Mali : En 2020, les accidents de circulation ont fait 655 morts selon le Directeur Général de la Protection Civile

6

En prélude à la nouvelle année 2021, le directeur général de la Protection Civile, le Colonel-major, Seydou Doumbia a animé une conférence de presse le mardi 29 Décembre  2020 au siège de la direction générale de la protection civile. Occasion pour lui de faire le bilan des activités faites par la Protection Civile en 2020.

maliweb.netTrente neuf, c’est le nombre de cas d’inondation enregistré en 2020  sur l’ensemble du territoire malien par la Direction Générale de la Protection Civile et les Services partenaires œuvrant dans le domaine de la gestion opérationnelle des catastrophes. La région de Ségou demeure la zone la plus affectée avec 69 localités touchées, 8 cas de perte en vie humaine et des dégâts matériels importants.

Ces  inondations ont touché 11 019 ménages et 80 000 sinistrés. Ils ont fait 18 morts, 25 blessés. 527 bovins, ovins et caprins ont été tués et 67 unités de volailles ont été totalement décimées. La quantité de céréales détruites s’élève à 7030 tonnes et les superficies de terres cultivables ravagées se chiffre à 274 hectares.

S’agissant des accidents de la voie publique, les services de la Protection Civile ont enregistré 14 731 accidents  faisant 29 940 blessés et 655 personnes tuées. Le nombre d’accidents et de blessé  est en baisse par rapport à 2019 qui était de 15 925 accidents faisant 27 184 blessés. Preuve que les campagnes de sensibilisation ont porté fruit, a commenté le Directeur Général de la Protection Civile, le Colonel-major, Seydou Doumbia. « Les usagers de la route prennent de plus en plus des précautions », a-t-il souligné. Ce qui selon le DG Seydou Doumbia est à l’actif des médias qui ont relayé convenablement les messages de sensibilisation.

Par contre le taux de personnes tuées par accident est plus élevé cette année que l’an dernier. Cette situation s’explique, selon le Colonel-major Seydou Doumbia,  par le  fait qu’il y’a eu beaucoup d’accidents interurbains avec des transports mixtes que des accidents urbains. C’est pourquoi, le DG Doumbia a appelé les citoyens à plus de précaution sur la route.

La Protection Civile est également engagée au premier plan aux côtés des services de la santé dans la lutte contre  la Covid-19. Les activités phares menées dans ce domaine sont entre autres : la formation des personnels de la Protection Civile, la sensibilisation de la population, l’activation de la plateforme nationale pour la Réduction des risques de catastrophes,  les évacuations des malades ou cas suspects vers les centres hospitaliers habilités et enfin la désinfection des lieux publics.

Toutes ces activités se poursuivent à présent dans les différentes unités opérationnelles de la protection civile a rappelé le Colonel-major Seydou Doumbia, selon qui aucun agent de la protection civile n’a contracté la maladie. Toute chose dont il se réjouit d’ailleurs.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Des routes pourries, sans le moindre entretien de voirie, et dignes du moyen-age…

    Des policiers à chaque carrefour, mais dont le SEUL ET UNIQUE objectif est d’empêcher un petit billet…

    Des automobilistes qui roulent n’importe comment, et sans le moindre respect du code de la route ou des règles de sécurité, et sans le moindre civisme…

    Des nuées de motos qui ne respectent RIEN et circulent de façon totalement anarchique, parfois à 3 sur la moto ou avec des bébés au dos (au 21ème siècle !!!)…

    De véritables cercueils roulants dans nos rues sans freins et avec des pneus lisses (en cas de contrôle policier, il suffira d’un petit billet pour “arranger” et repartir tranquille)

    Des camions citernes de produits inflammables ou chimiques, complètement pourris et qui circulent en toute quiétude en pleine ville……

    Etc etc etc…

    Et avec ça, nos habituels crétins qui nous “expliquent” sans rire sur ce même forum, que si on ne se développe pas “C’EST LA FAUTE DES AUTRES”! 😂😂😂😂

    Les crétins en question se reconnaîtront 😎

  2. “S’agissant des accidents de la voie publique, les services de la Protection Civile ont enregistré 14 731 accidents faisant 29 940 blessés et 655 personnes tuées”😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯

    Et le pire dans tout ca, c’est qu’avec un bilan aussi CATASTROPHIQUE pour notre petite population que
    1227 accidents / MOIS, !!!
    2495 blessés / MOIS !!!
    55 morts / MOIS !!!,
    il ose ajouter sans honte : “Preuve que les campagnes de sensibilisation ont porté fruit”😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯😯

    Si le sujet n’était pas si tragique, ce serait à mourir de rire 😢😢😢

    • IL Y AURRAIT PEUT ETRE UNE CORRELATION AVEC LES DEGRES D ISLAMISATION ET DE FRANCISATION DES PAYS...

      “Preuve que les campagnes de sensibilisation ont porté fruit”
      …..les chiffres etaient double , peut etre, …

  3. L’anarchie et le désordre dans la circulation routière au Mali a atteint un seuil intolérable. Selon les statistiques plus de 70% des accidents routières sont provoqués par les MOTOS JAKARTAS! Il n y a pas une famille au Mali où la moto n’a pas tué ou handicapé quelqu’un !

    VOILA CE QUE J’AVAIS ÉCRIT SUR CE SUJET:

    Pkagame 19 Sep 2018 at 18:28
    https://www.maliweb.net/societe/infrastructures-routieres-au-mali-quelle-chienlit-pour-les-usagers-actuels-2777266.html

    Pkagame 19 Sep 2018 at 18:23

    “….La soi-disant AUTORITÉ ROUTIÈRE, sous prétexte d’entretenir nos routes, prélève près 60 milliards annuels au niveau du seul Bureau national du pétrole…en plus des quelques 4 a 6 milliards qu’elle collecte aussi sur les pesages et péages! Ces structures bidon a savoir l’ Autorité ROUTIÈRE, AGEROUTE et ANASER doivent être démantelées pour faire place a une nouvelle structure nationale intégrée, pour une gestion efficace des routes, s’il y a encore un minimum de serieux dans ce pays. Il est temps que cesse ce vol organisé d’état de 60 + milliards annuels sur le dos des opérateurs économiques…au nom des routes alors qu’il n’en est rien! Le VEGAL doit vérifier et auditer ces structures budgétivores (AGEROUTE, AR, ANASER etc..) afin que les 60 + milliards puissent être récupérés de leur brigandage et réinvestis correctement dans la construction de vraies routes comme prévu…, car rien que 50% de cette argent soit 30 milliards pouvait reconstruire 60 km des routes a Bamako et aux environs chaque année, mais hélas où part l’argent collecté par “L’AUTORITÉ ROUTIÈRE’?

    Dommage que la ville de Bamako soit aussi délabrée et ses routes dégradées a ce niveau alors que ces fonds des routes existent. Les pluies des semaines passées ont exposé davantage l’état honteux de dégradation des routes de Bamako…c’était littéralement des déluges de boue rouge partout sur tous les grandes artères de la ville. Les routes déjà mal construites et surfacturées par des entreprises incompétentes, en plus de leur dégradation rapide, sont aussi étroites et donc toujours très entassées et dangereuses avec la mixture Bennes- voitures-motos-katakatanis- charrette d’ânes- piétons!

    Et le plus gros DANGERS sur ces routes a nid de poules (bombes a retardement): LES CAMIONS TRACTEUR -PLATEAU PORTEURS DES CONTENEURS qui sortent par dizaines a partir de 22 h (l’heure autorisée) !!!!!!!!!! Ces camion si l’on les remarque ne respectent jamais les mesures de sécurité requises pour le placement des conteneurs sur les plateaux-tracteurs … souvent il n y a absolument pas des crochets/piquets de sécurité pour fixer ces conteneurs de façon sécurisée sur les plateaux ouverts….. et la POLICE ne fait rien pour les contrôler….

