Koita et Koné, deux Aiglons qui tombent à pic

1
  • Le Mali bat l’Arabie Saoudite au terme d’un match fou
  • Koita et Kone, arrivés en retard en Pologne, ont été décisifs
  • “On va aussi battre la France”

En football, mieux vaut éviter d’être en retard, que ce soit à l’entraînement, sur un tacle ou une passe. Pourtant, les Maliens Sekou Koita et Ibrahima Kone ont démontré ce mardi que le manque de ponctualité pouvait avoir ses vertus, même quand on dispute une Coupe du Monde.

“Nous avons été handicapés au premier match par leur absence”, explique le sélectionneur Mamoutou Kane à l’issue de la folle victoire contre l’Arabie Saoudite (3-4), alors que ses joueurs accusaient un retard de deux buts après 20 minutes. “Au premier match, nous avons subi par moments car nous n’avions pas une ligne d’attaque avec des joueurs capables de faire un pressing sur le porteur du ballon comme ils l’ont fait. Aujourd’hui, leur présence a été une des clés de la victoire, notamment parce que les Saoudiens ne les connaissaient pas”.

Le match des retardataires

⚽️But de renard de Koita (36′)
🎁⚽️Passe décisive de Koita pour Kone (54′)
🎁Offrande de Koita pour la victoire (90′)

Bombes à retardement

Et pour cause : les deux attaquants n’étaient même pas encore arrivés en Pologne lors de l’entrée en lice des Aiglons, tous deux retenus dans leurs clubs respectifs. “Je voulais être là pour défendre les couleurs de mon pays, mais Wolfsberg avait besoin de moi pour un match capital pour la qualification en Europa League“, explique Kone, qui a marqué le but de la victoire dans les arrêts de jeu pour le club autrichien avant de s’envoler vers la Pologne pour encore jouer les sauveurs.

Ibrahima Kone, qui a lui aussi été retenu par son club (Fotballklubben Hauge, en Norvège), était remonté comme une pendule quand il a rejoint le groupe. “Quand j’ai vu le premier match, j’étais tellement frustré que je suis arrivé avec l’envie de tout donner pour mes camarades”, assure-t-il.

aiglons
© Getty Images

Le sélectionneur a toute fois veillé à ce que cet enthousiasme débordant soit bien canalisé sur un objectif précis. “On a bien étudié le jeu des Saoudiens en vidéo”, détaille Kone. “On a vu qu’ils essayaient toujours de bien ressortir le ballon et qu’ils ne dégageaient pas la balle. Donc la meilleure solution, c’était de les presser comme on l’a fait.”

Et contre la France, dernier adversaire du Mali dans le Groupe E, comment comptent-ils s’y prendre ? “Il ny a pas de problème, on va la battre elle aussi !”, rigole l’Aiglon avant de s’envoler vers le vestiaire en fête.

Le saviez-vous ?

Sekou Koita a fait partie de l’épopée malienne jusqu’en finale de la Coupe du Monde U-17 de la FIFA, Chili 2015 (2 buts marqués), soit le plus beau parcours jamais enregistré par une sélection du pays sur la scène mondiale. Il s’est depuis ouvert les portes de l’équipe sénior avec qui il compte six sélections pour un but.

Source: https://fr.fifa.com

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here