Maouloud trouble chez le prêcheur : Ousmane Chérif Haïdara « Wilibali » victime d’escroquerie

0

Il s’est fait annoncé au célèbre prêcheur comme un membre de la confrérie ayant quitté la France juste pour assister aux festivités consacrant l’anniversaire de la naissance du prophète Mahomed (PSL). Il parvint à endormir la méfiance des plus sceptiques avant de disparaître dans la nature avec la coquette de 3 millions F CFA.rn

Nul n’est à l’abri des escrocs de la capitale. Ils ne manquent pas d’imagination pour endormir la méfiance de leur victime  pour s’accaparer de ses biens. Sans moralité ni scrupule, ils foulent au pied les tabous et les interdits, juste pour s’en mettre plein dans la poche. Le célèbre prêcheur Ousmane Cherif Haïdara, très connu sous l’appellation de « Wilibali » n’échappera pas à la règle. Entre le 31 mars et le 08 avril dernier, semaine consacrant les festivités de la Naissance et du baptême du Maouloud, l’individu répondant au nom de Wagué se présenta à Haïdarabougou, plus précisément au domicile du grand prêcheur. Il disait venir tout droit de la France pour assister à l’événement à Bamako. Il faut dire que la congrégation a aujourd’hui le vent en poupe. Elle est présente dans plusieurs pays du continent africain, Européen et Asiatique.

rn

Notre homme qui semblait avoir préparé son coup accéda au domicile du prêcheur avec des incantations coraniques :  « aouzzou Bilal Mina cheïtane Razzim…. La Ilalahaou Ila lahaou…. Salamoualekoum muslim ! ». Les centaines de fidèles présents lui répondirent en chœur dans la formule consacrée : « wallékoum wa salaah ». L’escroc venait de franchir le premier pas. Le second le conduisit chez le prêcheur après qu’il ait annoncé être délégué par la communauté de France. Il fut accueilli comme un frère. Il priait comme tout le monde aux heures indiquées ; proposait son concours et son assistance à tout le monde. Tenez : quelqu’un avait une fois égaré 20.000 CFA et soupçonnait un autre de les lui avoir subtilisés.  Il fit taire les discussions en proposant la somme censée perdue à son propriétaire. « En ce lieu bénit, ajouta-t-il, il ne sied pas de faire des histoires pour les choses futiles en ce bas monde. Adorons plutôt Dieu, le Détenteur de toutes les richesses du monde».  

rn

Les fidèles furent renforcés dans leur conviction que l’homme ne face d’eux était un Saint. On installa au meilleur endroit, c’est à dire, non loin des affaires des autres vrais fidèles venus d’ailleurs. La confiance était acquise. Il profita ainsi pendant le soir du 08avril, alors que tous les fidèles s’étaient rendus au Stade afin de suivre les prêches, pour fouiller dans les sacs et disparaître ensuite  avec la coquette somme de trois millions de nos francs. Alertée, la police du commissariat de police se transporta immédiatement sur les lieux. A partir des descriptions l’Inspecteur Principal Papa Mamby Keïta à qui l’affaire a été confiée parvint à identifier l’escroc. Il s’agirait même d’un de ses anciens « clients ». La veille de son coup, il se trouvait encore dans les serres de l’Epervier pour une autre affaire d’escroquerie. Mais la victime a préféré retiré sa plainte et vouloir un arrangement à l’amiable. Et il n’a pas perdu de temps, puisqu’il s’est immédiatement rendu chez « wilibali » pour perpétrer son coup.  Il est aujourd’hui vivement recherché. Selon l’Inspecteur de Police, son arrestation  peut intervenir à tout moment. En attendant, le prêcheur Haïdara ne lésine pas sur les formules incantatoires pour maudire son audacieux voleur. A suivre donc.

rn

B.S. Diarra

rn

Commentaires via Facebook :

PARTAGER