    Or, des camions entiers chutent tout le temps sur nos routes a cause des gros nids de poules…. imagine un scenario (que Allah nous en garde amen !) où ces conteneurs non fixés balancent facilement du plateau ouvert quand le camion saute dans un NID de POULE alors que de petites voitures ou de motoristes sont immobilisés en embouteillage aux flanques…..

    Pour dire que tous les ingrédients sont réunis pour la catastrophe sur les routes infernales de Bamako (qu’Allah nous en garde)…. et surtout avec une autorité hautement irresponsable et insouciante du bien-être des citoyens!”

    “Les usagers, les piétons (particulièrement les femmes et les enfants) c’est tout le monde qui est sous la TERREUR de la circulation infernale de BAMAKO. Chaque jour que le bon Dieu fait ce sont des scènes macabres d’accident que l’on voit sur nos routes…. et a chaque 2 km c’est un camion ou une voiture pourrie qui est en panne au beau milieu de la route perturbant ainsi l’entière circulation sous le nez de la POLICE qui n y regarde même pas… au lieu d’une grue-remorque de police pour venir enlever avec pénalité le véhicule en panne, ce sont plutôt des mécaniciens que les propriétaires en violation appellent pour venir dépanner véhicule SUR LA ROUTE …souvent pour plusieurs jours! Le “Maliba” est unique au monde! Quel pays de jungle!

    -LES MOTOS JAKARTAS roulent entre 100 et 140 km/h sous le nez de la police préoccupée sur les collecte d’argent d’”infraction”, d’où 75% des accidents des routes est causé par ces motos qui n’ont ni assurance ni permis de conduire ni casques…

    -Les femmes et leurs maris portent 3 a 4 enfant sur une moto comme des sauvages qui pensent qu’ils sont sur le dos d’âne au village alors qu’ils sont sur un missile roulant au milieu des milliers d’autres missiles roulants sur les routes cassées … et le tout se passe allègrement sous le nez de la POLICE dont le dernier soucis est le bien-être et la sécurité de ces enfants ….

    -Il est a remarquer aussi que la POLICE n’arrête jamais pour l’excès de vitesse a Bamako …ça en dit long sur son état de soucis sur le bien-être des usagers … c’est toujours pour manque des papiers ceci des papier cela que la Police arrête les usagers ..afin de racketter! Elle ne contrôle jamais non plus le taux de l’alcool des conducteurs, même après un accident….

    -Le pays est aujourd’hui inondé de millions de vieux véhicules ramassés des poubelles de l’Europe et des junkyards des USA…pour venir polluer nos airs avec le CO2…et nos autorités médiocres n’ y ont aucune idée … pas de restriction d’age (comme au Sénégal 5/10 ans ) etc… sauf que de se focaliser sur l’argent des dédouanements et laisser entrer des véhicules de 40 et 50 ans etc..

    CONSEILS A MES FRÈRES ET SŒURS…méfiez -vous de la circulation de BAMAKO!:

    – Si vous avez de maladies cardiovasculaires (tension etc..) évitez/diminuez de conduire a Bamako…. il y a trop de STRESS, DE TENSION ET DES FRUSTRATIONS… trouvez un chauffeur qualifié
    – Si vous êtes une personne âgée, évitez de marcher au bord des routes de BAMAKO ou de les traverser sans être accompagnée …, des motoristes et certains conducteurs de véhicule sont comme des sauvages sur des missiles roulants… et il y en a qui sont toujours saouls au volant
    – Évitez de mettre vos enfants au dos des motos
    -Si vous êtes étranger évitez de conduire si vite …. trouvez un chauffeur qualifié
    – Ne sortez jamais tous les jours avec votre voiture de luxe car elle n’y sera pas longtemps”

    • c est surement la folie due a la religion musulmane qui tue les maliens, l ignorance liee aux croyances en des recitations appellees sourats et prieres…

Répondre à ladji banani et boutiguinin Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here