Sahel : Que symbolise la mort d’Idriss Déby ?

4

L’annonce de la mort du président tchadien Idriss Déby Itno crée l’émoi dans le Sahel. Des inquiétudes se font entendre quant au sort de cette région après la disparition de cet homme dévoué pour la paix au Sahel.

-maliweb.net- Le Maréchal du Tchad est mort, mardi 20 avril 2021 à Ndjamena, les armes en main, alors qu’il conduisait son armée sur le front où une bataille opposait celle-ci, ces derniers jours, aux rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT). Cette disparition, qui a lieu à une période assez critique dans la région, constitue une « lourde perte pour le Sahel en matière de lutte contre le terrorisme », a déploré Tidiani Togola, directeur exécutif de la fondation Tuwindi.

En effet, depuis l’annonce du décès du maréchal Idriss Déby, nombreux sont les observateurs avertis du Sahel à s’interroger sur le sort de cette région en absence de Déby.

Des inquiétudes pourtant bien fondées.

Parmi ces cinq pays qui composent le G5 Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie etTchad), le maréchal Idriss DébyItno était pratiquement le seul chef d’État à avoir montré une détermination inébranlable contre le terrorisme dans la région. Un engagement qu’il a toujours su traduire dans les faits en conduisant non seulement son armée sur le front,mais aussi à travers le déploiement, tout récemment, de 1200 soldats de son armée à la zone des trois frontières (Mali-Burkina Faso-Niger). Un contingent déployé au sein de la Force conjointe du G5 Sahel dans le souci de mieux sécuriser cette région, devenue quasiment un sanctuaire pour les groupes armés terroristes.

En 2013, alors que la crise malienne venait de prendre une nouvelle allure, le Tchad a été d’un apport capital pour le Mali grâce aux soldats aguerris qu’il a eu à déployer au nord du Mali pour appuyer les forces française et malienne à contenir la montée des groupes terroristes.

La disparition d’un tel homme dévoué pour la paix doit inquiéter. Une disparition qui fait réveiller en beaucoup d’observateurs les mauvais souvenirs de la disparition de l’ex-guide libyen Mouammar Kadhafi. Alors, après la mort du maréchal du Tchad, quel avenir pour le Sahel ? Que traduit cette disparition ?

Ce qu’il ne faudrait pas oublier, c’est que le Tchad est perçu comme la « dernière digue pour contenir le chaos régional ». C’est pourquoi la mort d’Idriss Déby Itno lance un appel fort non seulement à ces pays du G5 Sahel, mais aussi à la France. Sa disparition est également le symbole de l’échec de l’engagement militaire français dans cette région du sahel. Elle traduit le fait que la lutte contre le terrorisme n’est jamais gagnée.

Depuis des années que la France est présente militairement dans cette région afin d’en découdre avec les groupes armés terroristes. Malgré tout, on assiste à une prolifération de ces groupes tels des champions. La mort du président tchadien doit donc interpeler les consciences pour un changement d’approche dans cette guerre contre l’hydre terroriste au sahel.

Fousseni Togola /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. First of all we need put end to lie that region is in turmoil due to deceased President Idriss Ito Deby death. Chad continue to possess capable leadership plus son of deceased President Deby is head that leadership. Despite President many contributions throughout Sahel Negroid Africa is having it imposed upon it to receive young, educated plus more progressive leadership that presence clearly indicate all Negroid led African nations should retire too slowing in progressing low in energy elderly African leaders. They are selfish beyond belief. President Deby presence at war front demonstrated though senior citizen he was not one of them.
    Mahamat Deby plus his group in unity are ready in every way to lead Chad plus maybe lead group of young Negroid leaders from throughout Africa .
    It is too little productive elderly Negroid African leaders who promote lie of increased turmoil due to President Idriss Deby death. That lie leave impression that only some too little energy Negroid male is capable of managing African nation. I loudly proclaim that to be lie put forth that lie show corrupt elderly leaders do not have good sense to know when to stop being corrupt. If Africa quickly incoming younger leaders respect global warming, limit their corruption, share wealth with their people by modernizing living conditions for all at rapid pace plus provide first class security from international plus local terrorists they will be best group of leaders Africa have possessed since days of Mongol empire led by Mansa Kankan Musa. They will be envied by foreigners but loved by Africans. That will be great leadership plus it will happen quick.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. “Sahel : Que symbolise la mort d’Idriss Déby ?” Et bien ça symbolise tout simplement le réveil forcé des éternels assistés que sont les maliens. Toujours le bras tendu à quémander ce que notre propre courage pourrait nous offrir. Quand est-ce qu’on va prendre notre destin en main et cesser de toujours compter sur les autres pour sauver nos fesses?

  3. Personne n'est irremplaçable, le tchad mérite autre chose qu'une continuité de ce régime

    Demandez au peuple du Tchad ce qu’il vivait avec Déby, tout l’argent du pays pour acheter des armes et sous-traiter des guerre qui n’apporte rien au tchadiens, mauvaise gouvernance de 30 ans assassinat d’opposants, tout était Déby au Tchad, une démocratie de facade, répression, liberté d’expression?, liberté politique n’en parlons pas, l’opposition n’a pas pu faire campagne pour les élections présidentielles de 2021 beaucoup de partie ont abandonnés sous la contrainte. Le fils aura le même sort que le père vu le mal que Déby sa famille surtout hinda Déby et son clan ont faient dans ce pays. Un tyran de moin en Afrique française.

  4. Dans un communiqué, l’Organisation non-gouvernementale Action Humanitaire Africaine (Aha) s’insurge contre la mise en place d’un Conseil Militaire dirigé par Mahamat Idriss Déby, l’un des fils du défunt président Idriss Déby Itno et condamne « une tentative de succession monarchique ».
    Selon l’organisation non-gouvernementale, le président Idriss Déby Itno serait mort depuis hier soir et le président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi qui, d’après l’article 81 de la Constitution tchadienne devrait assurer la transition serait séquestré et « relâcher après l’annonce » du Conseil militaire. « Face à cette période remplie d’incertitude, Aha prend acte du décès du président Idriss Déby Itno, condamne fermement cette tentative de succession monarchique et rejette toute confiscation du pouvoir de manière anticonstitutionnelle ».
    Aussi, l’organisation invite les autorités françaises à se désolidariser du clan Déby et de l’initiative unilatérale prise par ces généraux pour conserver le pouvoir et appelle enfin la communauté internationale à adhérer à la démarche initiée par tous les acteurs en faveur de la tenue d’un dialogue politique inclusif au Tchad, un dialogue pouvant jeter les bases d’une réelle alternance ».

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here