Evaluation de la Transition : La CEDEAO va-t-elle calmer le jeu ?

5

-maliweb.net- Le pompier CEDEAO pourra-t-il réussir à éteindre les braises de Bamako pour une Transition susceptible de cicatriser des plaies et remettre le Mali sur les rails ?
S’il y a un « dossier chaud » que la délégation du président Goodluck Jonathan ne pourra ignorer, c’est bien le fameux « projet de déstabilisation des institutions », dont le cerveau présumé serait l’ex-Premier ministre, Dr Boubou Cissé. Celui-ci serait désormais en lieu sûr dans le pays… et pourrait nourrir des ambitions présidentielles. La délégation venue d’Abuja pourra-t-elle se terrer sous l’argument du pendentif judiciaire pour ignorer ce casus belli de la Transition, au moment les avocats des prévenus menacent de saisir la justice communautaire ?
En effet, la forte délégation de la CEDEAO, présente à Bamako pour évaluer l’évolution de la Transition politique dans notre pays, après le coup d’Etat du 18 août 2020, doit prêcher « le dialogue et la concertation entre les frères maliens». Mais cela suffira-t-il à faire revenir le calme et renouer avec la confiance ? Toute la question est là, surtout que le sort de l’ancien président IBK et des membres de sa famille, en résidence surveillée, est aussi une patate chaude dans les mains des dirigeants de l’espace communautaire!

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1.  Les leaders du m5rfp doivent avoir honte d”accepter une seule proposition de SE G.L. Jonathan, comme d’habitude.
     Ils doivent lui expliquer comment, avec le départ d’IBK qui était l’unique problème du Mali, il n’y en a plus aucun seul.

  2. Let us keep this as simple as it should be? Mali desperately need establish governing system that is transparent, accountable, inclusive plus get important business timely completed. Thereof all need to be done may be done.
    Quickly but correctly aligned steps plus stages creating governing foundation in line with constitution must be established thereafter governing infrastructure that is reliable with little room for facilitation of corruption may be installed. Thereof institutions of Mali may be position to in thrift cost perform essential actions needed.
    Mali may best in thrift under total circumstance fulfill it’s governing needs with one party democratic political system whose alignment promote timely achievement of essential goals. Key plus essential partner to one party democratic political system is people development army that require all non military citizens to register as members. With development army featuring education plus skills acquisition magic of knowledge will flourish in Mali plus we will timely get construction of world class modern living nation achieved.
    Mali unlike developed world nation is unable to afford cocaine addict as leader. Boubou Cisse is rumored to be cocaine addict. Cocaine addict first priority is to satisfy craving for cocaine. Mali need leaders who do not need or use cocaine to perform their duty.
    Only cocaine addict or one unaware Boubou Cisse is cocaine addict or those who want Mali exploited would recommend Boubou Cisse as president. Modern day advancements Boubou Cisse would invoke would greatly be outweighed by problems Boubou Cisse cocaine addiction cause. Mali unable to afford it.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. LA SITUATION DE FARABOUGOU EST UNE PREUVE CONCRETE QUE C’EST BIEN LA FRANCE QUI EST L’AMIE DU MALI!!! IYAD ET KOUFFA PLUS LEURS PARTENAIRES REGROUPE’S AU SEIN DU PULASKI SONT DES ENNEMIS DE NOTRE FASO! JE DEMANDE A’ TOUTES LES MALIENNES ET TOUS LES MALIENS EN GENERAL ET TOUS LES BAMANAW EN PARTICULIER DE SOUTENIR VIVEMENT LA PRESENCE MILITAIRE FRANCAISE AU MALI!
    VIVE LA FRANCE!
    VIVE LE MALI!
    VIVE LA COOPERATION MILITAIRE FRANCO-MALIENNE!!!

  4. Il faut que la cedeao veille sinon de la fason dont on voit ASSIMI ET sa bande agir, ils n’ont pas l’intention de partir à 18 mois. Ils veulent avancer des alibis pour rester. Sa ne marchera pas. Le pays est bloqué à cause d’eux. Les partenaires tardent à revenir parce que c’est des militaires qui sont là or eux ne font rien de concret pour faire bouger les choses.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here