5e édition du grand prix AJSM-2021 des sports équestres : Le cheval “Bagnéré” et son jockey Maliba remportent le drapeau et le trophée !

0

La 5e édition du Grand prix AJSM-2021 des sports équestres (correspondant à la 39e journée de la saison) a été courue le samedi 21 août 2021 au Champ hippique de Bamako. Parrainée par Mamadou Ndiaye dit Madoufing et placée sous la présidence d’Oumar Baba Traoré (président de l’Association des journalistes sportifs du Mali – AJSM), cette 5e édition a été une grande fête des chevaux avec 5 courses réservées respectivement aux petits chevaux, aux demi-cracks, aux super cracks et aux cracks. Le cheval “Bagnéré”  (écurie Chelsea Barouéli de Madoufing), monté par Mamoutou Coulibaly dit Maliba, a remporté le drapeau et le trophée du Grand prix en présence de plusieurs personnalités  dont Moussa Balla Diakité (ancien ministre des Sports), Ousmane Faty (procureur de la République en Commune III), Mamadou Oumar Sidibé (président du parti PRVM/Fasoko), Bassidiki Touré (président de l’Assep), de beaucoup de journalistes sportifs et d’une foule nombreuse d’amateurs de courses de chevaux. 

vant de céder la place aux chevaux, Mamoutou Diarrah dit Toun (commissaire général de la Fédération malienne des sports équestres – FMSE), au nom de son président, a fait l’éloge du partenariat fécond qui lie l’AJSM à sa Fédération. Il a souligné que la FMSE, malgré ses maigres moyens, s’inscrit dans la dynamique de s’illustrer sur l’ensemble du territoire et au-delà du Mali. Comme succès engrangé, il a cité la brillante victoire du Mali au Grand prix inter-Etats au Burkina Faso doté du Trophée de l’intégration africaine. Ce qui, à ses dires, témoigne de l’ambition de sa Fédération à défendre les couleurs nationales du Mali au plus haut niveau. Et cela, a-t-il précisé, grâce à l’accompagnement sans faille de l’AJSM.

Il a rappelé la 2e place de la FMSE, en termes d’audience sportive, résultat du partenariat AJMS-FMSE. Il a rendu un brillant hommage aux sponsors de la FMSE qui l’accompagnent en tout lieu et en toute circonstance. Parmi ces sponsors, il a cité PMU-Mali, MoovAfrica/Malitel, le Groupe Tandia, le Groupe Sylla Transit et Transports, le Groupe Rental Sarl, Mahamadou  Ndiaye dit Madoufing (parrain des Grands prix AJSM).

Après son adresse, il a ordonné le démarrage des courses. La 1re course groupe A réservée aux petits chevaux sur 2000 mètres a été remportée par Lincol (jockey Mohamed Doumbia dit Papi). Il a été suivi respectivement de Bulldozer de Sanando (2e), Sylla Maganera (3e), Farafing (4e) et Wahidoun (5e).

La 2e course des petits chevaux du groupe B sur 2000 mètres a été gagnée par Olympique (jockey Bourama Tolo). Ançardine est arrivé 2e, suivi de FJRII (3e), Commissaire (4e) et Guidadô (5e).

La 3e course réservée aux demi-cracks sur 2200 mètres a été enlevée par Matiakoumba, drivé par Mohamed Doumbia dit Papi.  Tabarikala est arrivé 2e. Il a été suivi par Bakaridian (3e), Trêve (4e) et Guerib (5e).

Les supers cracks se sont affrontés également sur 2200 mètres. L’emblématique Barouéli, monté par Mohamed Doumbia dit Papi est arrivé 1er devant Zarahou (2), Golden Euro (3e), Prince 2 (4e) et Aigle Noir (5e)/

La course phare réservée aux cracks sur 2400 mètres a été remportée par Bagnéré avec son jockey Mamoutou Coulibaly. Tempête a occupé la 2e place. Saramani (meilleur cheval de la saison) est arrivé 3e. Le 4e est Wizi suivi de Petit Génie (5e).

Selon notre confrère Yacouba Dansoko (maître de cérémonie), tous les chevaux arrivés premiers sont de l’écurie Chelsea Barouéli de Mahamadou Ndiaye dit Madoufing (parrain du Grand prix AJSM).

Les courses ont été émaillées de remises de diplômes de reconnaissance décernés respectivement à Madoufing, Cheick Tidiane Kéïta “Oiseau”, Sory Ibrahim Kéita, Salim Traoré, Bandiougou Danté (président de la Maison de la presse), Bassidiki Touré (président de l’Assep), Oumar Baba Traoré (président AJSM), El hadj Dicko (directeur du Champ hippique).

Au titre des récompenses, des prix ont été décernés respectivement à Mamoutou Diarrah “Toun” (meilleur dirigeant de la saison), “Saramani” (meilleur cheval), Mamoutou Diarra (meilleur entraîneur), Bourama Tolo (meilleur jockey), Moussa Bamba (meilleur entraîneur de la ligue de Ségou), au meilleur cheval de Ségou et au meilleur jockey de Ségou.

 Les faits marquants du Grand prix AJSM

Madoufing offre une moto Djakarta et 75 000  FCFA au jeune jockey Mamoutou Coulibaly pour service rendu à son écurie. En effet, Madoufing avait emprunté ce jockey à l’écurie Sylla de Baba Sylla pour renforcer la sienne. Pour ce service, il l’a ainsi gratifié.

Mamoutou Coulibaly remis à son écurie avec le trophée et le cheval “Bagnéré”. Gagnant du Grand prix AJSM 2021 pour l’écurie Chelsea Barouéli de Mahamadou Ndiaye dit Madoufing, Mamoutou Coulibaly a été remis à son écurie avec le cheval “Bagnéré”  appartenant Madoufing. Dans sa générosité et en reconnaissance du service rendu par le jeune jockey à son écurie, Madoufing a retourné le jeune jockey à l’écurie Sylla de Baba Sylla avec le cheval “Bagnéré”, le drapeau et le trophée.

 Madoufing offre un cheval au procureur Ousmane Faty

La présence du procureur de la Commune III, Ousmane Faty à la 5e édition du Grand prix AJSM n’est pas passée inaperçue. Bien au contraire. Elle a émerveillé plus d’un. Pour le remercier de sa présence aux côtés des journalistes sportifs et des propriétaires de chevaux, Madoufing lui a offert un cheval. Ce qui a réellement ému l’invité du jour.

Vivement la 6e édition !                                                            

   Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here