont les personnes qui n’ont eu recours  au moins une fois, dans leur vie, à un marabout ou à un féticheur. Si certains d’entre eux font bon jeu, d’autres, sans remords sèment la discorde par biais de mensonges et de calomnies. Et cela, juste pour quelques centimes.

Les marabouts, les féticheurs, les jeteurs de cauris et autres marchants de rêves sont sollicités sur les faits relevant du quotidien. Ainsi, la plupart des consultations tournent autour, d’événements heureux ou malheureux et coutumiers : mariages baptêmes, deuils, d’emploi, chances de recevoir de l’argent, états de concorde ou de désaccord…

Avec une fine psychologie, ils exploitent l’incrédulité des consultants. ‘’Faites attention à vous, une dame claire habitant à l’Est de votre concession trame des choses contre vous…’’ ’’Tu es venu juste à temps, un homme gros, grand et noir vivant au Sud de votre maison te veut du mal’’… ‘’Madame, un homme de petite taille veut te prendre ta place dans votre entreprise…’’, la moindre adhésion à ces formules permet même aux malhabiles d’enchaîner tout un chapelet de prévisions vraies ou fausses.

Ces formules ont le don d’installer un climat de méfiance entre des gens qui vivaient en parfaite harmonie. Avec ce scenario, des frères, des amis ou collaborateurs  passent de la concorde à la discorde sans raison. Cependant, la question qui mérite d’être posée est : est-ce pour de l’argent ou juste pour le plaisir de défaire des  liens ?

Le cas du prêcheur Bandjougou piégé par Malika (qui se faisant passé par une dame nommé Sadio ayant besoin d’aide…) en est une parfaite illustration.

La gravité de cette pratique invite à plus de prudence, à ne pas prendre pour de l’argent comptant tout ce qui nous vient de ces oracles. Toutefois, quoique rarissime par les temps qui courent, il n’en manque pas ceux pour qui, prédire ne rime point avec abus. Si l’envie vous habite toujours, faites bien attention alors !

KANTAO Drissa

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Souvent il est necessaire de raviver
    Certains maux de la societe , l’article
    M’a reveille pour ne pas commettre de
    Shirk.

  2. PURÉE !!!!!!
    DANS TOUTE CETTE ACTUALITÉ MONDIALE VOUS N’AVEZ RIEN TROUVÉ DE MIEUX QU’UN VIEIL ARTICLE DES ANNÉES 90 RELATIF A DES SUJETS DONT PLUS PERSONNE N’EST DUPE DANS LE MONDE ENTIER.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here