Lutte contre l’insécurité alimentaire : Le Fonds Africain de Développement décaisse 117 milliards de FCFA

0

Pour lutter contre l’insécurité alimentaire, le gouvernement malien et ses partenaires se donnent les mains. Ainsi, le projet 1 du programme de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnel au Sahel-P2RS vient de voir le jour. Il a été lancé le 16 décembre dernier au CICB et sous les auspices du Ministre du Développement rural, Bocary Tréta.

Mieux vaut prévenir que guérir, les sauveurs du continent africain pardon les partenaires techniques et financiers viennent une fois de plus d’injecter des fonds aux profits des pays du sahel : Gambie, Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad.

En effet, 117 milliards de franc CFA,  c’est la somme mise à la disposition de ces pays cités ci-dessus par le fonds Africain de Développement en vue de botter hors du Sahel l’insécurité alimentaire.

Après la crise sécuritaire, politique et institutionnelle, le Mali sort sa tête tout bonnement de l’eau, chose qui fait que les investisseurs s’orientent vers le Mali en ces temps-ci.

Alors pour conserver cette confiance, les autorités africaines, notamment les responsables du secteur agricole plus singulièrement les nôtres sont tenus de veiller strictement sur la bonne gestion de ces fonds destinés aux pauvres.

Selon nos sources, la première phase de ce programme est consacrée directement à 5840890 exploitants agro-sylvo-pastorales et piscicoles.

Il a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au sahel ainsi qu’à une croissance inclusive en vue de l’élargissement des opportunités économiques pour les femmes et les jeunes.

Yacouba Dembélé

 

 

PARTAGER