Jean-FRANCOIS JODAR, Sélectionneur des AIGLES : « Après les matches amicaux, il faut gagner les officiels »

0

Après le match amical Lituanie-Mali (1-3) le 6 février à La Courneuve (Paris), nous avons rencontré le sélectionneur national des Aigles. Le triomphe modeste, Jean-François Jodar juge son équipe et partage les mêmes ambitions que les Aigles pour la Can-2008 au Ghana.rn

Les Echos : Quels sont vos commentaires après la confrontation amicale avec la Lituanie à La Courneuve ?

rn

Jean-François Jodar : Le premier constat est que nous avons fait un bon match. Nous avons gagné. C’était le plus important. Tout s’est très bien passé. C’est vrai, le regroupement a été extrêmement court, mais tout le monde était satisfait. Les joueurs se sont donnés à fond  pendant le match avec une bonne première mi temps. On a bien géré la seconde mi-temps. Ça reste un match amical, c’est tout.

rn

rn

Les Echos : Y a-t-il un noyau de joueurs sur lequel vous comptez pour mener à bien votre mission ?

rn

J.-F. J. : Ça me semble évident. Comme vous connaissez les joueurs, ils sont là depuis un certain nombre de mois, d’années. Oui, on a un noyau de 16 à 17 joueurs très intéressants. Ces joueurs ont été utilisés le mois dernier. Il n’y aura pas de joueurs qui vont tomber miraculeusement. Quelques joueurs de l’équipe olympique peuvent être utiles. Mais, je me suis appuyé sur ce noyau de 16 à 17 et je pense que ces joueurs sont ceux qui ont le plus d’expérience. C’est le même noyau qui va finir la qualification.

rn

rn

Les Echos : Contre la Lituanie, les Maliens ont vu leur équipe évoluer selon un schéma tactique nouveau, surtout au milieu de terrain. Pensez-vous que le message soit passé comme vous le souhaitiez ?

rn

J.-F. J. : Si le jeu est bon, le message passe bien c’est normal car chaque entraîneur a sa façon de voir le football. Mais on ne jouera pas toujours dans le même système de jeu. Contre la Lituanie, on a joué dans un 4-4-3, qui s’est transformé parfois en 4-5-1. Avec des joueurs sur le côté, c’est une possibilité. Ce qui est intéressant avec l’équipe nationale, c’est de pouvoir jouer dans un schéma différent avec des joueurs différents. Bref, il y a eu des changements tactiques que le groupe a su assimiler et appliquer sur le terrain et c’était agréable à voir. Quel que soit le schéma, nous voulons travailler pour arriver à jouer d’égal à égal avec n’importe quel adversaire.

rn

rn

Les Echos : Djilla, Soumaïla et Djibril Sidibé ont signé leur retour. Avez-vous été satisfait de leurs prestations ?

rn

J.-F. J. : Ils ont fait un bon match comme toute l’équipe. Je pense qu’ils ont montré qu’ils avaient envie de rejouer avec l’équipe nationale, c’est le plus important. Malheureusement, Djibril Sidibé s’est fracturé le pied, il y a 5 jours, donc il est forfait pour le match du 25 mars prochain contre le Bénin, ce qui est un peu dommage car il avait montré de la qualité dans ce match. Notre succès face à la Lituanie est un pas très important, mais reste un match amical, donc on est absolument sûr de rien. Il faut marquer des points, sinon cela n’aura servi à rien de gagner les matches amicaux et perdre en officiel. Quand on marque des points, à ce moment-là, on sera assuré. Actuellement, on est content parce que l’équipe progresse, parce qu’elle montre un visage intéressant. On a gagné en amical. Maintenant, il faut gagner les matches officiels. D’ailleurs, même si on gagne le prochain match contre le Bénin, on ne sera assuré de rien du tout. Jusqu’à la fin des éliminatoires, il va falloir se battre pour la qualification.

rn

Propos recueillis par Boubacar Diakité Sarr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER