Football LIGA – Séville passe en tête (LIGA 15e et 16e journées)

0

Le FC Séville a profité de l’absence de Barcelone, au Japon pour la Coupe du monde des clubs, pour prendre la tête de la Liga en s’imposant à Huelva (3-1). Mais le Real Madrid suit le rythme à la 3e place en allant battre l’Espanyol Barcelone (1-0) lors de la 15e journée.

LIGA – 15e JOURNEE

HUELVA – FC SEVILLE : 1-3
Buts : Jesus Vazquez (18e) pour Huelva et Luis Fabiano (10e s.p.), Kanouté (34e), Jesus Havas (53e) pour Séville

Peu ému du sort du Barça lors du Mondial des clubs, le FC Séville en a profité pour prendre les rênes de la Liga, d’un petit point, grâce à une 11e victoire remportée à 60 km de chez lui, chez les voisins du Recreativo Huelva. Une victoire impulsée par le 12e but cette saison du Franco-Malien Frédéric Kanouté, désormais seul en tête du classement des buteurs. Le Real Madrid a, quant à lui, bien négocié son périlleux déplacement à l’Espanyol de Barcelone, qui était invaincu depuis dix matches.

A la clef, une courte mais précieuse victoire (1-0) grâce au 9e but du Néerlandais Ruud van Nistelrooy en Liga. Malgré l’exclusion, en deuxième période, du champion du monde italien Fabio Cannavaro, les hommes de l’autre Fabio, Capello, ont conservé leur avantage et conforté leur 3e place au classement, à deux points du FC Séville et à un point du Barça qui jouera le 24 janvier son match en retard contre le Bétis.

ESPANYOL BARCELONE – REAL MADRID : 0-1
But : van Nistelrooy (49e)

Le Real Madrid a réalisé une bonne opération en gagnant un match difficile sur le terrain de l’Espanyol Barcelone (0-1), grâce au 10ème but en Liga de Ruud Van Nistelrooy. Les joueurs de Fabio Capello ont ensuite su conserver ce résultat, malgré l’exclusion de Fabio Cannavaro dès la 54e minute de jeu. Sans grand génie mais avec solidarité, le Real se maintient dans la course au titre, à deux points du leader Séville, et à un point du FC Barcelone, qui compte un match de moins. Le deuxième club de la capitale catalane, l’Espanyol, peut quant à lui nourrir quelques regrets de ne pas avoir pu arracher au moins le nul à domicile.

Dès le coup d’envoi, les deux équipes sont fidèles à leur réputation du moment : un Real en progrès avec un jeu qui se consolide, et un Espanyol difficile à man&oeliguvrer et qui reste maître dans son fief de Montjuich. Malgré Ronaldo sur le banc, le Real a des solutions devant, avec Van Nistelrooy soutenu par le trident Raul- Reyes -Robinho. Ce dernier se procure la première occasion madrilène sur un tir soudain (19e). En face, avec un De la Pena inspiré à la baguette, Luis Garcia et Rufete se démènent et se montrent dangereux, notamment sur coup de pied arrêté.

Ce match équilibré bascule au retour des vestiaires. D’entrée, Cannavaro prend un premier carton jaune et, sur l’action qui suit, c’est Van Nistelrooy qui s’illustre, dans son style caractéristique. Servi par Guti, le Néerlandais se retrouve dos au but, parvient à se retourner et fusille Kameni d’un tir croisé du droit (0-1, 49e). Le Real a à peine le temps de se réjouir de ce but que Cannavaro prend son deuxième carton jaune. Pied un peu haut sur Luis Garcia, et la Ballond’Or retourne aux vestiaires. Capello sacrifie Robinho et son équipe verrouille, avec une certaine réussite. Casillas assure sa part de boulot en soulageant ses partenaires sur quelques ballons aériens chauds en fin de match. Les Merengue repartent de Barcelone avec trois points et une efficacité retrouvée, sans génie mais avec solidarité. Surtout, le Real peut encore rêver de titre, dans une Liga plus passionnante que jamais.

LIGA – 16e JOURNEE

REAL MADRID – RECREATIVO HUELVA: 0-3
Buts: Sinama-Pongolle (35e), Uche (52e) et Viqueira (90e)

Le Real Madrid, avec Ronaldo et David Beckham titulaires, a été humilié dans son stade. Les attaquants du Recreativo, le Français Sinama-Pongolle et le Nigérian Ikechuckwu Uche, s’en sont donnés à coeur joie face à un Fabio Cannavaro une nouvelle fois désastreux en défense. Le Ballon d’Or et joueur FIFA 2006 est directement en cause sur deux des trois buts du "Recre", marqués justement par Sinama-Pongolle (35e) et Uche (52e). Emilio Viqueira a donné le coup de grâce d’un coup franc magistral (90+1), qui a laissé bouche bée le spécialiste David Beckham.

Le coup d’envoi avait été précédé d’une minute du silence pour les trois supporteurs de Huelva morts dans un accident de la route dans la nuit de mardi à mercredi ainsi que pour le chauffeur du car qui les conduisait à Madrid. La Fédération espagnole (RFEF) avait décidé de maintenir la rencontre malgré une demande du club andalou de le reporter.

FC SEVILLE – LA COROGNE: 4-0
Buts: Kanouté (27e, 64e), Luis Fabiano (65e), Alves (73e)

Le FC Séville a conforté sa première place acquise en l’absence du FC Barcelone (au Japon pour la Coupe du monde des clubs) en enfonçant le club de son ancien entraîneur, Joaquin Caparros. Le Deportivo La Corogne, sans victoire depuis deux mois, n’a pris que trois points lors des neuf dernières journées et restait sur une défaite à domicile contre l’Athletic Bilbao (2-0). Le club sévillan, vainqueur grâce à un doublé de Frédéric Kanouté -"pichichi" avec désormais 14 buts– et des buts de Luis Fabiano et Daniel Alves, possède quatre points d’avance sur le FC Barcelone, qui pourra au mieux revenir à un point jeudi.


Source: EUROSPORT

Commentaires via Facebook :

PARTAGER